+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: la crainte est la mère des dieux

  1. #1
    emy8000 Guest

    Question la crainte est la mère des dieux

    besoin d'une aide urgente pour le sujet "la crainte est la mère des dieux"
    (quelques pistes...)
    Merci d'avance

  2. #2
    Montaigne Guest

    Par défaut

    Quelques idées dans le désordre:

    -Les dieux atténuent la crainte de la mort
    -Les dieux atténuent la crainte de l'autre en le menaçant de sanction post-mortelle en cas de "mauvaise conduite"

    Mais si tel est le cas, est ce que cette épée de Damoclés, cette menace d'une punition éternelle (comme celle des Danaïdes) n'est pas elle même une crainte, une peur qui invite sans cesse à se remettre en question? Dans un tel cas, les Dieux ne seraient que l'émanation de la crainte de la minorité au pouvoir et la religion qu'un opium du peuple (analyse de Marx).

    Conçu comme un maître suprème, Dieu est assimilé à la fatalité, ce qui incite à se résigner, à ne pas se poser de question, donc à ne pas craindre.

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 948

    Par défaut

    La crainte est la mère des dieux

    Les dieux protecteurs du foyer domestique?

    la crainte est un phénomène psychologique qui mêle la prise de conscience d'une menace et une passion: on souffre, on subit, on est en proie à un spasme affreux de la pensée et du coeur (Maupassant). C'est comme si on était mort de peur. Distinguer la peur qui donne des ailes aux talons selon
    Montaigne , qui nous cloue sur place et la crainte qui est aliénation, qui dure dans le temps. L'objet de la peur est défini; dans la crainte l'objet est indéfini: on craint pour soi. Pas de peur sans imagination productrice, la crainte est manque d'imagination manque "d'expédient", soumission consentie.

    la mère est celle qui se trouve à l'origine de, celle qui engendre, qui met au monde, au monde humain, qui fait apparaître à l'horizon des consciences...

    dieux: êtres supérieurs doués d'un pouvoir surpassant infiniment, maîtres absolus, imprévisibles, capricieux, ambigus, dont l'ambiguïté suscite la crainte: Hermès est à la fois le dieu de la relation, le marchand qui échange et un voleur!

    => Vous pouvez analyser les rapports entre passion et aliénation selon Feuerbach, Freud, Marx ... Voir la première partie du cours sur la religion http://www.philagora.net/philo-poche/pochreli.php : la chimie de la religion.

    => Vous pouvez largement utiliser, si vous l'avez vu, le film de Jean-Jacques Annaud, Le nom de la rose: sans la crainte, il n'y a pas de foi...
    Peut-on rire de Dieu? 

    => Une piste: Ghézo Roheim: La panique des dieux ....

    Pour la recherche du plan, vous pouvez largement utiliser de Epicure, La lettre à Ménécée: il ne faut pas craindre les dieux.
    La crainte serait la mère des dieux de la foule, certainement pas la mère des dieux (première partie) , vivants immortels et bienheureux qui existent, que nous pouvons nous proposer comme modèles (deuxième partie) http://www.philagora.net/philo-bac/bonhepic.php ...

    N'oubliez pas le moteur de recherche dans philagora:
    http://www.philagora.net/farfouineur.php = Rechercher dans Philagora-ressources

    Si ce n'est déjà fait abonnez-vous à "Graphitti" (gratuit) http://www.philagora.net/abonne.php pour recevoir directement les nouveautés. ©
    En voiture et...en moto "chi va piano va sano"

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts