La mondialisation est elle une chance pour le salarié?
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: La mondialisation est elle une chance pour le salarié?

  1. #1
    lisa67 Guest

    Thumbs up La mondialisation est elle une chance pour le salarié?

    Bonjour,
    J'ai un exposé à faire en philo sur le sujet:
    La mondialisation est elle une chance pour le salarié?
    Alors si vous avez des docs, des textes ou des idées sur le sujet...

    Merci d'avance

  2. #2
    géo Guest

    Par défaut

    lis tous les messages à partir d'ici
    http://forum.philagora.net/showthrea...mondialisation

  3. #3
    Olivier66 Guest

    Par défaut

    Bonjour Lisa67,

    J'ai un exposé à faire en philo sur le sujet:
    La mondialisation est elle une chance pour le salarié?
    Alors si vous avez des docs, des textes ou des idées sur le sujet...


    Ben, je ne suis pas certain que ça t’aide dans une approche philosophique, mais le sujet prête beaucoup aux considérations économiques.
    Tout d’abord, je me demande ce qu’est la « mondialisation » ? Est-ce un phénomène « naturel », résultant de nos développements, ou a-t-elle été « dirigée » et voulue par une minorité ? (Minorité économique évidemment).

    La mondialisation existe depuis les colonies, les premières circumnavigations, l’esclavage. On dit parfois qu’il s’agit plutôt d’occidentalisation (ce qui est, de mon avis, plus ou moins vrai) du monde, que les autres pays ont subi et sont maintenant invités à prendre place dans le système globalisant : ironie, car avant de se jeter dans l’arène mondiale, les pays occidentaux avaient bien consolidé leur bases économiques dans les secteurs importants, et ils demandent maintenant aux autres pays de s’exposer au marché sans cette base solide (propos inspirés de « La grande désillusion », de Stiglitz).

    Ensuite, afin de mieux comprendre les rouages qui ont été mis en place pour parvenir à cette libéralisation des marchés, il me semble incontournable d’aller fureter du côté de Milton Friedman, de l’école de Chicago et, surtout, des « Chicago boyz ». Je t’invite à lancer une recherche sur ces « chicago boyz », c’est un pan méconnu de la libéralisation du monde et ça n’a rien, mais alors rien à voir avec un processus « naturel » (cad non-dirigé). Très instructif.

    Enfin, et pour clôturer sur un avis plus personnel, il me semble que l’aboutissement de l’économie n’est plus aujourd’hui de faciliter la vie des hommes et de leur offrir un moyen de subsistance (via l’exploitation de la Nature : eco-nomie, c’est la science de gérer la nature, cad l’environnement + l’humanité… je te laisse voir où on en est aujourd’hui sur ces 2 plans), mais de faire du profit (pour les actionnaires notamment qui parasitent l’économie). L’homme passe au second plan et une majorité de l’humanité doit se plier aux nouveaux objectifs ???mais pour aller où ?

    Aller, j’espère ne pas t’avoir embrouillé.

    Bonne chance pour ton devoir.

    Ciaooooooo

  4. #4
    Date d'inscription
    April 2001
    Messages
    1 599

    Par défaut

    Un livre pour tous ceux qui s'interrogent sur la mondialisation, le pourquoi des directives du FMI ... comme si l'enfer était pavé de bonnes intentions
    Joseph E. Stiglitz
    Prix Nobel d'économie
    La grande désillusion http://www.philagora.net/pole-int/j-stiglitz.php


    Ne pas se prendre au sérieux mais prendre la culture au sérieux.

    Joëlle Llapasset - Internet culturel http://www.philagora.net/

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts