graphologie et recrutement

Affichage des résultats du sondage: Graphologie dans le cadre d’un processus de recrutement

Votants
65. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Une fumisterie

    20 30,77%
  • Une sorte de test informel de recrutement

    23 35,38%
  • Un bon moyen de connaître une personnalité

    8 12,31%
  • Une curiosité archaïque

    14 21,54%
+ Répondre à la discussion
Page 9 sur 11
PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 DernièreDernière
Affichage des résultats 81 à 90 sur 107

Discussion: graphologie et recrutement

  1. #81
    Date d'inscription
    February 2003
    Localisation
    sud de Paris
    Messages
    46

    Par défaut Faire bonne impression sans réelle compétence est un coup de poker... surtout s'il fa

    Enricomino,


    Vous disiez:

    ..........................................

    Mais vous voyez graphus quand vous me dites que ce type est fait pour le monde du travail, ben ca me fait peur, parce que ca veut dire que je n'y aie vraiment pas ma place.

    ...................................................

    En fait ce que je voulais dire : le profil psychologique de votre ami n'est pas rare... mais loin d'être majoritaire!

    Les personnes professionnellement compétentes sont prioritairement recherchées encore faut-il qu'elles sachent se vendre... hélas ce n'est pas toujours le cas!

    Ceux qui vont au culot et aux baratins parviennent par fois à faire illusion...

    Mais ce n'est pas tout d'être embauché : il faut faire ses preuves pendant la période d'essai...

    En conclusion une dose de bagout peut servir à condition d'avoir une réelle compétence.
    Dans le cas de votre ami il aura ses chances dans la mesure où le poste est balisé mais il serait en grave difficulté s'il a à faire preuve d'initiatives innovantes.

    Soyez convaincu d'avoir votre place en jouant la carte de la compétence et du parler juste et surtout d'ajuster vos dires et actes en fonctions de l'attente de votre interlocuteur! (PNL vivement recommandé!)

    Une des conditions fondamentales est de se sentir à l'aise afin de rassurer l'interlocuteur. Connaître les messages graphiques (indices graphologiques) que vous avez émis dans votre lettre manuscrite contribue à instaurer cette confiance en soi.
    Qu'en pensez-vous?

  2. #82
    enricomino Guest

    Par défaut

    c'est vrai, mais alors je crois qu'il y a encore un autre problème, c'est l'orgeuil du recruteur.( Ce n'est plus le problème de la graphologie mais bon.)
    Une personne compétentes va s'écouter parler comme si elle était dans une bulle avec la sincère envie de convaincre le monde à l'extérieur, qui se caractériserait par une pression de la bulle de plus en plus grande sur le monde exterieur, d'où la frustration du recruteur parce qu'il se sent conduit dans un espace plus restreint que celui qu'il s'était fixé au départ... L'arme évidente qu'il possède est le refus.
    La personne qui ne connait pas grand chose ne pourra pas formé cette bulle ce qui pourra permettre une fusion du monde des deux parties...
    Qu'en pensez-vous?

  3. #83
    Date d'inscription
    February 2003
    Localisation
    sud de Paris
    Messages
    46

    Talking Où en est l'éthique?

    Chouchou007,
    Comme vous estimez que le rôle "d'avocat du diable" me sied, souffrez que m'y maintienne, du moins pour cette réponse.

    Pour ce faire je vais retenir la partie suivante de votre message:

    ...........................................................................

    J'espère que ce qu'une entreprise attend d'une personne qu'elle embauche, c'est d'avoir des COMPETENCES REELLES pour la fonction qu'elle est amenée à remplir à l'avenir dans l'entreprise, non une supposée habileté à se faire passer pour autre chose que ce qu'il est (un petit malin), ou son aptitude à venir à gruger son prochain...

    ...............................................................................

    Pour des raisons que je vais élucider après j'ai volontairement expurgé de la citation la fin de votre dernière phrase à savoir :

    .............................

    ... dans l'entreprise pour 'monter'

    ..................................

    Votre paragraphe ainsi expurgé peut être compris comme ceci : "C'est une société qui veut "gruger" son prochain...
    Ne nous voilons pas la face cela arrive parfois!...
    Pour si honorables qu'elles soient oublions éthique et autres valeurs morales pour nous plongée dans la réalité de la vie quotienne:
    Que feraient les tribunaux s'il y avait que des "petits saints"?
    Du cynisme de ma part?...
    Non réalisme! :
    Donc parfois une société a besoin "d'un fusible" qui se charge d'accomplir une ou des missions non avouables mais ponctuellement fondamentales...

    A cela si vous m'opposez l'éthique, je vous répondrais: "croyez-vous que la partie est équitable entre le chercheur d'emploi et certains processus de recrutement?"

    Alors pourquoi jeter la pierre à ceux qui ayant compris les arcanes illogiques (pour ne pas dire non éthiques) des processus d'embauche s'ingénient à "répondre à l'attente de l'autre"... c'est la base même du principe de vente... or le candidat est par la force de chose vendeur de ses propres services!

    Si ça marche il ne reste plus qu'à faire ses preuves durant la période d'essai!

    Dixit l'avocat du diable!

    J'aimerai avoir vos réactions (pas en langue de bois bien entendu) sur ce "plaidoyer" ?
    Par avance merci.

  4. #84
    Date d'inscription
    February 2003
    Localisation
    sud de Paris
    Messages
    46

    Question Compétence et orgueil...

    Enricomino,

    L'orgueil n'est pas forcément lié la compétence : il peut avoir des incompétents imbus d'eux mêmes et qui croient avoir la science infuse donc bourré d'orgueil alors qu'il peut avoir des compétents ouvert d'esprit près à remettre en cause leurs savoirs ou à expliquer leur point de vue sans le moindre orgueil.

    Sur le terrain le recruteur prend infiniment plus de risque que le candidat :
    En effet le candidat n'a rien à perdre: s'il est par retenu son statut reste identique.
    Par contre le recruteur s'il fait trop d'erreur de choix il risque sa place!

    Le recruteur sait que la partie est serrée car il est courant que le candidat a suffit des stages d'entraiment à l'entretien d'embauche... donc le "ficelles classiques du métier" sont connus...
    Reste les "révélations graphologiques" comme éventuels domaines méconnus de la plupart des candidats... ceci explique cela!

    Est-ce faux?

  5. #85
    chouchou007 Guest

    Par défaut Salut grahpus !

    Bonjour graphus,

    Apparemment vous travaillez dans le privé au niveau des services de recrutement d'une entreprise.
    Je vais vous parler un peu de moi: Je suis fonctionnaire, et je vais simplement vous expliquer pourquoi, je vais aussi vous expliquer pourquoi, mon frère tout comme moi, avons une sainte horreur des recruteurs et autres SRH de l'entreprise française lambda. Pour la petite histoire, mon frère n'est pas fonctionnaire mais trader sur marchés financiers (produits dérivés, risque-arbitrage), à la City à Londres, comme quoi mon point de vue sur le processus de recrutement ne sera pas uniquement celui d'un fonctionnaire de base
    Je dis et je répète donc que pour des salariès comme moi ou mon frère, dont la valeur ajoutée dans leur fonction professionnelle est leur expertise sur un domaine très précis, l'expertise étant accessoirement le coeur de la richesse des entreprises innovantes, eh bien le passage devant le recruteur est un véritable cauchemar.
    En effet, les recruteurs sont là pour vous juger sur des critères qui ne vous sont pas forcément connus, voire inconnus, voire 'ésotérique' (l'exemple du 'mauvais graphologue' ou du 'mauvais morphopsychologue'), alors que l'expertise que vous apportez à l'entreprise est elle même inconnue du recruteur lui même.
    Finalement, la personne est recrutée sur son aptitude à 'bien passer dans l'entreprise', parce que le recrutement, c'est aussi une question de 'feeling' (le feeling du recruteurbien sûr). Bref la personne est recrutée à peu près sur les mêmes critères que l'on recrute les jeunes gens dans la 'Star Academy' ou 'Nice People': Bon profil, enthousiasme affiché (parfois à l'aide du PROZAC), collant à peu près à l'image que le recruteur se fait de l'entreprise (pas de quinquas, pas d'arabes, pas de gens trop cultivés, pas d'originialité etc.)
    Alors q'une société ne recrute pas quelqu'un pour lui faire plaisir, nous sommes d'accord, ce que je dénoncerai c'est plutôt le manque de perspective des recruteurs en général vis à vis de leur candidats, dont la conséquence est la 'clonisation' des gens recrutés
    Mon frère n'a pas vraiment le profil idéal du recruté, pourtant aujourd'hui ce sont des 'chasseurs de tête' qui le contactent tous les mois pour lui proposer des ponts vers d'autres banques
    Je n'avais pas du tout le profil, lorsque je suis arrivé sur ma nouvelle affectation de travail, et j'ai payé cher le grégarisme ambiant de mes collègues. Pourtant aujourd'hui je suis très largement reconnu comme un des meilleurs éléments de ma division pour mes compétences techniques et pour ma patience et ma gentillesse que tout le monde aura pourtant pris bien sûr pour de la 'naïveté' et de la 'faiblesse'
    Voila ce que j'ai à dire aux recruteurs, et voila les raisons de mon choix pour la Fonction Publique
    Le cynisme dont vous me parlez, vous acceptez de le relayer, mais on peut quand même dire, dans une certaine mesure, que les choses sont aussi CE QUE L'ON VEUT EN FAIRE

  6. #86
    enricomino Guest

    Par défaut

    Dans mon raisonnement je parlais de l'orgeuil du recruteur. Mais je pense que vous avez raison par certains aspect.

    Dans la vie tout le monde se juge les uns les autres sans le dire ouvertement, et pour rentrer dans le monde du travail il faut passer devant un jugeur professionnel, c'est la règle du jeu.
    Personnellement je crois que tout ce qui sort d'un individu( je vais pas rentrer dans les détails) permet de tout connaitre sur lui à partir du moment où l'on sait analyser. Donc je crois que la graphologie ca permet de comprendre tout ce qu'on veut sur un individu. Mais c'est la que se pose le problème moral, les entreprises ne pénètrent elles pas la sphère privée de l'individu par l'étude graphologique?
    Je pense que la graphologie ne servira bientôt plus à rien parce que de toute facon les gens sont de plus en pus surveillés et fichés donc on saura bientôt plus qu'avec la graphologie tout simplement en étudiant la vie qu'ils mènent réellement...

  7. #87
    philator1 Guest

    Par défaut

    Provient du message de enricomino
    les gens sont de plus en pus surveillés et fichés donc on saura bientôt plus qu'avec la graphologie tout simplement en étudiant la vie qu'ils mènent réellement...
    pas sûr

    voire le sujet: quel avenir?

  8. #88
    Date d'inscription
    February 2003
    Localisation
    sud de Paris
    Messages
    46

    Par défaut Merci de votre patience

    Suite à un renouvellement de materiel je ne suis pas en état de correspondre pour l'instant.
    tout devra rentrer dans l'ordre sous peu.
    Merci de votre patience

  9. #89
    philator1 Guest

    Cool

    c pas grave

  10. #90
    enricomino Guest

    Smile

    à bientot.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts