graphologie et recrutement

Affichage des résultats du sondage: Graphologie dans le cadre d’un processus de recrutement

Votants
65. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Une fumisterie

    20 30,77%
  • Une sorte de test informel de recrutement

    23 35,38%
  • Un bon moyen de connaître une personnalité

    8 12,31%
  • Une curiosité archaïque

    14 21,54%
+ Répondre à la discussion
Page 11 sur 11
PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Affichage des résultats 101 à 107 sur 107

Discussion: graphologie et recrutement

  1. #101
    philator1 Guest

    Thumbs up Merci

    Prenez-votre temps ! Plus se sera réfléchi, mieus ce sera.

  2. #102
    opuscos Guest

    Par défaut Re: ilégalité

    Provient du message de philator
    graphus tu m'as semblé faire l'apologie de la graphologie dans le recrutement pourtant c'est là une prartique IL-LÉ-GA-LE et pourtant très répandu. Cela ne te choque t-il pas kon juge le ggens sur un seule lettre, CE QUI N'EST REPRÉSENTATIF DE RIEN?
    Effectivement, la graphologie n'est représentative de rien; Tout juste une pseudo-science qui permet d'apercevoir la maîtrise du langage avec lequel un papier est écrit.
    Il y a de la débilité à ce qu'un recruteur s'acharne à dresser le profil d'une personne à travers sa seule capacité à tenir une plume. Quand bien même le procédé serait légal.
    Cordialement. Opuscos.

  3. #103
    Le Coq Chic Guest

    Lightbulb Une analogie entre le timbre de la voix et le graphisme ?

    Suite à ce que je viens de lire, je suis presque prêt à accepter l’idée que le graphisme de l’écriture soit dans une certaine mesure l’expression de l’inconscient. Il y aurait donc une analogie entre le timbre de la voix et le graphisme de l’écriture manuscrite.
    A vous en croire, j’en arrive à me dire que de même qu’on peut modifier volontairement le timbre de sa voix, de même il devrait être possible de modifier le graphisme de son écriture.
    Qu’en pensez-vous ?

  4. #104
    DOMINI Guest

    Par défaut

    La graphologie, j'en ai parlé dans un précédent post sur le QE.

    "....Oui, ces modes managériales telles l'analyse de l'écriture qu'E.T. Hall démonte complètement.

    Il expose en effet que l'impact d'une cour de récréation à côté de celui qui rédige, ou que la cravate rouge de la personne en face de soi a un impact direct sur l'écriture, différent selon chaque sensibilité. Du coup l'analyse n'est plus valable que si l'on tient compte de divers éléments incontrolables agissant de façon différentes et inconnues sur chacun. Quand cette technique s'affirme fiable à 100 %, il y a abus manifeste. Or c'est ainsi qu'elle s'est imposée dans de nombreuses DRH sur toute la planète, tel le QI, remis aujourd'hui en question face au coefficient émotionnel.

    Mais une fois encore si nous sommes des semblables, nous sommes tous différents de par notre histoire, notre vécu, notre culture qui agit en sous marin.

    Ce besoin d'établir des règles pour jauger les individus est une idiotie complète, basée sur du subjectif, du propre à soi etc.

    Ne peut-on juger les individus sur leurs actes... et peut être aussi sur leur capacité au pardon...ou ce qu'ils méprisent, révélateur de ce qu'ils (se) croient.

    En tout cas ça fait marcher un certain commerce...."

  5. #105
    DOMINI Guest

    Par défaut

    et j'avais fini par ceci


    "... cette tendance à attendre des solutions quasi-scientifiques alors que l'individu ne peut être compris - à mon sens - qu'en balayant ses connaissances subjectives, m'agace un peu.
    Ce qu'il y a de terrible avec ce coefficient emotionnel c'est que de coller une étiquette normative aux sentiments, vraiment, non, c'est trop c..".

    Bien à vous

  6. #106
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    17

    Talking c'est quoi la graphologie?

    je suis desolée une telle question mais pardon,jai pas compris le motjsuis pas française alors je trouve beaucoup de mots difficile dans le forum.excusez-moi!!

  7. #107
    vens Guest

    Par défaut

    c'est quoi la graphologie?
    Définition du Petit Larousse "technique de l'interprétation de l'écriture considérée comme expression de la personnalité".
    On peut dire que c'est une technique récente qui est née au milieu de XIXème siècle et qui a connu un fort développement au cours du XXème siècle.

    Les premiers écrits viennent d'un philosophe italien, médecin et professeur, Camilo Baldo, intitulé " Traité sur les moyens de déterminer la nature et les qualités d'une personne d'après ses lettres missives ".

    En1868 l'abbé Jean MICHON, un français, composa le mot graphologie à partir des mots grecs:
    " graphein " = écrire
    et " logos " = la science
    Des spécialistes de la graphologie, à partir de milliers d'écrits différents, ont regroupé et classé les écritures, en fonction par exemple des rythmes et des formes qu'elles comportent.

    Au cours du XXème siècle, le philosophe allemand Ludwig Klages (1872-1956), en fonction du degré d'originalité, de la spontanéïté et de la perfection, définira "le rythme de l'écriture". En effet, il est bien évident que les lettres prennent parfois des formes plus ou moins arrondies, plus ou moins conventionnelles, ainsi que des rythmes différents, avec des lettres plus ou moins espacées, une écriture plus ou moins aérée.
    Ces signes témoignent pour les psychologues et autres spécialistes de traits de caractère bien précis de l'individu auteur de ces graphes.

    Toujours contestée, parce que n'étant pas une science exacte, la graphologie est cependant très utilisée pour le recrutement de nouveaux employés. Une occasion pour les employeurs de s'informer sur les aptitudes et les capacités des candidats et pour ceux-ci de faire valoir des qualités réelles ou supposées.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts