+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: L'avènement de la paix: Quelles réflexions vs suggère cette exhortation du Choeur, da

  1. #1
    floppy Guest

    Par défaut L'avènement de la paix

    Bon, et bien j'essaye a nouveau, sur le forum prépas cette fois!

    le sujet qu'on m'a donné est:
    "Quelles réflexions vous suggère cette exhoration du Choeur, dans la comédie d'Aristophane, sur les voies et les effets de l'avènement de la paix parmi les hommes?

    Vous étaierez tout particulièrement votre propos sur l'analyse de la pièce antique, sans vous interdire d'autres références culturelles (Histoire, littérature...)."

    Il est rattaché au un extrait de la paix d'Aristophane :
    "Allons, dépêchez-vous, profitez du moment
    où un souffle émané du Ciel,
    balayant les miasmes de guerre,
    règne ! car aujourd'hui une grâce éclatante nous ouvre les chemins de la félicité ! "

    Le gros problème est que l'étude de l'oeuvre réalisée en cours ne rend absolument pas compte de tout cet aspect, je n'ai donc pas d'informations à ce sujet.
    Merci mille fois d'avance de votre aide.

  2. #2
    live Guest

    Par défaut

    Je n'ai pas eu le temps d'y reflechir profondemment mais deja la premiere phrase " Allons, dépêchez-vous, profitez du moment " , il faut faire allusion au fait que l'occasion de paix ne se representera peut-etre pas de sitot. Si on remet la paix dans sa caverne, il sera peut etre difficile de l'en ressortir. D'ailleurs c'est rigolo de remarquer que d'habitude c'est la hache de guerre qui est enterree et la c'est la paix ...

    " un souffle émané du Ciel " Peut etre encore la meme idee : c'est la providence, le ciel qui envoie la paix. En plus il y a cette force mystique du ciel, si ca vient du ciel, c'est magnifique ( ou merité pour un chatiment ) Ca donne encore plus de force au message de paix ; il benificie d'un appui des dieux.

    " grâce éclatante " je crois que le mot "eclatant" d'un point de vue explication de texte, merite quelque chose. C'est cette blancheur cette purete de la paix qui apparait.

    nous ouvre les chemins de la félicité . La c'est un petit peu moins optimiste : il y a encore du chemin a parcourir. Ca ne viendra pas tout seul.

    sur les voies et les effets de l'avènement de la paix .
    Les voies -> le retour au tradition, la ruralite, la vie "simple". Une mefiance aussi dans la democratie. en effet la democratie donne du pouvoir a la parole, et les demagogues s'en servent pour tromper le peuple. Il faut donc etre contre si elle trompe le peuple.
    Les effets -> le bonheur ? Il faut noter aussi cette allusion a la sexualite : Guerre/homosexualite - Paix/heterosexualite.

    voila voila ...

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    Quelles réflexions vous suggère cette exhortation du Chœur, dans la comédie d'Aristophane, sur les voies et les effets de l'avènement de la paix parmi les hommes?

    Le conseil qui vous est donné de rester plus longtemps sur le libellé du sujet est un bon conseil !

    Réflexions = retour de l'esprit sur, mais aussi le résultat de ce retour: étonnement, admiration => question => problème =>objection, remarque, nuance à apporter.

    suggérer = faire concevoir ou faire penser.

    Exhortation = action qui s'efforce, par un discours persuasif de porter quelqu'un à faire quelque chose.

    sur = oriente votre réflexion et par là ouvre un ou plusieurs champ de recherche.

    voie = espace à parcourir pour aller quelque part: suite d'actes orientés vers une fin: comme un chemin à suivre, qui conduit à l'évènement de la paix. Moyen.

    effets = conséquence: la félicité (felix = heureux)

    Autrement dit, la réflexion portera sur l'avant et l'après de l'évènement de la paix.

    l'avènement  = l'arrivée, par exemple: "La paix sera l'avènement d'un état d'âme." Julien Benda

    Etayer = soutenir

    propos = ce que vous écrirez à propos de 

    Analyse = ici, terme essentiel: dé-composition d'une oeuvre (la Paix) qui vise à identifier les éléments principaux et à mettre en évidence leur rapport.

    Sans vous interdire = invitation à ne pas en rester à ...

    "Allons, dépêchez-vous, profitez du moment

    où un souffle émané du Ciel,

    balayant les miasmes de guerre,

    règne ! car aujourd'hui une grâce éclatante nous ouvre les chemins de la félicité !
    "

    ==Comparons cette traduction avec celle de Alfonsi: 

    "Allons, dépêchons-nous, tandis que les dieux font souffler un vent furieux contre la guerre car, à l'heure actuelle, la providence travaille manifestement à notre bonheur."

    == Nous ne comprenons plus les grecs, parce que nous les traduisons avec des termes, providence ou grâce, qui relève d'une culture chrétienne: la providence c'est le gouvernement sage de la création par Dieu, d'un point de vue général. Chez Kant cela correspond à la nature car les voies de Dieu nous
    échappent, alors que nous voyons briller dans la nature une finalité.

    La grâce désigne une aide surnaturelle qui rend un homme capable d'accomplir la volonté de Dieu et de parvenir au salut: le point de vue est particulier, occasionnel. A choisir on peut donc préférer la traduction de Alfonsi.

    ==Quelques pistes de réflexion pour le contenu du devoir.

    Le mouvement du devoir peut commencer par la réflexion sur les voies et continuer par les effets ou conséquences.

    => Revenir sur le terme providence et s'étonner: s'il est besoin d'une aide divine, cela ne signifie-t-il pas que la paix sera précaire pour peu que les vents divins soufflent en sens contraire avec le dieu de la guerre par exemple?
    n'est-ce pas ce que suggère Aristophane dans la dernière partie de la pièce: certes on assiste à l'avènement de la paix rendue possible par l'union de tous les grecs, mais les facteurs de guerre ont-ils disparu? Lamachos, le marchand d'armes, le devin, et ... la culture elle-même (les chants guerriers célébrant la paix..

    => La félicité comme conséquence de la paix? La paix ne serait-elle qu'un moyen? ne serait-elle pas plutôt une manière d'être ...

    => Profiter du moment n'est-ce pas un regard désabusé ...

    => Souffle : inspiration, animation, vent ?

    => Miasmes : rôle des émanations, des odeurs: prendre en considération cet aspect important de la paix.

    => Règne = domine.

    Moment / aujourd'hui: la paix au présent. Enfin ce n'est plus un horizon.

    Eclatante = qui brille aux yeux de tous de façon évidente = qui se manifeste comme une grâce divine dans l'ici et le maintenant de l'existence.

    La paix est-elle un idéal ou une réalité?

    == Pour l'analyse de la pièce, il est toujours possible d'utiliser l'étude de P. Demont, dans Un thème trois oeuvres BelinSup, pages 32 à 65 en particulier.

    ==Pour élargir. Hugo, 93: rôle de la nature

    Kant, Projet ... glissement de la providence à la nature

    Histoire: a-t-on jamais pu faire la paix avec la guerre?

    lire  http://www.philagora.net/ph-prepa/la.../aristoph1.php  


    Nous avons voulu montrer combien le conseil donné (scruter longuement le libellé du sujet) était précieux, tant pour le contenu du devoir que pour son mouvement.


    Bon travail:  © Joseph Llapasset

    -N'oubliez pas le moteur de recherche dans philagora: http://www.philagora.net/farfouineur.php 

    --Si ce n'est déjà fait abonnez-vous à "Graphitti" (gratuit) http://www.philagora.net/abonne.php pour recevoir directement les nouveautés. ©
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

  4. #4
    lucie1 Guest

    Par défaut

    Merci beaucoup à Philagora pour ces aides de qualité

    Lucie

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts