+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: l'autobiographie

  1. #1
    lili5000 Guest

    Par défaut l'autobiographie

    s'il vous plait un peu d'aide,j'ai un sujet a rendre sur l'autobiographie et je ne sais pas comment commencer.
    merci d'avance
    bonnes fetes a tous!!!!!

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 924

    Par défaut

    L' autobiographie.

    On appelle autobiographie, la biographie d'un auteur par lui-même que ce
    soit dans un récit, des mémoires, des confessions ou même un journal... 

    Vous pensez évidemment aux Confessions de Rousseau, aux Mémoires d'outre tombe
    de Chateaubriand, mais aussi André Malraux .... etc

    Pour la problématique, je vous donne comme piste de lecture L'âge d'homme,
    1939 et La règle du jeu, Gallimard, 1969 de Michel Leiris.

    Au premier abord il semble que celui qui a vécu peut sans problème raconter ce qu'il a vécu, est le plus à même de faire son autobiographie; mais à la réflexion, il n'en est rien. de multiples problèmes se posent:

    -Comment concilier la relation entre le passé et le présent du narrateur?

    -Rôle exact du scrupule dans l'autobiographie

    -Possibilité de l'aveu?

    -Problème de la sincérité qui brouille tout: en recomposant sans cesse le récit, l'exigence de sincérité obscurcit l'aveu...

    Ces quelques pistes vous aideront peut-être.


    N'oubliez pas le moteur de recherche dans philagora: http://www.philagora.net/farfouineur.php 

    Si ce n'est déjà fait abonnez-vous à Graphitti (gratuit) http://www.philagora.net/abonne.php pour recevoir directement les nouveautés. ©

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Messages
    1 599

    Par défaut Bac français

    Message transféré dans le forum Bac français
    L'autobiographie et ses problèmes
    http://www.philagora.net/bac-fr/auto...-problemes.php


    Ne pas se prendre au sérieux mais prendre la culture au sérieux.

    Joëlle Llapasset - Internet culturel http://www.philagora.net/

  4. #4
    Date d'inscription
    May 2003
    Messages
    15

    Par défaut

    " en recomposant sans cesse le récit, l'exigence de sincérité obscurcit l'aveu..."
    Voilà qui me semble bien souligner le problème posé par les Confessions de Rousseau
    Reste qu'il ne s'en tire pas si mal cet animal.
    Qu'en pensez-vous?
    De quoi discuter avant que les copies ne pleuvent...

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages
    23

    Par défaut

    Oui, c'est bien vu
    La transparence devient obstacle car elle n'accroche rien, elle n'a pas d'ancre, elle est, en un sens, interprétation à l'infini?
    Rousseau se défend si bien qu'il reste le seul: Rien en deça et rien au-delà.
    Pour moi il a raison d'écrire:
    "Je forme une entreprise qui n'eût jamais d'exemple et dont l'exécution n'aura point d'imitateur."
    ?

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts