+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2
1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 11

Discussion: Père, Père, où es tu?

  1. #1
    Date d'inscription
    October 2002
    Localisation
    Paris
    Messages
    26

    Par défaut Père, Père, où es tu?

    Parfois j'ai des remords...... et ça M'EM*****!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 929

    Par défaut

    Ne pas confondre remords et regrets,

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 929

    Par défaut

    Il est toujours possible d'utiliser la messagerie privée....

  4. #4
    Date d'inscription
    October 2002
    Localisation
    Paris
    Messages
    26

    Question Confession d'un manque à l'impératif catégorique

    Il s'agit bien de remords. Je crois que le regret implique une notion de "manque à l'intérêt personnel". Alors que le remord relève de la moralité. Oui, j'ai "fauté". J'ai fait du mal inconsciemment et consciemment. Je n'aimerais pas qu'on se comporte avec moi de la sorte. Mais pourquoi ce remord m'a t-il envahi hier, et a failli me pousser à une action "morale" réparatrice de mon "péché" ? (mon orgueil m'en empêche). Le remord maladie pour soi et bienfait pour les autres? Ou bienfait pour tous? Simple empathie/compassion ou sentiment moral? Peur personnelle de la justice divine? En fait si j'ai écrit ce petit texte c'est parce que ce sentiment inattendu par son intensité m'a très fortement agacé et pourtant aussi remis en cause. Dans le discours je dirai que faire du mal aux autres n'est pas bien, mais dans le concret j'en ai fait (et j’en ferait surement encore car je suis loin d’être parfait) même si je n'y trouve aucun plaisir immédiat. Le remord comme différence entre l’idéal de la volonté quant à soi et la réalité ? Le remord a plutôt une image positive, personnellement je ne l’aime pas.
    Ne vous inquiétez pas, je n’ai agressé personne physiquement (au cas où certains se méprendrait), ce ne sont « que » des mots, on en guérit. Combien de « notre Père » ai je à réciter mon Père ?
    Sinon, moi ça va très bien, et vous même ?

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 929

    Par défaut

    Le regret concerne une erreur commise sans avoir eu conscience de la commettre.Effectivement le remords concerne un manquement à la loi morale voulu, une action commise en connaissance de cause.
    Ce que dit M. Thérèse en commentant" le miroir de ma liberté" de Sartre me semble bien intéressant et encourageant pour nous tous:
    http://www.philagora.net/philo-bac/anthro10.php
    Joseph
    Remords, ce qui re-mort

  6. #6
    Lautréamont Guest

    Par défaut

    Ah bon !
    "Notre Père qui êtes aux cieux... Restez-y."

  7. #7
    Date d'inscription
    October 2002
    Localisation
    Paris
    Messages
    26

    Talking Ma concession aux déïstes

    Notre Père tout puissant est mort soit de rire soit d'ennui, mais pas de compassion comme le voulait Nietzsche. Paix à son "âme" et qu'il repose en paix.

  8. #8
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 929

    Par défaut

    Peut-être que le dieu que nous avons tué n'est autre que le dieu fabriqué par l'homme, le dieu de l'opinion qui transforme ses besoins en connaissances.
    C'est probablement ce que Nietzsche veut signifier . Car comment les hommes pourraient-ils tuer l'être tel que rien de plus grand ne peut être pensé?
    Serait-ce du domaine de l'indécidable, du silence?
    N'y a-t-il pas derrière toute affirmation ou toute négation , un pré-jugé, une conviction , l' "âne" que Nietzsche voit derrière tout philosophe?
    Bonne journée à tous, un peu d'humour à défaut d'ironie.
    Joseph

  9. #9
    Lautréamont Guest

    Par défaut Liberté ?

    Je suis très en colère : où sont passés mes extraits des chants de Maldoror ? Ne pouvaient-ils pas être l'objet d'une réflexion ? Ou leur lecture a-t-elle écorché l'âme des bien-pensants de passage ?

  10. #10
    Date d'inscription
    October 2002
    Localisation
    Paris
    Messages
    26

    Par défaut

    Maldoror : livre suffocant et magnifique. A lire absolument. Pas les enfants. Dommage pour la "censure".

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts