+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: :"une vraie paix civile est elle possible sans justice sociale?"

  1. #1
    sanguisorbe Guest

    Question besoin d'aide pour une dissert

    le sujet c'est:"une vraie paix civile est elle possible sans justice sociale?"
    pouvez vous me donner quelques idées et des exemples venant de 93 de Hugo,SVP!

    si vous pouviez me les envoyer par mail ce serait encore mieux.
    merci d'avance.

    sanguisorbe

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 951

    Par défaut

    Vous pourriez commencer par suivre ce lien en attendant une aide mieux ciblée (dès que j'ai un moment)
    http://forum.philagora.net/showthrea...&threadid=5147

    Nous n'envoyons jamais d'aide en privé. L'aide de Philagora est donnée "coram populo" (au regard de tous)

    http://www.philagora.net/abonne.php (gratuit)

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 951

    Par défaut

    Une vraie paix civile est elle possible sans justice sociale?

    Effectivement, ce sujet permet d'éclairer le lecteur de Quatrevingt-treize et de l'amener à prêter attention au débat entre Cimourdain et Gauvain: La balance ou la lyre, le théorème ou l'idéal; le droit positif ou le droit naturel; l'équilibre ou l'harmonie ...

    Vraie: terme ambigu ici car il désigne une hypothétique réalité.
    Vrai, pourtant, concerne un discours sur un objet...: ici il signifie: qui existe indépendamment de l'esprit qui le pense: assuré parce que réel.

    Paix civile: un contraire éclaire l'autre: à comparer en l'opposant à guerre civile; entre membres d'une même nation.

    Possible: peut-elle apparaître dans la réalité?

    sans: en l'absence de, sans la présence préalable de... 

    Justice sociale: juste appréciation et respect des droits de chacun. Ce peut être une justice fondée sur l'égalité comme principe quantitatif et distributif: C'est une Idée à réaliser, une idée reine qui exige la violence: pourtant cette justice parfaite est plus un idéal de l'imagination d'un concept dont on connaîtrait la règle. La réalisation est toujours en avant dans l'avenir, l'idée peut être un facteur de progrès mais c'est une illusion que de vouloir réaliser pleinement ce que à quoi rien de sensible ne
    correspond.

    Bien mesurer l'enjeu d'un tel sujet, les conséquence de votre réponse:

    - Si vous répondez non, cela signifie que la guerre civile, la terreur, sous une forme ou sous une autre ne peut évitée comme facteur de progrès jusqu'à l'apparition, l'imposition d'une justice sociale (nécessaire mais pas
    forcément suffisante). Autrement dit la paix par la guerre pour que règne l'absolu, pour que soit incarnée  la justice.

    - Si vous répondez oui, vous devez dire pourquoi et faire apparaître une autre condition de la paix civile qui la ferait apparaître véritablement, la ferait exister... en attendant que la justice sociale soit pleinement réalisée. A moins que cette autre condition réalise du même coup la justice sociale!

    =Quelques pages de Quatrevingt-Treize vous éclaireront, en particulier, pages 466 à 470 de l'édition d'Yves Gohin dans Folio classique n°3513

    J'ai choisi cette édition pour les notes et en particulier la note 99, page 526 qui concerne directement votre sujet!

    "Sous un échafaudage de barbarie se construit un temple de civilisation....

    - La république de l'absolu...

    - Je préfère, dit Gauvain la république de l'idéal ... Mettre tout en
    équilibre c'est bien; mettre tout en harmonie, c'est mieux..." pages 466 et 467

    C'est Gauvain qui donne la condition nécessaire de la paix civile:
    "L'harmonie ... j'entends l'immense concession réciproque que chacun doit à tous et tous doivent à chacun, et qui est toute la vie sociale. (page 467). Il s'agit bien d'une conversion dans laquelle se trouve le salut. Ne pas oublier que Victor Hugo est un lecteur de Kant (voir nos ressources http://www.philagora.net/ph-prepa/la-paix/index.php )

    Tout est à lire et tout est admirable dans ce grand texte de Hugo. "Donner à chacun ce qui ne lui revient pas." page 467

    Convenez que le sujet proposé est un grand sujet qui vous demande un peu de hauteur et beaucoup de travail. Par rapport à l'actualité, il n'a pris aucune ride.

    © Cordialement. Joseph Llapasset


    -N'oubliez pas le moteur de recherche dans philagora: http://www.philagora.net/farfouineur.php 


    --Si ce n'est déjà fait abonnez-vous à "Graphitti" (gratuit) http://www.philagora.net/abonne.php pour recevoir directement les nouveautés.
    En voiture et...en moto "chi va piano va sano"

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts