Bac blanc 2018:Qu'est-ce que penser? Penser par soi-même?
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Bac blanc 2018:Qu'est-ce que penser? Penser par soi-même?

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 678

    Par défaut Bac blanc 2018:Qu'est-ce que penser? Penser par soi-même?

    Une balance intérieure:

    Le verbe penser a une origine latine: pensare signifie peser. Peser c'est déterminer un poids par un rapport à un autre poids connu.

    Au sens propre cela revient à comparer, à mesurer, à peser. Dans tous ces actes, il y a un projet de vérité, d'ajuster correctement une mesure à des objets donnés. Ce projet de vérité se retrouve dans tout acte de penser.

    Au sens figuré cela revient à donner une valeur à un jugement: Ce n'est pas n'importe quel jugement spontané car on a pesé le pour et le contre ce qui permet de se déterminer pour ce qui a le plus de valeur. Penser devient alors un acte, un mouvement animé par le souci de justice: un bon juge n'est-il pas celui qui écoute chaque partie avant de choisir, de décider pour ce qui lui paraît fondé en raison.

    Ainsi, dans une dissertation, le mouvement de la pensée se dirige vers un jugement éclairé (troisième partie) en instaurant une démarche de dialogue qui permet de peser le pour et le contre ( deux premières parties ). C'est le plan dialectique qui est "la voie royale de la dissertation" selon Jacqueline Russ. Mais ce mouvement est la conséquence d'un dialogue intérieur dans lequel vous vous interrogez en interrogeant et en répondant.

    C'est l'acte de penser dans lequel c'est le même qui interroge et qui répond, qui sait poser le problème et chercher une réponse, une solution, adéquate, bien ajustée à ce qui est et justifiable par des raisons. Penser c'est donc bien s'orienter vers la vérité et vers la justice.

    Parce que ce mouvement a pour origine le sujet, en toute rigueur, on ne peut donc penser que par soi même. Répéter le mouvement accompli par un autre, ce n'est pas penser mais comprendre le sens, la signification et l'orientation d'un acte effectué par un autre. Voilà pourquoi copier les plus sublimes pensées, ce n'est pas penser, c'est saisir une pensèe.

    En réfléchissant sur ce qui vient d'être dit, vous devinez comme un fait peu contestable que nous pensons en nous parlant intérieurement, et que, sans cet échange, cette balance intérieure, nous ne penserions pas.

    Comment penser à l'arbre en général sans le concept (ce avec quoi je prends une diversité sensible, par exemple des images d'arbres que je vois et qui sont distinctes) , le mot qui prend ensemble la totalité des arbres par l'abstraction de quelques caractéristiques communes?
    Si bien que, quand je ne pense pas je ne me parle pas, et quand je ne me parle pas, je ne pense pas.

    Demander brusquement à un proche: à quoi penses-tu? C'est toujours lui demander: quel discours intérieur es-tu en train de conduire?

    A SUIVRE
    Pour les parents.... voir sur le forum des Terminales.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ur-les-parents......A lire et à relire.

    http://forum.philagora.net/showthrea...en-un-%E9clair!


    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:
    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John!
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 678

    Par défaut Suite

    Penser, concevoir, juger, raisonner.

    Une représentation que la conscience n'accompagnerait pas ne serait rien pour nous car elle ne nous apparaîtrait pas. Toute pensée est donc d'abord conscience, acte de dépassement vers une chose et présence à soi:
    lorsque je vois, je sais que je vois, lorsque je sens je sais que je sens, de manière immédiate. La conscience est un acte, un mouvement qui s'apparaît à lui même en faisant apparaître une chose: en un sens, penser c'est d'abord apercevoir une chose. Mais c'est aussi exercer une capacité, celle de pouvoir varier les modes de cet apparaître, les manières dont la chose nous apparaît. Par exemple, en imaginant je fait apparaître une chose comme absente.

    S'apparaître à soi même ce n'est pas se voir comme une chose dans l'objectivité de ce qui est placé devant, c'est être présent à soi, s'éprouver sur le mode du sentiment: une donnée immédiate "tellement en nous, dit Descartes, que nous en sommes immédiatement connaissant." Ce qui signifie que, au contraire des choses extérieures que je connais par la médiation d'une représentation sensible ou intellectuelle, d'une image ou d'une idée, les pensées intérieures, je les connais sans intermédiaire, sans médiation. Lorsque j'imagine ou lorsque je désire je sais immédiatement que je désire ou que je veux. Je n'ai besoin pour le savoir de rien d'autre que de cette présence à soi de la conscience: sans elle je ne penserais pas.

    D'abord, avoir conscience c'est déjà penser, appréhender une chose à travers une image ou une idée, une forme sensible ou une forme intellectuelle de la chose visée par une acte de la conscience que l'on appelle acte de transcendance parce qu'il tend vers la chose, qu'il la vise, qu'il se dépasse vers la chose, bien entendu sans jamais se perdre car la présence à soi l'accompagne.
    Par exemple, je vois une moto... Je sais que je vois une moto. J'ai une image d'elle (une pensée) Je la reconnais grâce à un concept.

    On peut parler de l'auto affection de l'acte de transcendance ce qui signifie simplement que l'acte de dépassement vers une chose s'éprouve soi même est conscient de soi. Toute conscience est conscience de quelque chose.

    Penser c'est aussi unir les représentations dans une conscience. Comment les unir? Par abstraction (= tirer de) de caractéristiques communes aux éléments d'une diversité: par exemple devant la diversité de tous les arbres, j'abstrais quelques caractéristiques communes: racines, tronc, branches, feuilles. J'obtiens un concept, l'arbre en général, et grâce à ce concept, je peux prendre en un mot la diversité de tous les arbres:du même coup j'ai la règle de composition du concept, j'ai une définition en quelque sorte: concept vient du latin cum (ce avec quoi), capio (je prends).

    Je peux dès lors penser l'arbre, non seulement celui que je vois actuellement dans mon jardin, mais aussi celui qui se trouve dans un jardin anglais.

    Les concepts, je peux les réunir dans un jugement: par exemple, l'homme est mortel.
    Dans ce jugement il y a le sujet: l'homme.(concept)
    Puis le prédicat, ce que l'on attribut au sujet (mortel, autre concept)
    enfin la copule (est) ce qui opère l'attribution, la liaison.

    Les jugements, je peux les enchaîner (autre manière d'unir) dans un raisonnement:
    1- Socrate est un homme
    2- Les hommes sont mortels
    3- Donc Socrate est mortel (conclusion).

    Nous pouvons conclure de ce qui précède que penser c'est concevoir, juger, raisonner: dans les trois cas, l'activité consiste à relier des représentations plus ou moins élaborées. Ce pouvoir de liaison à l'oeuvre dans toute pensée, on l'appelle raison.
    Pour les parents.... voir sur le forum des Terminales.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ur-les-parents......A lire et à relire.

    http://forum.philagora.net/showthrea...en-un-%E9clair!


    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:
    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John!
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts