Lamartine Les voiles ( aux environs de 1850 ):Poésie et musique du vers
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Lamartine Les voiles ( aux environs de 1850 ):Poésie et musique du vers

Threaded View

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 573

    Par défaut Lamartine Les voiles ( aux environs de 1850 ):Poésie et musique du vers

    Conception du voyage;: le sens d'une vie

    Les voiles



    Quand j’étais jeune et fier et que j’ouvrais mes ailes,
    Les ailes de mon âme à tous les vents des mers,
    Les voiles emportaient ma pensée avec elles,
    Et mes rêves flottaient sur tous les flots amers.

    Je voyais dans ce vague où l’horizon se noie
    Surgir tout verdoyants de pampre et de jasmin
    Des continents de vie et des îles de joie
    Où la gloire et l’amour m’appelaient de la main.

    J’enviais chaque nef qui blanchissait l’écume,
    Heureuse d’aspirer au rivage inconnu,
    Et maintenant, assis au bord du cap qui fume,
    J’ai traversé ces flots et j’en suis revenu.

    Et j’aime encore ces mers autrefois tant aimées,
    Non plus comme le champ de mes rêves chéris,
    Mais comme un champ de mort où mes ailes semées
    De moi-même partout me montrent les débris.

    Cet écueil me brisa, ce bord surgit funeste,
    Ma fortune sombra dans ce calme trompeur ;
    La foudre ici sur moi tomba de l’arc céleste
    Et chacun de ces flots roule un peu de mon cœur.


    Les voiles d'Alphonse de Lamartine,extrait de Oeuvre Posthume, 1873

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 573

    Par défaut

    A l"automne de sa vie, le poète romantique Lamartine fait un bilan amer de ses espérances et de ses déconvenues en prenant pour thèmes l'aspiration au [I]voyage dans l'espérance de la jeunesse ..... et les nombreuses déconvenues qui l’attendaient .

    Il vibre à l'unisson avec une vague de pessimisme qui submergeait la première partie du XIX ème siècle .
    La tonalité principale est la tristesse, le pessimisme, et la vanité d'un engagement de tout son être.
    Désenchantement qu'il fallait réenchanter par l'art: tirer des fleurs de ce que le temps ( et les contraintes de la réalité), avait détruit,


    Le Romantisme, le lyrisme , la plainte élégiaque culminent , avec l'usage du symbolisme parfaitement utilisé , dans ce voyage , tout d'abord rêvé puis fracassé par la réalité du temps, l'ennemi.
    Les voiles est ainsi un chef d'oeuvre parfaitement adapté à son public. Un poète a rencontré son public.

    Cet ajustement magistral à son public se révélera "dépassé" quand le public changera .
    De ce fait le poème "Les voiles" peut paraître démodé et et dans le meilleur susciter susciter un sourire de la postérité.

    C'est comme si une vague de pessimisme envahissait la première partie du XIX ème siècle .

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 573

    Par défaut

    Pour saisir ce poème, je te conseille de prêter attention au Temps, ce grand maître qui nous fait apparaître et disparaître, et singulièrement aux temps des verbes.
    Il faut bien te mettre dans la tête que la poésie est musique. Voici la preuve:
    Il faut bien te mettre dans la tête que la poésie est musique. Voici la preuve:


    Préparation à une lecture intelligente du texte: La lecture indique que vous avez compris et sympathisé avec le texte.
    Quand j’étais jeune et fier et que j’ouvrais mes ailes,
    Les ailes de mon âme à tous les vents des mers,
    Les voiles emportaient ma pensée avec elles,
    Et mes rêves flottaient sur tous les flots amers.

    La musique: Harmonie, assonances, allitération ...
    Quand j’étais jeune et fier et que j’ouvrais mes ailes, Brève inspiration à la virgule. Notez la suite des imparfaits : Ils marquent un état et ici, une action passée qui a duré. ouvrir: ouverture au sens figuré. Les ailes: symbolisme => liberté,expansion, mouvement, possibilité du voyage.... Notes le possessif: qui m'appartiennent .
    Faire sonner ce vers un peu comme une fanfare:
    Sonorités: Quand : Q+an :effet: début martial, premier coup: é ai ier et que vrais mes = vers en é. Sons brefs ,voyelles éclatantes, allitérations ;t,f,t, =effet de martèlement, d'assurance----- f,v, l = effet de continuité,d' expansion.Faire sonner ce vers.

    Notez l'importance de la métaphore de l'oiseau.
    La musique: Rythme
    Rythme du premier vers: t= temps (durée ) h1=hémistiche1 (demi vers)
    Quand j’étais/ jeune et fier //et que j’ouvrais/ mes ailes, Le rythme est le retour à intervalle régulier d'un
    t = t = t =t temps fort (appui de la voix)
    h1 m1 m2 // h2 m1 m2
    3 3 4 2
    si le temps pour dire la mesure est le même, quand il y a mois de trois syllabes dans une mesure (par exemple 'mes ailes" , ) le débit de la voix doit ralentir, avec pour effet d'insister, quand quand une mesure comporte plus de 3 syllabes le débit de ma vois doit augmenter avec pour effet ,par exemple d'insister sur le mouvement et st sa rapidité, par exemple: et que j'ouvrais
    Evidemment il faut vous entraîner . C'est de la musique!
    Prenons le deuxième vers:
    Les ailes /de mon âme// à tous les vents / --des mers,
    3 syllabes 3 ------- - - 4 (plus vite dit) -- 2= moins vite :insistez

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  4. #4
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 573

    Par défaut

    Que dire, que faire?

    On peut mettre en évidence l'utilisation pertinente des temps:
    Jadis à l'imparfait (trois premières strophes) , la rupture au passé composé,la contemplation (et maintenant)au présent, l'évocation amère de la cascade des chutes au passé simple.


    Notez l'ordre: Ce que j'étais, ce que je voyais, ce que j'enviais .

    Notez la chute , la rupture, la surprise....La déception: le rêve brisé par la réalité... terrifiante.

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts