Astrophysique et philosophie 1)
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Astrophysique et philosophie 1)

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut Astrophysique et philosophie 1)

    Victoria me demande le sens de cette phrase de Jean Pierre Luminet qui conclut un article paru dans un article de Science et Avenir ( Hors série, "Le ciel de l'été)


    "On ne peut voir dans le ciel que ce qu'on s'est préparé à voir"
    "

    La théorie précède l'observation et la rend possible. Autrement dit , toute observation est construite par l'observateur.

    Ici se mêle le discours de l'astrophysicien et celui de la philosophie qui vous dira ,par exemple , qu'apprendre une langue c'est entrer dans un nouveau monde...
    Par exemple la théorie d'Einstein prévoit et permet de mesurer les ondes gravitationnelles, prépare ce "voir" au sens d'expérimenter. (=> Ligo), ces ondes ne sont pas lumière et ne peuvent donc se voir au sens propre)
    Joseph
    La philosophie n'est pas une discipline littéraire!!
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut

    Voir, plus bas: l'infini
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut

    Bien distinguer l'objet réel et l'objet scientifique:
    l'objet scientifique est produit par la science en sorte que l'objet du physicien n'est pas le résultat d'une expérience sensible mais un condensé d'expérimentation utilisant des instruments de mesure qui sont eux-mêmes des théories matérialisées. En ce sens Bachelard remarque que rien n'est donné, tout est construit.
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  4. #4
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut

    Éclaircissement et mise au point: ce que dit le cours de philosophie du hibou:




    Site Philagora, tous droits réservés ©
    __________________

    L'expérimentation
    - Comme l'expérience sensible, l'expérimentation est synthèse d'activité et de passivité, construction d'un objet, d'un "fait", mais cette synthèse est consciente d'elle-même: elle cherche à obtenir expérimentalement une observation réelle mesurable, précise, impartiale qui soit une réponse à une question posée. Le fait scientifique est ce quel a science fait en se faisant.

    Le fait scientifique est ce quel a science fait en se faisant.
    -L'ambition est de comparer un discours théorique avec un résultat pratique pour le confirmer ou le falsifier; L'espérance est de faire circuler l'évidence de l'observation réelle mesurable, devant laquelle l'esprit se soumet, vers la théorie qui a produit l'expérimentation, comme si on pouvait être à la fois actif et passif et comme si l'observation réelle mesurable pouvait être identifiée à la réalité.

    - Est-ce la réalité qui est interrogée ou un "fait", fabriqué, isolé, purifié de la durée, de l'espace et tout effet systémique? Peut-on rattacher par une tautologie (dire la même chose) le réel à la raison, tel est le problème que théorie et expérimentation voudrait résoudre. Qu'est-ce qui répond dans l'expérimentation si l'expérimentation a son origine dans la théorie? Peut-on imaginer une réponse fiable qui soit incluse dans la question!

    La théorie

    - On distinguera bien l'hypothèse, question posée, la loi fonction (parabolique pour la loi de chute des corps ou statistique pour la loi de Mariotte), la théorie comme effort d'unification d'un groupe de phénomènes qui regroupe des lois fonctions, et enfin la théorie explicative qui tente de construire un modèle représentatif et explicatif, qui s'élève, comme la métaphysique, au-dessus de l'observable et par là se condamne à n'être jamais pleinement vérifiable (au sens strict du terme: fait vrai); La loi fonction mesure des observables et atteint, selon l'échelle choisie, à une certaine vérité de la mesure. Elle reste dans le concept source de puissance plutôt que de science.

    - Au contraire, la théorie s'éloigne des observables et devient un système indécomposable ce qui doit faire abandonner le rêve de diviser la théorie en unités qui pourraient alors successivement être comparées à des observables.

    - Il faut donc affirmer que si l'expérimentation est déterminée par la théorie et si la théorie est à son tour déterminée par l'objet précisé (le discours théorique s'enrichit de mesures) nous nous trouvons devant un tout indécomposable ce qui signifie non seulement que l'objectivité parfaite ne peut être atteinte mais aussi que la réalité ne peut être prise dans un tel filet où rien n'est donné, tout est construit selon l'heureuse formule de Bachelard.

    - Cela ne signifie pas que la science ne soit que du mental: il y a un signe certain d'un contact entre le mental et le réel qui rompt le cercle théorie et expérimentation et nous assure qu'il y a parfois dans l'observation réelle mesurable une information sur le réel: c'est la contrainte, la résistance expérimentale, le fait polémique (qui fait la guerre à la théorie), chaque fois que la prévision déduite de la théorie ne se réalise pas. C'est un critère de marche vers la vérité.

    -Le succès - quand l'observation théorique (prévision) déduite de la théorie et l'observation réelle mesurable correspondent (prévision des ondes gravitationnelles =>données Ligo.)
    On a confiance.



    A suivre
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  5. #5
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut Astrophysique et philosophie 2)

    Ce qui permet de mêler Astrophysique et philosophie c'est la pensée.

    Astrophysique et philosophie naissent en effet de l'étonnement.
    L'étonnement naît d'un calcul déçu: ce qui fait problème. calcul et problématisation sont des actes de la pensée ce n'est jamais le résultat d'une constatation passive: l'eau est froide, le marbre aussi: de ces constatations on ne tirera jamais rien sur la conductibilité.
    .
    Par la pensée je tends à m ' élever vers l'infini
    Sur un exemple nous allons essayer d'illustrer cet accord de la pensée qui permet de mêler astrophysique et philosophie..
    Ce qui permet de mêler Astrophysique et philosophie c'est la pensée.
    Ce qui leur permet de connaître le bonheur de penser ensemble, d'échanger et surtout de se comprendre autour de ce qui ne peut se comprendre.
    Leur milieu est celui du provisoire


    *Dans une idée ( forme intellectuelle d'un objet) n'y a-t-il pas toujours la présence de l'esprit et de la liberté?
    *Être heureux grâce au mouvement de la conscience qui s'élève au niveau réfléchi et au niveau moral en dépassant l'aliénation et les craintes de la conscience spontanée.
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  6. #6
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut

    Exemple:
    Un calcul déçu à partir d'un point qui semble acquis:
    Le monde sub atomique Une particule subatomique est un composant de la matière,elle a une taille inférieure à celle d'un atome.

    A suivre
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts