L'essentiel : Problématique/Introduction/Développement/Conclusion/ en bref...
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2
1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12

Discussion: L'essentiel : Problématique/Introduction/Développement/Conclusion/ en bref...

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut L'essentiel : Problématique/Introduction/Développement/Conclusion/ en bref...

    Bonjour
    Formuler la problématique: premiers pas!

    - conduire jusqu'à un problème: cela suppose la mise en évidence d'un problème: or un problème ne se voit pas, il naît d'un étonnement provoqué par un calcul déçu , d'une pensée.
    - Il faut donc l'inventer et le découvrir: calculer et observer ce qui déçoit le calcul. => Comment se fait-il que on puisse être isolé dans une foule?

    Question préalable: qu'est-ce qu'un problème?
    Un problème jaillit lorsque la question met en relation deux ou plusieurs concepts.
    => Cette relation provoque un étonnement. Un exemple, bien sûr, sur une question dont la réponse prête à discussion: Vit-on isolé au sein d'une foule? = choc entre isolé et foule....

    Plus? => http://www.philagora.net/bac-philo/problematique.php


    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Sacré problème! 2 Un exemple en 7 lignes

    La société doit-elle exclure le marginal?


    -Comme personne capable de vivre en marge d'un système, de le contester au nom d'une exigence morale, le marginal n'exprime-t-il pas une dignité, une liberté, un droit à l'existence qui impliquent le devoir de le respecter? =>
    -Comment comprendre que l'exercice de ce droit, qui est le droit de tout individu à l'existence puisse nuire à une société dont le pouvoir se fonde précisément sur la liberté des individus? =>
    -Toute conscience comme conscience de quelque chose, comme néant, n'est-elle pas toujours dépassement, en marge de ce qu'elle dépasse? Comment refuser ce mouvement de transcendance sans refuser le mouvement de toute conscience, de tout désir, de toute existence proprement humaine? =>

    -Le problème, la question de la question, n'est-il pas celui de la légitimité de l'exclusion? Comment se fait-il qu'on puisse exclure ce qui fonde la société?

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Sacré problème ! 3 en 6 lignes...

    Vous avez le problème il reste à cerner l'enjeu et vous pouvez construire votre introduction.

    Mais qu'est-ce que l'enjeu?

    L'enjeu. C'est ce qui est risqué dans la question posée: c'est la (ou les) conséquence(s) d'une réponse. L'importance du sujet. Par exemple?

    Réfléchissez : Socrate, le Christ, Gandhi, Jaurès, Ponge, Mère Teresa , Marx, .... ont-il été des ennemis de la société ou ennemi de mécanismes qui broyaient les individus?


    Ne devez-vous pas distinguer ce qui est imposé et ce qui est choisi? La marginalité imposée et la marginalité choisie?
    Joseph

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  4. #4
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Sacré problème 4 en cinq mots, qui dit mieux?

    Structure de l'introduction:

    Opinion => objection => Problématique => plan ébauché => Enjeu

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  5. #5
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Explicitation des quatre étapes.

    L'introduction
    - Elle amène le sujet à partir d'un exemple, d'un fait, de l'opinion commune, d'un paradoxe.
    - elle fait une objection à l'opinion commune.
    - Elle reproduit l'énoncé du sujet;
    - Elle énonce la problématique, en posant clairement les diverses questions que soulève le sujet;
    - Elle indique succinctement le plan du devoir.
    - Elle souligne l'importance du sujet,ce qui se joue, les conséquences théoriques ou pratiques d'une réponse .

    Un exemple rédigé et expliqué
    http://www.philagora.net/dissert2/marginal.php

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  6. #6
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Peste de développement ! en une ligne....

    Règle d'or:
    ?????????


    ----

    commencer chaque partie du devoir par l'annonce du thème (de la partie)qui doit être une réponse explicite au sujet.

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  7. #7
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Par exemple, La liberté est-elle donnée?:

    1 première partie: Les raisons pour dire que la liberté est donnée....
    " En un sens , en effet est donnée : en effet.......


    2 Deuxième partie: mais elle est aussi le fruit d'une conquête...Elle est à prendre...une liberté donnée n'est pas une liberté.... uneliberté "octroyée " n'est pas une liberté

    transition: comment penser une liberté à la fois donnée et à conquérir? N'est-ce pas contradictoire et donc impensable, sans aucun sens?

    3 Troisième partie.
    La liberté est donnée en puissance, le passage de la puissance à l'acte est une conquête

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  8. #8
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut

    Distinguons la puissance et l'acte:




    "L'acte est donc le fait pour une chose d'exister en réalité et non de la façon dont nous disons qu'elle existe en*puissance, quand nous disons, par exemple, qu'Hermès est en puissance dans le bois ... eh bien! l'autre façon d'exister est l'existence en acte."*Aristote,Métaphysique, IV, 6, 1048 a.

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  9. #9
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Optique pour mieux saisir

    *Si la liberté est un don que manifeste la conscience, l'existence, comment comprendre qu'elle exige un effort incessant pour lutter contre les illusions, les opinions, les reflets dont sont la proie les prisonniers de la caverne? (voir dans "philo-notions/bac: Platon le soleil, la ligne la caverne).


    *Comment se fait-il que si j'essaie d'affirmer une des alternatives (donnée ou conquête?) je me sens poussé à affirmer l'autre, comme si par exemple le don n'existait que par une reprise qu'il rend pourtant possible? comme si la conquête supposait toujours la donnée immédiate de la conscience, l'acte de transcendance qui est jaillissement d'un projet: on se propose une conquête.



    *Que serait une donnée sans cette reprise par la conscience réfléchie ou morale, sinon une nature, une aliénation?

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  10. #10
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 628

    Par défaut Optique 2

    1. Si une donnée c'est toujours ce qui s'impose sans contre partie, ce qui n'a pas été mérité, dire que la liberté est donnée n'est-ce pas en niant la liberté, la rendre impossible? La liberté serait-elle toujours à prendre? Une liberté donnée ne serait-elle pas le poids d'une dette, impossible à rendre!?




    2. Le problème comme question de la question, quel serait-il? Comment une conquête pourrait-elle se passer d'une donnée sans laquelle elle ne pourrait s'effectuer, sans devenir alors un parcours d'aveugle: peut-on aller quelque part sans avoir le projet d'y aller: qu'est-ce qui donne le projet d'y aller sinon la temporalité de la conscience qui ouvre, comme désir, l'horizon d'un futur?
    Comment une donnée peut-elle se passer d'une conquête qui la réalise et la fait apparaître?
    Autrement dit la liberté est-elle une donnée immédiate de la conscience ou la liberté est-elle une réalisation du sujet réfléchi et moral?
    De la puissance à l'acte par une reprise

    Livre de référence choisi par le Hibou:Incontournable pour les prépas scientifique, en 114 pages!

    http://forum.philagora.net/showthrea...post1852425622




    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph









    Joseph
    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi


    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts