Le tout et le rien sont en conflit .
Le rien prétend ne rien y voir
Le tout prétend la faute à l'autre
L'autre étant un petit rien
Qui n'a rien avoir avec le tout
Mais qui fut le tout de ce qu'il fit du rien .

Le rien n'en dit rien du tout
Tandis que le tout invective le rien
De ne rien avoir si non pas grand chose
Peut être vexé de ne rien savoir
Que le rien puisse exister
Au travers de son tout .

Décidément le tout est bien égoiste
Car il ne partage rien de son tout
Pas même un petit rien...un rien c'est tout
Pas même complice de celui qui la fait naître
De ce petit rien qui fit le tout .

Ils ne se regardent pas la face
Chacun caché dans son trou
L'un avec presque rien et l'autre avec tout
Mais dire que le rien n'a rien du tout
C'est précisément dénoncé le tout de n'être rien
Qu'un rien sait tout .

La dessus les humains sont arrivés...
Ils ont demandés le pourquoi en cet chose
Ils ont pensés le rien
Ils ont pensés le tout
Du tout au rien et bien avant la pensée
On peut déjà dire qu'ils n'étaient pas grand chose
Pas plus que le rien et le tout
Ainsi que le pourquoi ?

Mais il est une certitude
Que le rien à l'origine du tout
N'était pas sans savoir que le tout
Allait engendrer le pourquoi ?
Quelque chose plutôt que rien
Et il aurait par je ne sais quel prodige
Donné substance à la philosophie
Qui tente d'expliquer le tout
Sans en comprendre le rien .

Et en fait je ne sais rien du tout .