Trois pages de liens colles et dissertations
+ Répondre à la discussion
Page 4 sur 8
PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 7 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 40 sur 78

Discussion: Trois pages de liens colles et dissertations

  1. #31
    Date d'inscription
    September 2010
    Messages
    42

    Par défaut

    Bonsoir
    Si j'ai bien compris Le Bien n'est pas un concept qui déterminerait une intuition sensible=> connaissance
    C'est une idée qui relève de la pensée et singulièrement de la raison.
    D'où la question que je me pose:
    Comment penser sans perdre l'existence? Comment atteindre le Bien sans le perdre du seul fait qu'on le pense?
    Que signifie l'oeuil de l'âme?

  2. #32
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 594

    Par défaut

    Bonsoir
    Nous ne pouvons construire le Bien sans le perdre.L'être raisonnable sensiblement affecté est un rapport qui précède et qui constitue ce que nous appelons le concret.
    L'existence exclut une totalité unifiéeet, toute synthèse préalable est condamnée à manquer la totalité qu'elle voudrait embrasser.

    Une autre voie me semble possible: cerner ce en quoi Le Bien nous modifie et de là , par analogie dire quelque chose de lui.



    Si on s'accorde pour exclure que le rapport ait une antériorité sur l'existence, ne peut-on explorercette piste: l'implication du rapport dans la diversité existentielle?
    Dans le plus humble des objets nous saisissons immédiatement: ce que nous saisissons ce n'est pas une diversité offerte à une synthèse mais une diversité qui implique un rapport et n'attend rien de lui pour exister puisque que l'être lui est immanent.Sur ce point il ne lui manque rien. Or ce à quoi il ne manque rien n'est-ce pas Le Bien? C'est l'absolu qui a sa raison d'être en soi. L'être est un éclat du Bien.
    Mutatis mutandis cette relation par laquelle nous pouvons penser en fonction de l'être la diversité nous permettrait de penser l'être et Le Bien de façon analogique.
    L'affirmation du premier principe ne suppose plus la conversion idéaliste , il serait dans le prolongement de la pensée objective.

    Analogie entre les perfections singulières liées à l'existence et à l'infini.

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  3. #33
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 594

    Par défaut

    Bonjour
    Ainsi à partir de l'être, du connaître et du faire on pourrait dire analogiquement de le Bien ce qu'il devrait être, ce qu'il ne peut pas ne pas être étant donné sa perfection.
    Un principe?
    Ce à quoi rien ne manque?
    Un absolu qui a sa raison d'être en soi? (=> l'impératif catégorique)
    Le parfait tel qu'il n'y a pas de plus que parfait?
    Ce qu'on ne saurait cerner mais qui nous cerne, condition de toute transformation?
    ..... Creuser du côté du connaître et du faire

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  4. #34
    Date d'inscription
    September 2010
    Messages
    42

    Par défaut

    Bonjour à vous et bnes vacances!
    Serait-il possible d'avoir un exemple de travail par analogie sans pour cela faire la colle à la place du prépas, par exemple avec Dieu?
    Merci

  5. #35
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 594

    Par défaut

    Propédeutique:
    I L’accroche
    Attention, ce n’est pas un corrigé…juste un chemin que l’on emprunte et que l’on oublie.
    On vous attend au tournant:
    Panique-t-il? (1)
    Comment réagit-il? (2)
    Maîtrise-t-il une méthode? (3)

    - Dans la panique on fuit (refuser le sujet) , on fait du sur place ou on va dans toutes les directions.
    Vous devez donc avancer (1 et 2) sur une route tracée par vous, bien ajustée au sujet, tout simplement un chemin avec lequel (metha odos) vous traitez le sujet. (3)
    Pas de panique.: Plus vous avez été surpris, plus vous devez surprendre l’auditoire. L’accroche (1) prouvera votre sérénité, celle de celui qui sait de quoi il parle et qui sait ou il va. Un zeste d’humour, sans rien perdre de votre sérieux.
    «* Pensez-vous avoir un seul instant échappé à l’opinion dans laquelle vous baignez depuis votre plus jeune âge , depuis votre plus tendre enfance? La source de l’opinion ne serait-elle que l’analogie? «*
    Ici vous introduisez la nécessité du détour préalable : «* mais si vous avez peine à comprendre ce hardi raccourci, ne faudrait-il as un détour préalable ,comme dirait Socrate,; commencer par savoir ce que cela est que l’analogie , avant de penser, de peser , ou de faire des raccoucis analogiques?*»
    ( 2 et 3) : «*je vais tracer un chemin et m’efforcer de le suivre :
    Tout d’abord cerner ce que cela est que l’analogie: à partir de là, et en fonction de ce que cela est, un raisonnement vigilant nous permettrait de penser ensemble la valeur qu’il est possible d’accorder à l’analogie.
    Pour ou contre l’analogie?
    II=> Première partie: détermination du concept
    III=> Problèmes et discussions
    A suivre très prochainement

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  6. #36
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 594

    Par défaut

    Commencez par lire ces trois pages:
    http://www.philagora.net/lettres/correspondances.php




    II Ce que cela est

    a) Trois pistes

    1) Identité de rapport unissant deux à deux les termes de deux ou plusieurs couples
    Par exemple: L’œil et l’oreille parce que l’oreille est au son ce que l’œil est à la lumière

    2) Analogie d’attribution : ressemblance en ce que une ou plusieurs choses ont un rapport commun avec une autre.
    Par exemple: on dira un aliment sain, mais aussi des urines ou un climat….sains


    3) Attardez-vous sur cette acception: ressemblances entre choses différentes


    b) De la question à des problématiques:

    -L’analogie comme base d’une connaissance ou d’une explication?

    -Pouvoir évocateur de l’analogie dans les images et les métaphores poétiques…. (lire "Correspondances" de Baudelaire)

    -Rôle immense du raisonnement par analogie comme instrument de découverte….

    -Rapport corps et univers ( microcosme et macrocosme

    - Base d’un raisonnement rigoureux:
    ¾ = 6/? Si ¾ = 6/8

    => III Asuivre

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  7. #37
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 594

    Par défaut

    De Bodule:
    Merci. Voici ce que j'ai réussi à faire hier soir (ce plan ne comporte donc pas vos idées car je ne l'avais pas encore vu)

    En raisonnant par analogie, raisonnons nous rationnellement ? Peut elle nous depasser ?

    I définition du concept
    A le sens commun : la ressemblance
    B le sens évolué : l'analogie se distingue de la comparaison et du syllogisme
    C l'analogie est une forme particulière d'induction.

    II Enjeux de l'analogie
    A enjeux littéraire (figures de styles)
    B enjeux biologiques et mathématiques : la recherche du vrai encore valable ?
    C ?

    III
    A limites de l'analogie : l'analogie stérile
    B l'analogie de l'exprérience de Kant
    C ?

    j'ai trouvé des données sur St Thomas d'aquin
    l'analogie de l'être . Connaissance ou découverte?
    mais je ne vois pas comment les integrer. On integreriez vous vos propores idées dans ce plan ? d'alleurs qu'en pensez vous ? n'hésitez pas, si c'est nul dites le je préfère tout refaire plutôt que me tromper complétement. Merci pour votre aide

    Bodule.

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  8. #38
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 594

    Par défaut

    COLOR="Black"]Pour la troisième partie[/COLOR]Il me semble qu'elle doit déboucher sur l'importance de l'icontournable analogie


    a)Il suffirait peut-être d'établir que l'erreur à éviter c'est de la considérer comme une ressemblance imparfaite, car "l'analogie est dans l'ordre de l'entendement bien au-dessus de la ressemblance" ... Un voltmêtre est analogue à un électro-aimant, mais n'y ressemble pas" Alain Eléments de philosophie p 112 (page à exploiter!)


    b) Il devient alors facile d'établir (de déduire de ce qui précède) que l'analogie est une valeur incontournable:



    Des exemple ? :-"On ne peut rentrer dans la conscience d'autrui : ( on ) peut interpréter des signes externes par analogie avec sa propre expérience"T.Ribot
    - " Les hommes ne peuvent comprendre que des sentiments analogues à ceux qu'ils éprouvent" Taine

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  9. #39
    Date d'inscription
    September 2010
    Messages
    42

    Par défaut

    Coucou
    si je comprends bien l'analogie de l'être sera la bonne voie
    ?

  10. #40
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 594

    Par défaut

    Bien vu
    Mais que dire de plus que le Bien est la source de l'être?
    Une piste Platon
    Thomas d'Aquin

    A partir des " erreurs fatales " régulièrement relevées:

    http://forum.philagora.net/showthrea...-r%E8gles-d-or.
    A revoir régulièrement.
    Joseph













    Joseph





    Moteur de recherche sur Philagora Réparé ,merci à John Lionnet !
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.

    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


+ Répondre à la discussion

Tags for this Thread

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts