+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: La grande peur de Verlaine

  1. #1
    Date d'inscription
    September 2010
    Messages
    45

    Par défaut La grande peur de Verlaine

    Bonjour
    Ma question: " On a souvent regretté que Verlaine s'arrête en chemin. Pouvez-vous comprendre pourquoi ou même l'explique?r"
    Pourriez-vous me donner un "coup de pouce" , pas trop fort?
    Merci pour tout
    Lélé

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 942

    Par défaut

    Bonsoir
    Beau sujet qui concerne le désir, la parole et le silence, en particulier un texte de "Ariettes oubliées"...."
    Je vous donne des pistes dès que j'ai un instant
    A très bientôt hélène
    Joseph
    RESTONS PRUDENTS,



    plutôt que : Restez prudents

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 942

    Par défaut

    Bonjour lélé
    Je crois qu'il faut prendre comme concept clé l'évanescence de l'être: ce qui, sitôt donné se dérobe. Et conséquemment s'arrêter
    Nier cette dérobade ontologique c'est s'habituer et, d'une certaine manière vivre une vie morte.
    D'où l'atténuation systématique , le vague et le flou, la peur de l'habitude qui vainement croit conjurer l'évanescence.
    S'arrêter en chemin c'est épouser l'errance de l'être



    "A quoi renonce Verlaine , avec Romances sans paroles?
    Voyez-vous un rapport avec cette citation de Roland Barthes?
    "....une atteinte du sujet au sein même de la dépossession"
    En quoi cela ouvre-t-il la voie au songe et à ses envoûtements"


    La parole ne saurait être donnée que sur un fonds d'évanescence d'un bateau ivre.
    Et la peur ne saurait être conjurée que par des noces dans le proche/lointain, dans les brouillards de soi et d'autrui, dans le perpétuel abandon des routes entrevues, dans le renoncement à l'être qui prend le masque grimaçant du temps qui se dérobe en se donnant.
    Traquer les murmures de l'être, jusqu'à se perdre.
    RESTONS PRUDENTS,



    plutôt que : Restez prudents

  4. #4
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 942

    Par défaut

    1) On peut donc comprendre Verlaine
    2) Difficile 'affiemer que cela relève d'une explcation....
    RESTONS PRUDENTS,



    plutôt que : Restez prudents

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts