+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Les lois existent-elles pour protéger les individus ou pour protéger la société?

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2012
    Messages
    1

    Par défaut Les lois existent-elles pour protéger les individus ou pour protéger la société?

    Bonjour à tous!

    Voici le sujet que j'ai à traiter dans le cadre d'une dissertation : "Les lois existent-elles pour protéger les individus ou pour protéger la société?"

    Pourriez-vous m'indiquer des idées/pistes/plans possibles?

    D'avance merci.

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 933

    Par défaut

    Bonsoir
    Une piste:
    Bonjour
    Est-ce bien cela?
    IX. Si vous méditez donc attentivement tout ce qui précède, vous resterez convaincu

    1. que l'homme qui n'écoute que sa volonté particulière, est l'ennemi du genre humain;
    2. que la volonté générale est dans chaque individu un acte pur de l'entendement qui raisonne dans le silence des passions sur ce que l'homme peut exiger de son semblable, et sur ce que son semblable est en droit d'exiger de lui ;
    3. que cette considération de la volonté générale de l'espèce et du désir commun, est la règle de la conduite relative d'un particulier à un particulier dans la même société ; d'un particulier envers la société dont il est membre, et de la société dont il est membre, envers les autres sociétés ;
    4. que la soumission à la volonté générale est le lien de toutes les sociétés, sans en excepter celles qui sont formées par le crime. Hélas, la vertu est si belle, que les voleurs en respectent l'image dans le fond même de leurs cavernes !
    5. que les lois doivent être faites pour tous, et non pour un ; autrement cet être solitaire ressemblerait au raisonneur violent que nous avons étouffé dans le paragraphe V ;
    6. que, puisque des deux volontés, l'une générale, et l'autre particulière, la volonté générale n'erre jamais, il n'est pas difficile de voir à laquelle il faudrait, pour le bonheur du genre humain, que la puissance législative appartînt, et quelle vénération l'on doit aux mortels augustes dont la volonté particulière réunit et l'autorité et l'infaillibilité de la volonté générale ;
    7. que quand on supposerait la notion des espèces dans un flux perpétuel, la nature du droit naturel ne changerait pas, puisqu'elle serait toujours relative à la volonté générale et au désir commun de l'espèce entière ;
    8. que l'équité est à la justice comme la cause est à son effet, ou que la justice ne peut être autre chose que l'équité déclarée ;
    9. enfin que toutes ces conséquences sont évidentes pour celui qui raisonne, et que celui qui ne veut pas raisonner, renonçant à la qualité d'homme, doit être traité comme un être dénaturé.
    Restez chez-vous.
    N'écoutez pas les demeurés de l'opinion qui transforment les désirs en connaissances.
    Le hibou

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 933

    Par défaut

    Restez chez-vous.
    N'écoutez pas les demeurés de l'opinion qui transforment les désirs en connaissances.
    Le hibou

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts