Descartes et la grève
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2
1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 14

Discussion: Descartes et la grève

  1. #1
    jenseb99 Guest

    Par défaut Descartes et la grève

    À qui est en mesure de me répondre
    Je suis en ce moment même un cours sur Descartes. Nous avons un débat qui aura lieu dans deux semaines et je dois me préparer pour ce débat. Le sujet du débat, aussi absurde que cela puisse sonner porte sur la grève étudiante qui a eu lieu dernièrement à l’UQAM, soit l’Université du Québec à Montréal.
    Je dois donc argumenter que Descartes aurait été pour (ou contre) la grève. La professeure nous a suggéré de travailler à la lumière de la conception de la générosité chez Descartes.

    Je vous explique la grève qui a eu lieu.
    Deux raisons principales ont poussé les étudiants de l’Uqam à faire grève. Premièrement, le gouvernement à décidé d’augmenter les frais de scolarité de 500$ par session (500$ en 3 ans si je ne m’abuse). De plus, à l’Uqam les étudiants ont vu leurs frais de scolarité augmenter suite à des erreurs d’investissement en immobilier de la part de l’administration. Investissements contre lesquels les étudiants s’étaient par ailleurs mobilisés.

    L’Uqam fait partie du réseau des universités du Québec, réseau public. À cause de cela, l’Université doit rendre des comptes et c’est pourquoi l’administration a adopté son plan de redressement. Or, l’Uqam n’est pas l’Université la plus endettée, loin de là. La position des étudiants est donc que ce n’est pas à nous de payer pour les erreurs d’une administration aux élans corporatifs. Les étudiants grévistes considèrent que c’est au gouvernement d’augmenter le financement de notre université qui est, je le rappelle publique.

    Au début de la session, il y a eu une tentative de mouvement nationale de grève interuniversitaire et collégiale dans le but de faire reculer le gouvernement et ses augmentations. L’ASSÉ (L’association pour une solidarité syndicale étudiante) a adopté une plate-forme de revendications contre les augmentations et pour une perspective de gratuité scolaire. L’ASSÉ considère que la gratuité scolaire est nécessaire dans le cadre d’une démocratie. Mais voilà que le mouvement n’a pas levé. À l’Uqam, puisque nous avons des revendications locales, nous avons donc décidé (du moins en sciences humaines) de partir en grève illimitée afin de tenter de faire reculer l’administration. L’idée étant que dans un mouvement national (qui se reforme pour la prochaine session), les revendications locales sont noyées, nous pensions donc que nous pouvions en profiter pour tenter de régler nos problèmes locaux.

    Les étudiants ont décidé d’arrêter la grève (plus ou moins deux semaines) avant qu’elle ne devienne efficace et par conséquent aucun gain réel ne fut obtenu.

    Je me demande donc si quelqu’un pourrait m’aider à orienter mes lectures.
    Cordialement
    JSC

  2. #2
    Garrisonsdicks Guest

    Par défaut

    De plus, à l’Uqam les étudiants ont vu leurs frais de scolarité augmenter suite à des erreurs d’investissement en immobilier de la part de l’administration.
    Ce sera aussi possible en France, grâce à la LRU... On n'arrête pas le progrès!

  3. #3
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    perpignan
    Messages
    784

    Par défaut

    slt...

    je vois pas l'interet de jouer a "descartes" pour integrer le vrai le faux , le oui le non....sur l'idée d'une gréve !

    je dirais qu'une chose :

    Si tu as tous les atouts en main , tout l'intêret est d'attaquer de suite , si non....laisse faire le Maitre du jeux , a un moment ou un autre...il montrera une faiblesse , sera en abus de confiance...et a la surfarce d'une erreur il perdra un a un tous ses atouts...
    A ce moment seulement...tu peux attaquer...

    Si non .... tu sors le "joker"...un Remington calibre 12 ou le colt , et la...tu l'abats froidement !

    vive le Quebec libre !

  4. #4
    Garrisonsdicks Guest

    Par défaut

    T'as un prof un peu louche quand même.
    Descartes est un mec du XVIIe, je vois pas ce qu'il vient faire là-dedans. C'est un prof qui fait partie des gens qui prônent une prétendue universalité de la philosophie et qui affirment que Platon est encore d'actualité.
    Arrêtons le massacre! Desartes est dépassé, comme Platon, Locke ou Epicure. Tous dépassés, commentés, adaptés, modernisés des centaines de fois. C'est du côté de leurs commentateurs actuels qu'il faut chercher, et non se borner auc textes de l'auteur. Sinon on avance jamais, et c'est Retour vers le Futur 4! Tin tin tiiiiiinnn tintintintintin tiiiiiin la la la laaaaa laaaa lalala!

  5. #5
    Januscream est déconnecté Renégat extatique de l'Acédie Januscream a un avenir glorieux
    Date d'inscription
    July 2004
    Localisation
    O? tu veux quand tu veux
    Messages
    365

    Par défaut Crs = Detresse

    Pour tout ce qui est d'outre atlantique, Descartes ou Platon ne seront jamais trop vieux pour ces pays trop jeunes qui n'ont jamais eu l'occasion de fournir leurs propres pères/pairs...


    Après parler de grève avec le discours de la méthode, ce serait comme parler tourisme avec Mein Kampf.

    A moins que son concept de générosité ne puisse valider les avoinées vigoureuses des matraques de CRS sur les carcasses loqueteuses d'étudiants chevelus..

  6. #6
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    perpignan
    Messages
    784

    Par défaut

    Garrisson...j'aime tes paroles ; te fais un gros "poutou" !

    Januscream....toi aussi ...si un jour m'en vais en Allemagne...
    je prendrais avec moi "mein kampf" ,promis !

    Toutes facons ....pour que les grèves soient efficaces , y faut que les ventres soient vides....ce qui prouve que les têtes pleines ne suffisent pas , une tête pleine avec un ventre vide...C'est le mieux que l'on puisse avoir !

    Une tête vide avec un ventre vide...disparait !
    Une tête pleine avec un ventre plein...ne réagit pas !

    Ce qui prouve que l'estomac a une valeur d'indice...

  7. #7
    jenseb99 Guest

    Par défaut

    Merci pour les commentaires plus ou moins pertinents, je sais que c'est n'importe quoi, mais bon j'espérais quelques pistes, il semble que ne connaissiez pas assez Descartes pour m'en donner, car le concept de générosité est principalement développé dans les passions.
    Par ailleurs, ma prof n'est pas bête est elle juste un peu trop, euh, disons, enthousiaste.
    Pour ce qui est des philosophes qui seraient dépassés, et bien, tu ne dois pas faire de philosophie, car pour en faire, il faut connaitre les anciens, la tradition et tout.
    Sur ce merci et si jamais vous pensez à quelques passages utiles, dîtes le moi svp.
    jsc

  8. #8
    jenseb99 Guest

    Par défaut

    Et en passant il n'y a aucune preuve historique à savoir que les grèves le ventre vide seraient plus efficace.

  9. #9
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    perpignan
    Messages
    784

    Par défaut

    "gréves des quatre sous"... 1884

    Mineurs d'anzin...40 000 grévistes durant 46 jours le ventre vide..!

    Au congrés ouvrier de marseille 1879 , est présenté le budjet d'un ouvrier . en ne comptant ni les vétements , ni la maladie , ni le paiement d'une cotisation...on arrive a un total de dépenses de 19,74 F...alors que le salaire est de seulement 17,50...
    Pour des familles comptant 3 a 8 enfants ca pèse pas lourd dans le ventre , d'autant que femmes et enfants également au travail sont sous payés...

    Sur 20 000 ouvriers dans le nord de la france , les 4/5 ne gagnent pas 14 F et plus de 4000 familles ne possèdent d'autres ressources que celle du pére...

    1880 marque le début du syndicalisme...
    et la faim justifie les moyens...


    Et dans un tout autre contexte...

    1990 : Crise d'oka au Québec : L'armée canadienne intervient pour expulser les "Mohawks" qui occupent un cimetiere ancestral devant etre démoli pour y construire un Golf ...
    Comme quoi... la nourriture spirituelle aussi trouve son attachement dans les révoltes...
    Mais on peut dire aussi que toutes les nations indiennes se sont battues pour pouvoir se nourir décemment..selon leurs traditions !
    Encore une histoire d'estomac....

  10. #10
    Garrisonsdicks Guest

    Par défaut

    Pour ce qui est des philosophes qui seraient dépassés, et bien, tu ne dois pas faire de philosophie, car pour en faire, il faut connaitre les anciens, la tradition et tout.
    Ouaip! Désolé, la philo, j'y connais rien, mais alors rien du tout! ça doit être parce que ma fac est bloquée tous les ans depuis 4 ans...

    Sinon, de mon point de vue d'étudiant de philo en Master spécialité Histoire de la Philosophie (un petit coup de snobisme pour le plaisir, hihi!), je pense que faire de la philosophie et faire de l'Histoire de la philosophie sont deux choses bien distinctes.

    En ce qui concerne les philosophes passés de mode, je maintiens que je ne vois pas comment on peut commenter un fait actuel avec, par exemple, la morale Lockienne. Par contre, la descendance de cette morale jusqu'à notre époque est peut-être plus à propos (d'où, comme tu dis, l'intérêt de connaître la généalogie d'un système d'idées).

    Pour ce qui est de Descartes, j'avoue que je n'ai pas du tout étudié les passions, je suis plus intéressé par sa gnoséologie des idées innées et sa pensée de la subjectivité. Mais je me souviens un peu de ma lecture du Traité des passions, et de la morale cartésienne. Il me semble que Descartes voit la volonté comme issue d'un jugement (assertion ou négation sur des représentations, i.e. des connaissances). De ce fait, avoir connaissance de ses passions permet de les maîtriser (puisque chez Descartes la connaissance vraie, rationnelle, est la dynamique de liberté éclairée du sujet). Pour que l'Homme ait une réelle estime de soi, il faut qu'il gouverne ses passions (cf Kant et la domination de la raison sur les passions). Et c'est cette estime égoïste, dans le sens où l'ego qui maîtrise ses passions est libre d'une volonté éclairée, qui détermine la générosité. En parlant de générosité, il s'agit avant tout d'une estime de soi que seul ego rationnel (raisonnable?) peut avoir. C'est en cela que se définit la générosité, parce qu'une estime raisonnée de soi est seule à même de permettre une générosité, ou une bonté, intersubjective.
    Cela peut être rapproché de ton problème de grève dans le sens où seule une grève généreuse (éclairée par la raison, et non passionnelle comme elle le serait si elle était due à la colère ou à un sentiment d'injustice) pourrait être raisonnable, et donc morale.

    C'est peut-être complètement faux, et en plus ça a l'air vachement spinoziste, mais c'est parce que j'étudiais Spinoza et Descartes en même temps quand j'ai eu ces cours, et ils datent de quelques années. T'vois c'que j'veux dire?


    Elbaid, ta petite blague inconsciente sur Pascal et ses réflexions sur la mort et le divertissement m'a fait pisser de rire! Poutou poutou!

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts