les mathématiciens dans la société antique: tpe 1ere s
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: les mathématiciens dans la société antique: tpe 1ere s

  1. #1
    leswi21 Guest

    Unhappy les mathématiciens dans la société antique: tpe 1ere s

    bonjour, 2filles et moi avont choisit comme theme "les mathématiciens dans la société antique", mais nous savons pas ce qu'on va faire precisement, ce qui pourrait etre interessant. nos 2 matieres imposés sont l'histoire et les math.
    avez vous des idées a nous donner svp?

    SARAH

  2. #2
    fripounet Guest

    Par défaut

    Une idée:

    Partir d'un événement actuel et remonter dans le temps.

    L'Affaire Coronelli : la représentation de La sphère céleste de Coronelli. (Coronelli's celestial sphere). Conçue par le moine Vincenzo Coronelli

    Deux sphères: l'une terrestre, l'autre céleste, d’un diamètre de 4,87 mètres et d'un poids de deux tonnes chacune, ont rejoint après une campagne de restauration longue d’une année, leur havre définitif dans la quiétude feutrée de la bibliothèque nationale de France.

    Ces globes furent commandés par le cardinal d'Estrées, ambassadeur de Louis XIV à la cour de Rome, au père franciscain Vincenzo Coronelli, pour les offrir au roi. Leur réalisation par le géographe se déroula à Venise sur deux années, de 1681 à 1683. Une fois terminés ces deux chef-d’œuvre furent transportés – autre entreprise extraordinaire - de Venise à Versailles.

    tu trouveras dans le Hall des Globes de Coronelli à la Bibliothèque nationale. BNF, site François Mitterrand, 3 octobre 2006
    http://book.picturetank.com/___/seri..._Coronelli.htm

    et aussi ici à Montpellier au Musee Languedocien cette sphère
    http://www.philagora.org/musee-langu...llection-4.htm

    Reprenant le Libro dei Globi publié en 1684 par le cartographe Vincenzo Coronelli, la sphère céleste représente les constellations dans la configuration qu'elles avaient le jour de la naissance de Louis XIV. Les étoiles sont marquées par des fleurs de cinq à huit pétales selon leur grandeur ; elles sont groupées par constellations symbolisées par des figures zodiacales ou mythologiques et nommées en latin et en français. Sur les pans du piédouche et du socle sont figurées des représentations des planètes et du mouvement annuel de la Terre. Sur les volutes du piètement, le peintre a illustré quatre conceptions du système solaire à travers les âges. Ces images sont empruntées à un manuel d'introduction à l'astronomie publié pour la première fois en 1699 par Nicolas Bion.
    La sphère est divisée en trente-six fuseaux de 10º ; l'équateur, les tropiques ainsi que les principales routes maritimes sont indiqués.
    Sur les piètements des sphères figure une représentation convenue des saisons. Sur le socle de la sphère terrestre, quatre animaux symbolisent les continents : le cheval pour l'Europe, le lion pour l'Afrique, l'éléphant pour l'Asie et le crocodile pour l'Amérique tandis que sur le piédouche, les arts libéraux (Grammaire, Géométrie, Peinture et Musique) sont représentés sous la forme de trophées.

    ==========
    Mathématiquement parlant, cette Terre baroquisante est aussi exacte que toutes les représentations actuelles, même si la Californie y est une île, même si l’Australie ressemble à un gros pâtés et que des détroits imaginaires figurent au pôle arctique, car elle incite aux rêves, elle provoque, elle se surimpose à la vision trop détaillée que nous possédons maintenant des continents émergés et que, à force de la connaître, nous ne voyons plus. Il est symptomatique en ce sens que le moine cosmographe avait représenté très sobrement l’Europe, tandis que les territoires récemment découverts étaient d’autant plus imagés et expliqués avec forces détails qu’ils étaient encore méconnus.

    =======
    Il faut dire que les mathématiciens dès l'antiquité se sont intéressés à la notion d'infini des nombres
    Si on poursuit la suite des nombres naturels 1, 2, 3, ..., on peut atteindre des nombres aussi grands que l'on le souhaite, des nombres dépassant ce que le commun des mortels ne peut pas même imaginer. Un million, puis un milliard, un billion, un trillion ... quel est le nombre le plus grand qui existe ? Fait-il partie des précédents ? Non, bien sûr, car pour tout nombre, on peut en trouver un de plus grand : il suffit de prendre ce nombre augmenté d'une unité. On peut donc donner une première définition de l'Infini, certes hâtive : l'infini pour les nombres est ce qui est plus grand que tout nombre donné.

    en suivant ce lien
    http://perso.orange.fr/matt95/infini/INFbases.htm
    tu pourras te documenter sur:
    Introduction aux théories grecques.
    L'École d'Élée. (Zénon)
    Les maîtres : Aristote et Archimède.
    Thabit Ibn Qurra et les mathématiciens arabes.

    Et en Occident ? La théorie mathématique de l'Infini, une énigme résolue par Cantor et les siens.
    http://perso.orange.fr/matt95/infini/INFtheorie.htm

    et si tu regarde la série télévisée "Numbers" tu pourras voir comment en utilisant les mathématiques et le calcul de probabilité on essaie de prévoir tel ou tel comportement dans une affaire policière

    Voilà qqs idées
    A+

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts