Pour gagner du temps.La méthode. A lire d'abord
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Pour gagner du temps.La méthode. A lire d'abord

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Wink Pour gagner du temps.La méthode. A lire d'abord

    Bonjour à tous
    Pour gagner du temps commencer par voir si l'aide pour votre texte ne se trouve pas déjà sur le site:
    http://www.philagora.net/etude-de-texte/index.php


    Pour nous aider intéressez-vous à nos publicités , nous continuerons à vous aider!

    Pas de textos par politesse .


    Nous donnerons des aides pour la compréhension des textes sur ce nouveau forum
    http://forum.philagora.net/forumdisplay.php?f=9


    • Merci de bien recopier votre texte DANS TOUS LES CAS , de signaler votre série,
    • Nous ne vous laisserons pas seuls devant un texte, nous vous donnerons un coup de pouce
      Impossible de donner plus sans gêner le travail de votre professeur.
    Ne vous y prenez pas au dernier moment



    Pour les études de texte déjà en ligne sur Philagora:
    http://www.philagora.net/etude-de-texte/index.php

    et
    http://www.philagora.net/corrige/
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut

    1- On vous demande de donner la notion concernée par le texte.
    Puis de formuler la question à laquelle l'auteur s'intéresse.
    Enfin de donner la difficulté, le problème ou question de la question qui fait qu'une réponse ne jaillit pas.

    Par exemple un texte peut concerner la rubrique: la matière et l'esprit.
    La question peut être : quel rapport y a-t-il entre l'âme et le corps.
    La difficulté, la question d ela question, le problème tient au rapport entre ce qui est étendu (le corps) et ce qui est inétendu (l'âme).
    Par exemple si je veux lever le bras et si effectivement je le lève, quel est le point de contact entre l'âme et le corps?

    2- pour ce qui est de l'introduction aux pages de philagora. Si vous avez des difficultés à les comprendre, un brillant professeur a proposé des conseils pour l'étude de texte sur forum:
    Lucie1: La rédaction du commentaire

    La difficulté est ici de rendre compte de la pensée de l'auteur sans la trahir, sans faire dire au texte plus qu'il ne dit, ou autre chose que ce qu'il dit.

    L'introduction
    - Elle indique le thème du texte (ce dont il parle);
    - Elle formule la question philosophique à laquelle répond le texte;
    - Elle indique la thèse de l'auteur (ou l'idée générale du texte);
    - Elle présente succinctement les principaux moments de son argumentation, auxquels pourront correspondre les différentes parties du développement.


    Le développement
    Il n'y a pas lieu de séparer l'étude ordonnée du texte et l'exposé de son intérêt philosophique. Il vaut mieux articuler, tout au long du développement, explication et commentaire, en suivant au plus près le raisonnement de l'auteur.


    La conclusion
    - Elle montre comment le texte a répondu à la question initiale;
    - Elle rappelle le principal intérêt du texte, ce qui fait sa valeur;
    - Elle évoque éventuellement les difficultés que laisse subsister la thèse de l'auteur, ou les critiques que l'on serait fondé à lui adresser.


    Méthode d'un commentaire:
    j'ai trouvé ceci aussi: Etude d'un texte en philosophie:
    http://www.philagora.net/etude.php

    et aussi:
    Expliquer un texte: La nature et la guerre, un texte de Bergson
    http://www.philagora.net/philo-poche/nature-guerre.php

    ==> Étude de texte http://www.philagora.net/etude-de-texte/
    Quoiqu'il en soit l'introduction reprend le 1- ci-dessus en y ajoutant le plan de votre devoir: par exemple vous pouvez écrire:
    Nous commencerons par une explication linéaire du texte, nous en dégagerons le mouvement et nous soulignerons l'intérêt philosophique du texte (= en quoi il intéresse la recherche de la vérité ou de la justice), enfin nous poserons une question à l'auteur.

    => Pour la préparation du BAC, voici ce que je conseille:
    Grâce à la rubrique: Un auteur , un texte http://www.philagora.net/etude-de-texte/ vous pouvez mémoriser les concepts les plus importants employés par un auteur. La liste devrait vous permettre de voir les principaux auteurs qui "tombent" au BAC.
    Il est bien évident que cela va vous servir de toutes façons. Si l'auteur emploie un de ces concepts, vous pourrez le définir dans l'étude de texte. S'il n'emploie pas un de ces concepts, sa pensée s'y réfère nécessairement et cela vous permettra de saisir le sens, la signification et la direction du texte.

    Avant tout , pensez à regarder et à relire les conseils donnés par votre professeur.

    => Pour ce qui est de l'élargissement en fin de conclusion, vous trouverez la réponse à vos questions sur cette page par exemple
    un exemple: http://www.philagora.net/etude-de-texte/freud5.php
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Exclamation A consulter avant de poser une demande...


    Rubrique
    : aide pour les commentaire de textes

    http://www.philagora.net/aide-texte/index.php
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  4. #4
    Date d'inscription
    September 2007
    Messages
    20

    Exclamation

    Bonjour,
    en fait j'ai un problème dans l'explication en elle même. Les remarques récurrentes de mon professeur est d'expliquer d'avantage et de paraphraser moins. Or, moi, j'ai bien l'impression d'expliquer. Donc, qu'est ce qu'il faut faire exactement pour que le commentaire soit plus dans l'explication que dans la paraphrase?

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 514

    Par défaut Aides aux textes A lire...

    Pour avoir une aide:

    Avant de poser votre texte
    Utilisez les moteurs de recherche
    et voyez ces pages. Vous gagnerez du temps et nous aussi

    aide pour les commentaire de textes
    Voyez si votre texte ne se trouve pas sur une de ces pages:
    1) http://www.philagora.net/aide-texte/index.php
    et
    2) http://www.philagora.net/etude-de-texte/index.php
    Voir :

    Moteur de recherche sur Philagora Réparé:
    http://www.philagora.net/cgi/pg-recherchepro.cgi








    Une dissertation de Charles Pépin,rédigée.
    http://forum.philagora.net/showthrea...ecter-les-lois
    http://www.philagora.net/dissert2/respecter-lois.php

    l].


  6. #6
    Date d'inscription
    November 2010
    Messages
    1

    Par défaut texte de sartre commentaire

    j'ai à faire le premier commentaire de texte de sartre tiré de l'existentialisme est un humanisme, page 58-60

    Ce que nous voulons dire, c'est qu'un homme n'est rien d'autre qu'une série d'entreprises, qu'il est la somme, l'organisation, l'ensemble des relations qui constituent ces entreprises.....
    Ce que les gens veulent, c'est qu'on naisse lache ou héros.

    E t là, j'aimerai bien un coup de main, car je ne sait pas du tout par quel bout m'y prendre!!!!
    merci par avance

  7. #7
    Date d'inscription
    January 2008
    Localisation
    France/centre
    Messages
    1 460

    Lightbulb

    Bonjour,
    Que pourrions-nous dire de l’humanité, par rapport à l’animalité ? Puis de l’humanisme par rapport à l’humanité ? Mouvement, action, mise en pratique, perspective ?

    Comment l’existentialisme, ce mouvement est-il né ? De quoi, de quelles privations, de quelles circonstances, horreurs particulières, spécifiques ? Les guerres ont toujours existé depuis le début de l’humanité : c’était des face-à-face physiques, mise en œuvre par des politiques, avec des technologies toujours plus performantes ; c’était l’expression des hommes entreux.

    La dernière guerre dite mondiale « inventa et initia » la destruction d'une part, d'une race, d’humains, de gênes, après sélection, ‘idéologique’…. On/certains s’arrogeant le droit de supprimer des vies sur le seul principe que les gènes de l’autre, ne valaient pas les leurs… Ces êtres là, n’avaient plus le droit à projet/plan/idéal ; ils étaient étiquetés, épinglés, appelés à être rayés de la carte « humaine » ! Voyez les archives, considérant certaines personnes comme des animaux scélérats, fourbes, parasites ! ! !

    L’humanisme à l’origine se définissait au temps des lumières, comme naissant d’une pensée ‘libérée’ de dogmes et inféodations plurielles, <[SIZE="1"]églises entrautres structures administrative[s/SIZE]> il se voulait en perpétuel évolution, reconsidérant, le ‘vivant’ et pas seulement l’homme en changement perpétuel ; la mutation était au cœur de sa réflexion. On pensait la vie entre naissance et mort, on n’évoquait pas la possibilité de la mort d’un gène humain particulier.

    L’existentialisme est né du constat que certains humains <qui auraient du continuer à se vivre humanistes> se sont arroger le droit de mort sur une partie de l’humanité. Il est né de ce besoin de dire, de crier " Nous sommes vivants, nous pouvons jouir du soleil, du rire, de la nourriture retrouvée, d'avoir le droit à l’expression sous toutes ses formes".

    L’humain exprimait davantage alors « que le vivre et mourir » mais le droit à l’expression, aux projets, à l’éclatement de toutes les frontières que certains vivants minables aimèrent à imposer.

    Lâche ou héros : c’est la manière primaire/binaire par laquelle certains aiment à considérer les actes. Pourquoi alors le panel des nuances [couleurs/émotions/sentiments/réalités/politiques/engagement] existerait-il ? N’avons-nous, ne possédons-nous que 2 mots, 2 faces pour nous exprimer ?
    qu'un homme n'est rien d'autre qu'une série d'entreprises, qu'il est la somme, l'organisation, l'ensemble des relations qui constituent ces entreprises.....
    ....

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts