+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2
1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 14

Discussion: Doit-on officialiser le multiculturalisme en France?

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2006
    Localisation
    pays des ch'tis
    Messages
    270

    Par défaut Doit-on officialiser le multiculturalisme en France?

    le sujet est peut etre mal posé je vous l'accorde... peut etre trop de but en blanc, réducteur meme... enfin
    quelques questions que l'on pourrait se poser:
    nos élus doivent-ils engager une "politique de reconnaissance" culturelle?
    doit-on favoriser le multiculturalisme? qu'est-ce qui constitue notre nation moderne?
    oui à la discrimination positive?
    "la crise des banlieue" s'est élevée contre la misère et la ghéttoisation ou était-ce implicitement une revendication identitaire, multiculturelle?
    quel modèle d'integration voulons nous?
    peut-on continuer dans la droite ligne du modèle des Lumières? plus précisément, Rousseauiste?
    ...
    ...
    ...

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2006
    Localisation
    pays des ch'tis
    Messages
    270

    Par défaut rectification

    enfin, après coup, je trouve ce titre débile...
    mais vous avez compris sur quel terrain cette discussion peut s'engager.

    le sujet aurait pu etre: comment harmoniser notre diversité culturelle?
    comment vieux vivre ensemble étant de plus en plus diversifié culturellement...

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    DE avantage:


    Est-ce que le site veut le relancer autrement...ou par quelqu'un d'autre...je me demande si le départ que j'ai proposé était correctement présenté?

    Est-ce que je devrais tout recommencé a exposé les grandes lignes du dialogue...? Est-ce que toutes les donnés de départ sont perdus...dont l'intro avec Chon62 que je remercie de son soutien pour la cause.

    Et est-ce que je devrais toujours en assuré la supervision, ou si d'autres peuvent s'y sentir interpellé aussi à inter-agir.. j'aimerais que ce ne sois pas seulement moi...car , je peux être absente une journée, ce n'est pas un courrier du coeur même si cela demande beaucoup de compréhension et d'écoute...

    Je crois qu'il doit y avoir certaines personnes qui pourrait se proposer d'inter-agir et de prendre l'innitiative pour bien développer chaque situation et bien analyser les sujets proposés pour en ressortir les éléments qui permettrons de mieux saisir comment mieux favoriser l'intégration des différentes diversités culturelles. Cela prend certaines qualités d'analyses face aux différentes situations qui peuvent se présenter...

    Personnellement je ne possède que mon expérience personnel pour répondre...
    mais je peux questionné si un point m'est inconnu...peut-être qu'ily a des gens ayant plus de connaissances et de donnés sur des religions que je ne connait pas toujours, mais que je suis intéressé de connaître...

    Je pense a Chon62 je crois qu'il serait bon pour soutenir la cause...et d'autres qui pourrait proposer leur nom...pour soutenir ce poste, cette discussion qui peut prendre différents visages!


    Merci de votre compréhension et de votre collaboration,

    Avantage
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2006
    Localisation
    pays des ch'tis
    Messages
    270

    Post pour avantage

    j'ai tenté de relancer ton dialogue, un peu differemment mais je pense etre sur le meme terrain
    si je peux me permettre un proposition: tu peux nous parler du Quebec et de votre facon de voir la laicité par exemple, l'integration culturelle... ou ce que tu veux; en espérant que la discussion sera interesante pour d'autre

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2006
    Localisation
    Dans ton fondement (je parle bien entendu du cogito)
    Messages
    196

    Par défaut

    Citation Posté par chon62 Voir le message
    "la crise des banlieue" s'est élevée contre la misère et la ghéttoisation ou était-ce implicitement une revendication identitaire, multiculturelle?
    quel modèle d'integration voulons nous?
    peut-on continuer dans la droite ligne du modèle des Lumières? plus précisément, Rousseauiste?
    Il n'y a pas qu'un seul modèle issu des Lumières. D'ailleurs, celui de Rousseau s'appuie sur le mythe du "bon sauvage", qui s'est avéré complètement faux.
    Si nous devons avoir un vrai modèle d'intégration, ce n'est pas celui du multiculturalisme exhibé et aggressif que nous avons maintenant.
    Aucun asiatique ne brûle de voitures ou ne détruit d'églises pour construire des mosquées. Les asiatiques de France préservent leur culture, mais ils sont français avant tout. Drôle de hasard, celui qui m'a vraiment intéressé à la philosophie était d'origine à moitié asiatique... et pourtant c'est un spécialiste de Descartes.
    Il n'y a quasiment aucun racisme anti-asiatique, parce que ceux-ci sont parfaitement intégrés et respectueux de la culture française. D'autres, au contraire, s'imposent en masse. Ils gardent leur langue, leur culture, et n'adoptent pas celle de la France. Ils se comportent en terrain conquis, chassent des milliers d'ouvriers des HLM, avec la complaisance d'un état pseudo-humaniste, et voilà le résultat.
    Mon avis, c'est que l'Europe doit se recentrer sur elle-même, et peut-être sur des relations plus suivies avec certains pays d'Asie, pour ne pas se faire manger par l'islamisation et l'américanisation. Cela dit, "on se débarasse plus aisément d'un McDo que d'une mosquée".

  6. #6
    Date d'inscription
    November 2006
    Localisation
    pays des ch'tis
    Messages
    270

    Par défaut

    Citation Posté par Showdown Voir le message
    Il n'y a pas qu'un seul modèle issu des Lumières. D'ailleurs, celui de Rousseau s'appuie sur le mythe du "bon sauvage", qui s'est avéré complètement faux.
    peut etre, seulement le modèle francais a été presque entièrement tributaire de celui de Rousseau pendant près d'un siècle. pour le mythe du bon sauvage, ce n'est pas important ici à mon sens; je citais rousseau essentiellement pour le "type" de citoyenneté qu'il nous a apporté: le citoyen abstrait est toujours présent, et je trouve que ce modèle se fait encore quelque peu ressentir de nos jours... alors son mythe a beau etre faux, certains aspects de ses conclusions se font toujours sentir.

    Si nous devons avoir un vrai modèle d'intégration, ce n'est pas celui du multiculturalisme exhibé et aggressif que nous avons maintenant.
    Aucun asiatique ne brûle de voitures ou ne détruit d'églises pour construire des mosquées. Les asiatiques de France préservent leur culture, mais ils sont français avant tout. Drôle de hasard, celui qui m'a vraiment intéressé à la philosophie était d'origine à moitié asiatique... et pourtant c'est un spécialiste de Descartes.
    Il n'y a quasiment aucun racisme anti-asiatique, parce que ceux-ci sont parfaitement intégrés et respectueux de la culture française. D'autres, au contraire, s'imposent en masse. Ils gardent leur langue, leur culture, et n'adoptent pas celle de la France. Ils se comportent en terrain conquis, chassent des milliers d'ouvriers des HLM, avec la complaisance d'un état pseudo-humaniste, et voilà le résultat.
    Mon avis, c'est que l'Europe doit se recentrer sur elle-même, et peut-être sur des relations plus suivies avec certains pays d'Asie, pour ne pas se faire manger par l'islamisation et l'américanisation. Cela dit, "on se débarasse plus aisément d'un McDo que d'une mosquée".
    je trouve la comparaison avec les asiatiques quelque peu facile.
    les asiatiques ne sont pas arrivés en france de la meme manière que les maghrébins. dans les différentes vagues d'immigration du siècle dernier, il s'agissait essentiellement de magrhébins. les asiatiques étant arrivés différemment n'ont pas du avoir enormément de mal à se loger et s'installer( sauf si je me trompe evidemment...) alors que pour les autres, il fallait trouver un moyen: les cités, HLM, ZUP, ou nimporte quoi d'autre qui permettait de caser, comme des lapins, un maximum de monde sur un minimum d'espace. et dans ces "ghettos francais", je n'en sais rien mais à mon avis ils ne sont pas les plus nombreux.(les asiatiques) alors cette "arrivé en masse" nous l'avons bien voulu quand nous manquions d'emploi durant le dernier demi siècle.
    De plus les asiatiques semble avoir des facultés et une volonté unique sur terre; au cours de ma petite vie, tous les asiatiques que j'ai vu passer (et il n'y en a pas eut beaucoup) dans mes différentes classes, se sont toujours trouvés dans les premiers, des vrais tetes, et des travailleurs unique... c'est un aspect de leur culture à mon avis, tout le monde n'est pas pareil.
    de ce fait leur integration n'a posé aucun problemes.

    Sur la préservation de la culture, il y a autant de quartier chinois, japonais... que de quartiers arabes; et les asiatiques entre eux parlent leur langue autant que les arabes entre eux. ils préservent donc autant leur culture que les autres. et à mon avis, c'est parce qu'ils sont nombreux qu'ils font plus peur que les asiatiques moins nombreux.

    je ne suis pas pour un multiculturalisme efréné, et je crois comme max gallo que la france a encore une ame... mais comme le dis un certain auteur, il y a peut etre quelquechose à faire du coté des "droits culturels".

    sans vouloir te vexer, à te lire, j'ai l'impression d'entendre philippe de villiers... et ca me choque. il ne faut pas céder à la paranoia contre l'islam et les "mosqués clandestines". la xénophobie est une passion naturelle, mais il faut la controler à mon sens.
    je trouve qu'il y a quand meme du vrai dans ce que tu dis. l'affaire des caricatures de mahommet par exemple, ma carément outré. ce procès était nimporte quoi, surtout que plantu faisait dire à son personnage une phrase qui empechait de faire l'amalgame entre islamistes et modérés. ou encore les affaires de voile à l'école publique. ce genre de tentative de la part de cette communauté, aussi respectable qu'elle soit, est tout simplement honteux.
    Mais je ne pense vraiment pas que la solution passe par le fait de suciter la peur, la xénophobie, ni la paranoia. et tous les arabes ne sont pas des "wesh cousin, bien ou bien".
    notre modèle est perrimé pour moi; pas à refonder, mais à ammender.

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2006
    Localisation
    pays des ch'tis
    Messages
    270

    Par défaut

    Citation Posté par admin-philagora Voir le message
    DE avantage:

    Je pense a Chon62 je crois qu'il serait bon pour soutenir la cause...
    je veux soutenir aucunes causes attention. simplement me poser des questions pour tenter d'avancer

  8. #8
    tia Guest

    Par défaut

    La diversité de culture est un fait
    Ce qui contredit la loi dont l'essence est d'être pour tous ne peut être accepté au nom du relativisme culturel
    C'est Rousseau qui dit que ceux qui n'obéissent pas à la loi n'ont pas leur place et doivent être contraints à respecter la loi
    Officialiser les diverses cultures c'est donc reconnaître toute leur place dans un pays à ceux qui obéissent à la loi et respectent donc les droits fondamentaux des personnes: le droit de vivre leur culture dans le cadre de la loi et donc de la laïcité. Là où il y a Loi, il ne peut y avoir de maîtres et, comme le dit Rousseau, la liberté disparait avec les lois.
    Si on s'accorde sur cela tout devient plus simple?

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2006
    Localisation
    pays des ch'tis
    Messages
    270

    Par défaut

    c'est ce que je me demande aussi. quel est le meilleur moyen d'integration?
    comment aider une "culture à s'integrer?
    l'assimilation n'est pas forcément la meilleur solution, et elle est sujet à plusieurs réticences... en tout cas je ne pense pas qu'elle soit encore possible

  10. #10
    Date d'inscription
    April 2006
    Localisation
    Dans ton fondement (je parle bien entendu du cogito)
    Messages
    196

    Par défaut

    Citation Posté par chon62 Voir le message
    je trouve la comparaison avec les asiatiques quelque peu facile.
    les asiatiques ne sont pas arrivés en france de la meme manière que les maghrébins. dans les différentes vagues d'immigration du siècle dernier, il s'agissait essentiellement de magrhébins. les asiatiques étant arrivés différemment n'ont pas du avoir enormément de mal à se loger et s'installer( sauf si je me trompe evidemment...) alors que pour les autres, il fallait trouver un moyen: les cités, HLM, ZUP, ou nimporte quoi d'autre qui permettait de caser, comme des lapins, un maximum de monde sur un minimum d'espace. et dans ces "ghettos francais", je n'en sais rien mais à mon avis ils ne sont pas les plus nombreux.(les asiatiques) alors cette "arrivé en masse" nous l'avons bien voulu quand nous manquions d'emploi durant le dernier demi siècle.
    Quand les afro-maghrébins sont arrivés en France, ils avaient droit aux allocations, à divers subsides, à la commisération de beaucoup de monde... Et il y a toujours eux des discours angélistes pour expliquer en quoi ils étaient victimes de la société, ou des Blancs, ou de l'Occident, c'est selon. Mais on oublie que les autres immigrés, qui n'ont jamais reçu d'aide de la part de qui que ce soit, se sont intégrés à force de détermination. Au début du siècle, les ouvriers italiens et polonais étaient détestés par leurs collègues français. Personne ne les prenait en pitié, ils vivaient dans des corons sordides, et si leurs enfants ne parlaient pas français en classe, on leur donnait des c de règle sur les doigt. Mais à force de détermination, ils se sont intégrés, et le racisme anti-italien et anti-polonais a aussitôt disparu.
    Les asiatiques qui sont arrivés plus tard n'ont pas été victimes de racisme, mais personne ne les a aidé non plus. D'ailleurs, ils gardent leur culture tout en s'intégrant très bien en France, sans double nationalité ou ambigüité du même genre. Et beaucoup d'asiatiques sont anti-racailles, car les "sauvageons" sont souvent racistes contre les asiatiques ou ceux qui ne sont pas comme eux.
    Quant aux HLM, ce n'était peut-être pas l'idéal pour se loger, mais on y vivait relativement bien... avant l'arrivée des hordes afro-maghrébines. J'ai un grand-oncle qui y a vécu, et il m'a dit que c'était tout à fait vivable. Il suffisait d'un minimum de civilité entre voisins pour que ce soit agréable à vivre. Puis "certains" sont arrivés, avec trois femmes et quinze enfants, et ont commencé à faire du bruit, terroriser les ouvriers qui vivaient là... Et ces ouvriers, qui les soutenait ? Ceux qui se faisaient et se font traiter de "culs blancs", de façes de craie, de gaulois, qui s'est préoccupé un instant de leur sort ? Personne. Les ouvriers ont économisés pour aller habiter ailleurs. Ainsi, les HLM sont devenus de plus en plus africanisés, tandis que les blancs (non-racailleux) qui vivaient dedans étaient et sont toujours humiliés et violentés incessament.

    De plus les asiatiques semble avoir des facultés et une volonté unique sur terre; au cours de ma petite vie, tous les asiatiques que j'ai vu passer (et il n'y en a pas eut beaucoup) dans mes différentes classes, se sont toujours trouvés dans les premiers, des vrais tetes, et des travailleurs unique... c'est un aspect de leur culture à mon avis, tout le monde n'est pas pareil.
    de ce fait leur integration n'a posé aucun problemes.
    Je suis content que tu reconnaisses ce fait : les cultures ne sont pas égales les unes aux autres, dans un sens mathématique ; on ne peut pas quantifier les cultures pour les rendre égales les unes aux autres et dire que tout se vaut. Ceux qui sont venus en France ont tout fait pour s'intégrer, malgré la richesse de leur culture, et n'ont pas hésité une seconde à embrasser la culture française. Cela me semble tout à fait normal.
    Si j'allais habiter au Japon, serait-il normal que je ne fasse aucun effort pour apprendre le japonais, et que j'impose ma culture française ? Ou ne serait-il pas mieux que je fasse tout pour embrasser la culture japonaise ?
    Ceux qui n'acceptent pas la culture française n'ont rien à faire chez nous. Par une curieuse coïncidence, beaucoup de ceux-là ne sont ni blancs, ni amérindiens, ni sud-américains, ni océaniens, ni asiatiques.

    Sur la préservation de la culture, il y a autant de quartier chinois, japonais... que de quartiers arabes; et les asiatiques entre eux parlent leur langue autant que les arabes entre eux. ils préservent donc autant leur culture que les autres. et à mon avis, c'est parce qu'ils sont nombreux qu'ils font plus peur que les asiatiques moins nombreux.
    Les quartiers asiatiques ne sont pas des zones de non-droit pour les blancs ou pour les policiers, pompiers, etc. Et s'ils préservent leur culture, cela ne les empêche pas de parler parfaitement français et de partager leur culture. Si je veux manger asiatique, je peux aller à Chinatown et manger des rouleaux de printemps ; mais si je ne veux pas, personne ne va m'y obliger. En revanche, si je ne veux pas soutenir les pauvres arabes qui sont victimes d'islamophobie, on va me traiter de raciste et je me ferais peut-être agresser.

    je ne suis pas pour un multiculturalisme efréné, et je crois comme max gallo que la france a encore une ame... mais comme le dis un certain auteur, il y a peut etre quelquechose à faire du coté des "droits culturels".

    sans vouloir te vexer, à te lire, j'ai l'impression d'entendre philippe de villiers... et ca me choque. il ne faut pas céder à la paranoia contre l'islam et les "mosqués clandestines". la xénophobie est une passion naturelle, mais il faut la controler à mon sens.
    Aujourd'hui, ce serait plutôt le contraire : on nous éduque et on nous convainc tout le temps d'être xénophile, c'est-à-dire d'accepter totalement les cultures islamiques et africaines tout en nous désintéressant de notre propre culture.
    Il n'y a rien de pire. Si nous nous désintéressons de notre culture, celle-ci va tomber en désuétude et nous tomberons dans la décadence. De plus, certains vont se croire tout permis et feront tout, avec la complaisance de la majorité des gens.
    On prétend qu'accepter certaines cultures est synonyme d'ouverture d'esprit. Mais lorsqu'on voit comment certains vivent chez nous, et qu'on met ça en relation avec ce que disent le Coran ou certains chefs religieux, on se pose des questions sur le bien-fondé de la xénophilie et de l'égalitarisme culturel.

    notre modèle est perrimé pour moi; pas à refonder, mais à ammender.
    Je n'ai pas tout à fait compris ce que tu dis... Peux-tu clarifier cette idée ?

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts