+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: L'humanité n'est pas une condition mais une vocation.

  1. #1
    Cam Guest

    Par défaut L'humanité n'est pas une condition mais une vocation.

    Eh bien voilà, sujet très prometteur que "l'Humanité n'est pas une condition mais une vocation", pour une dissertation de prépa HEC que je dois rendre le jeudi de la rentrée. En réalité c'est la première fois que je ne comprends VRAIMENT pas un sujet en philo. Je me suis arrêté aux termes du sujet afin de trouver des pistes de réflexion mais la tâche n'est pas aisée. Dans l'idée d'humanité, je penchais pour l'ensemble des caractères partagés par les êtres humains. Pour la condition : une manière d'être, une situation, un état... mais pour la vocation, j'ai totalement fait l'abstraction du sens réligieux qui selon moi n'a pas vraiment rapport avec le sujet. En fait, il y aurait deux autres sens : celui de disposition, de destination naturelle d'un sujet/groupe vers quelque chose et l'autre sens comme "ordre des choses auquel on doit se conformer, comme la morale par exemple" (Littré). Bref, même avec ces définitions, tout reste encore obscur pour moi... et je suis désespérée....
    Pouvez-vous m'apporter un coup de main?
    Merci beaucoup d'avance,
    Cam.

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 933

    Par défaut

    - Nouvelle aide en ligne
    L'humanité n'est pas une condition mais une vocation
    http://www.philagora.eu/educatif/ind...ition_vocation

    Bonne continuation
    Restez chez-vous.
    N'écoutez pas les demeurés de l'opinion qui transforment les désirs en connaissances.
    Le hibou

  3. #3
    Doc Guest

    Par défaut

    Tout d'abord, il se doit de définir ce qu'est l'humanité.
    Doit-on le prendre au sens courant, c'est-à-dire l'ensemble de chaque être humain, ou pousser un peu la réflexion sur la définition ?

    En effet, si l'on prends le point de vue d'Auguste Comte, ( philosophe français positiviste du XIXème siècle ) sur ce qu'est réellement l'humanité :
    ( Tiré de Catéchisme positiviste )
    L'humanité non seulement forme un ensemble organique ( il l'appelle le Grand-Être ) un être collectif dont les hommes seraient les cellules, mais elle déborde le moment présent, elle englobe l'ensemble immense des disparus : son passé, son futur, constituent sa réalité même.
    Il se déclare lui même Grand Prêtre de la religion positiviste dont il prévoit avec une minutie passablement ridicule, le culte et le rituel.
    Appeller l'Humanité le Grand Être, passe encore, mais que pensez du Grand Fétiche pour la Terre ?
    L'Humanité n'est composée que de ceux qui ont réellement mis quelque chose au pot commun : les génies, les savants, les artistes, les inventeurs, les autres n'étant que des parasites...

    Cependant, si l'on se place du point de vue de Averroès ( philosophe musulman XIIème siècle ), l'humanité tout entière dispose d'une seule intelligence ( intellect ) un peu à la manière dont tous les hommes respirent une seule atmosphère.

    Mais revenons sans plus tarder au sujet,
    qu'est-ce que la condition ? tout simplement ( même un enfant comprendrait ) un énoncé d'un contrat exigeant la réalisation d'un événement ou d'un geste particulier avant la conclusion ferme de l'entente.

    et la vocation ? un mouvement intérieur par lequel Dieu appelle une personne à se consacrer à son service suivant le théologue.
    il désigne également un Certain ordre de la Providence que l’on doit suivre pour le reste.

    Voici quelques pistes, n'hésite pas de poser d'autres questions, si tu veux que je t'aide dans l'élaboration du plan, voire dans la rédaction.

    Elric Ablomet, docteur en philosophie

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts