Tpe 2007
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Tpe 2007

  1. #1
    aurélie Guest

    Question Tpe 2007

    Salut tout le monde, voilà je viens de découvrir les thèmes des TPE pour cette année de première, le problème c'est que j'aurais bien aimer faire un TPE sur l'histoire des hippies aux états unis mais je ne vois pas à quel thème je pourrais l'associer, si vous pourriez m'aider s'il vous plait cela serait gentil!!!.....( Ruptures et continuités, pouvoir et société, l'homme et la nature.....)

  2. #2
    florence1 Guest

    Par défaut

    pour le thème je dirais "racines et ruptures"
    en effet si on s'en tient aux origines du mouvement

    Le mouvement hippie naquit en Californie au milieu des années 60. Le terme de « hippies » fut utilisé pour la première fois en Septembre 1965 dans un journal de San Francisco," l'Examiner", et fait référence à l'argot hip, qui désigne un rythme jazz ou encore un fumeur de haschisch.

    Dans le cas des hippies, une des premières caractéristiques à mettre en évidence est l'ampleur que revêt le mouvement. Pour la première fois dans l'histoire des Etats-Unis, pays du conformisme social dominé par l'idéal conventionnel de l'Américain moyen, émerge une étrange population, comptant en majorité des individus de 14 à 25 ans, qui rejettent les valeurs établies et témoignent d'un esprit de contestation à l'échelle nationale. Les hippies n'appartenaient à aucun mouvement structuré et ne se définissaient que par un style de vie en rupture avec celui des générations précédentes. Une autre caractéristique concernant le mouvement hippie tiens dans la teneur pacifiste de leur mouvement. En effet, ils étaient contre la guerre du Vietnam.

    A noter que plusieurs mouvements de jeunes sont nés simultanément tels les freaks aux Etats-Unis les Hooligans en Tchécoslovaquie, les Provos en Hollande, les Hippies aux Etats-Unis. Les Bohemians et les Beatniks, peuvent être considérés comme les mouvements précurseurs des hippies.

    Philosophie

    On peut dégager un ensemble de croyances partagées par les hippies, qui constitue l'ossature du « flower power » : la vie en communauté, la musique, les drogues, les philosophies orientales, un approche nouvelle des relations humaine fondée sur la paix et l'amour « Peace and Love », selon le slogan du flower power. Cherchant par tous les moyens à se démarquer de la société et de ses conventions, ils préconisaient la liberté d'expression mais aussi sexuelle et en général rejetaient les signes distinctifs de la société de consommation.

    Look

    Les hippies sont emblématiques de ce que l'on appelle encore aujourd'hui la mode psychédélique. Ils portaient également les cheveux longs, la barbe hirsute, le poncho. Le mépris de l'hygiène qui les caractérise représentait le contre-pied d'un monde stérilisé.

    Musique

    Les hippies transformèrent le rock'n'roll, arrivé quelques années auparavant, en l'enrichissant de sonorités nouvelles en dépassant la musique de danse pour aller vers le planant ou psychédélisme. Ils furent également à l'instar des grands festivals de pop comme ceux du Fillmore, de l'île de Wight, de Monterey et le célèbre festival de Woodstock. Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jefferson airplane ou Grateful Dead sont des musiciens issus de cette scène et qui auront marqué toute une génération.

    Littérature

    Dans son roman intitulé Acid test , l'écrivain Tom Wolfe raconte l'aventure de Ken kesey et les "merry pranksters" sillonnant l'Amérique en bus et qui croise des personnalités de l'époque hippie comme Timothy Leary ou le groupe Grateful Dead.

    Autres formes artistiques

    Le phénomène aura influencé d'autres artistes : des plasticiens comme l'autrichien Hundertwasser ou Peter Max, des cinéastes comme Barbet Schroeder pour le film More, des designers de mode également.

  3. #3
    florence1 Guest

    Par défaut

    Pour replacer le mouvement dans son contexte.

    Beaucoup de nouveaux mouvements commencèrent à San Francisco. La Beat Generation avait pieds dans le quartier de North Beach. Baptisés "beatiks", par la presse, les adeptes de ce mouvement, s'habillaient comme des révolutionnaires, buvaient du café tout en parlant de philosophie et en écrivant des poèmes.

    Dans les années 60, les hippies vinrent s'installer dans le quartier de Haight-Ashbury (près du Golden Gate Park), après que des magasins bon marché s'ouvrir dans ce quartier. Ils étaient beaucoup moins attirés par la philosophie et beaucoup plus par les drogues, évitaient le port des chaussures, et prônaient l'amour et la paix dans le monde.

    A la fin de la guerre du Vietnam, San Francisco était connue pour ses diverses manifestations contre cette guerre. Les homosexuels manifestèrent également dans les rues afin de faire valoir leurs droits. Un quartier, "Castro", est également connu comme étant le quartier des homosexuels où l'ambiance détendue et agréable est immédiatement ressentie.

    Toutes les différentes parties de l'histoire de San Francisco se ressentent dans un ou l'autre des quartiers de la ville. San Francisco dégage une atmosphère où il fait bon vivre et se laisser vivre....

    Un article en anglais
    HERE, THERE & EVERYWHERE par Claude Chastagner
    Rock music, mass culture & the counter culture
    http://www.philagora.org/about-the-world/rock1.htm

  4. #4
    aurélie Guest

    Par défaut

    merci beaucoup pour tout ces renseignement florence lais le thème ici n'est pas racines et continuités mais ruptures et continuités ce qui est complètement différent mais je pense que mon sujet ne sera pas possible tant pis si vous avez des idées de sujet par rapport aux thèmes proposés je suis là merciiiiii (l'homme et la nature, ruptures et continuités, la famille...)

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts