+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: besoin d'eclaircissement sur le bac de francais

  1. #1
    Jean-Claude Guest

    Par défaut besoin d'eclaircissement sur le bac de francais

    bonjour, dans la 2eme partie de l'ecrit on peut choisir le commentaire mais lorsqu'on le redige est ce qu'il faut faire apparaitre les parties en faisant :
    intro...
    I)........
    a).......
    b).....
    c).....
    etc
    ou est ce qu'il faut faire des paragraphes sans mettre de grand I.
    et pour les dissertations est-ce la même chose ?
    meri de me répondre rapidement.

  2. #2
    Arwyn Guest

    Par défaut

    Analyse du sujet

    Procéder à l'analyse précise du sujet constitue une étape primordiale dans l'élaboration d'une argumentation.
    Ne pas analyser le sujet, c'est s'exposer à mal le comprendre, à faire des contresens, à n'en traiter qu'une partie, à la transformer.

    La deuxième partie du sujet de type I à l'épreuve anticipée de Français propose un sujet d'argumentation lié au texte étudié en première partie.
    Très souvent, il s'agit d'une citation extraite de ce texte même, sur laquelle on vous demande votre avis.

    Le sujet se compose donc généralement de trois parties.

    1. La présentation d'une opinion sous la forme d'une citation extraite du texte dans la plupart des cas, ou d'un jugement d'un critique ou d'un auteur sur le problème posé dans le texte.

    2. Une ou plusieurs questions en rapport avec cette opinion. Le candidat est clairement interpellé dans ces questions par le biais du pronom personnel " vous ".

    3. Des directives, concernant la méthode à appliquer en rappelant les règles à respecter pour réaliser l'exercice (argumentation construite, appui sur des exemples...).
    Certains sujets ne proposent aucun conseil de ce type, ce qui, bien entendu, ne dispense pas le candidat de respecter les règles relatives à la production d'une argumentation.

    C'est dans la première partie du sujet que l'on trouve les éléments essentiels pour l'analyse. Il ne faut cependant pas négliger la question, qui peut limiter ou élargir le problème posé par la citation. Quant aux directives elles ne font que vous remettre en mémoire des aspects techniques qui sont normalement déjà assimilés.

    Il convient donc d'élucider la signification de l'énoncé, ce qui suppose de :

    Clarifier le sens de tous les termes employés. L'utilisation du dictionnaire est impérative pour s'exercer à l'analyse et ce, même si son usage n'est pas autorisé à l'examen. Sa consultation fréquente vous permet en effet d'acquérir un vocabulaire, ce qui est très utile.

    L'analyse du vocabulaire ne se limite pas au sens dénoté (g) des mots. Il faudra aussi travailler sur la connotation (g), c'est-à-dire sur les idées contenues implicitement dans ce mot.
    Il faut donc travailler par association d'idées et prendre note de tout ce qui vous vient à l'esprit lorsque vous lisez tel ou tel mot.

    Clarifier le sens des expressions des images employées. Le sujet peut être bâti sur diverses figures de style (métaphore (g), comparaison (g), antithèse (g)...)..
    L'analyse devra les avoir repérées et surtout interprétées.

    Dégager le thème central sur lequel porte le sujet (éventuellement par un relevé de champs lexicaux dans le cas d'une citation assez longue) à partir de l'étude des mots clés.

    Éliminer les thèmes qui pourraient se révéler hors sujet, classer à part ceux qui peuvent être liés au sujet et expliquer en quoi ils y sont liés.

    Si la citation à étudier est extraite d'un texte que vous avez sous les yeux, il est utile également de la situer brièvement dans le contexte, c'est-à-dire de vous demander à quelle occasion, à quel moment de sa démonstration, l'auteur en est arrivé à dire cela.

    Il est ensuite nécessaire de dégager une problématique, c'est-à-dire une question susceptible de regrouper tous les problèmes posés par le sujet.

    Pour cela il faut :

    Déterminer les présupposés du sujet, c'est-à-dire les idées que le sujet laisse entendre sans les exprimer de manière explicite. Un sujet affirme souvent plus qu'il ne semble, à condition de faire apparaître les préjugés sur lesquels il repose.

    Mettre en question le point de vue exposé, en incluant tous les problèmes posés par le sujet, mais en cernant avec rigueur le domaine de réflexion, en ne sortant pas du cadre délimité par l'énoncé.

    Cette analyse du sujet, impérative pour chercher les arguments et les exemples correspondant aux thèses en présence, est à faire au brouillon. Elle n'apparaîtra pas telle quelle sur votre copie, mais servira cependant pour rédiger votre introduction.
    Après avoir posé le sujet, vous devrez dégager l'essentiel puis poser une problématique.

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    Un développement doit être entièrement rédigé, ce qui signifie que l'articulation ne doit paraître que par des paragraphes construits
    I, a ne doit pas apparaître sur la copie.
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2007
    Localisation
    Narbonne (11)
    Messages
    3

    Par défaut

    Bonsoir,

    Pour répondre simplement, TOUT doit être rédigé.

    C'est dans les tansitions qu'on arrive à gagner des points. Ca peut compenser quelques oublis dans un commentaire, des erreurs d'interprétation, ou une argumentation un peu faible. Le correcteur est content si le devoir est CONSTRUIT. Donc toujours annoncer la partie (voire la sous-partie ) avec des jolies phrases comme

    "Nous venons de montrer en quoi Phèdre était une héroïne pathétique. Or selon la définition d'Aristote, la tragédie doit inspirer terreur et pitié pour opérer une catharsis sur le spectateur. Il apparaît donc logique de nous pencher sur le caractère terrifiant de la fille de Minos et de Pasiphaé."

    Là le correcteur est à deux doigts de la syncope, tellement que son émoi est intense.

    Mais très sérieusement, c'est important de soigner les transitions, conclusions de parties, annonce de plan... C'est ce qui fait qu'une copie est agréable à lire ou pas, avec bien-sûr quelques menus détails comme ne faire qu'une faute d'orthographe par feuille double. Mais ça, ça relève vraiment de l'utopie aujourd'hui.

    Cordialement,

    MS

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts