+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Supprimer les différences entre les sexes pousse le genre humain vers une uniformité

  1. #1
    topcool5698 Guest

    Par défaut Supprimer les différences entre les sexes pousse le genre humain vers une uniformité

    "Supprimer les différences qui existent entre les sexes, si variables, si fluides que ces différences puissent être, me parait déplorable, comme tout ce qui pousse le genre humain de notre temps vers une morne unfiormité" Marguerite Yourcenar, "Les yeux ouverts"
    J'aurais besoin de quelques pistes de réflexion et d'exmples.
    Merci!

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    Est-ce un sujet de philosophie dans le cadre de la pr***233;paration du bac ou un sujet de Lettres?

    sujet tranf***233;r***233; dans le forum de discussion
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

  3. #3
    topcool5698 Guest

    Par défaut

    je sais pas lol je suis belge et dc on a pas de bac je ne connais pas le système français...

  4. #4
    Januscream est déconnecté Renégat extatique de l'Acédie Januscream a un avenir glorieux
    Date d'inscription
    July 2004
    Localisation
    O? tu veux quand tu veux
    Messages
    365

    Par défaut Science friction (2)

    Tu peux regarder dans le bouquin de Houellebecq Les Particules élémentaires.

    Surtout dans l'épilogue (le reste étant des tripottements compulsifs d'un 68ard attardé), il thématise cette idée d'une nouvelle humanité génétiquement modifiée, où le sexe disparaît.
    En annulant le processus de reproduction propre à toute espèce, on fait advenir une génération où la compétition et la lutte sociale sont exemptes; Houellebecq réduisant les comportements humains à des comportements motivés par le sexe.


    En y réflechissant de plus près, qu'on se demande comment adviendrait l'Homme sans friction.
    Ex: si on devait bannir tout contact entre les individus, quelle serait la différence entre ton meilleur ami et ta petite amie? A l'échelle du sentiment pur (désincarné), tout redevient homogène, les limites personnelles ne relevant que d'un principe d'individuation moteur de tout mal.

    Il n'est pas étonnant que cette idée réfère aux principes orientaux bouddhistes, taoïstes et confucéens d'un individu abstrait qui ne tire son identité que dans une chimère qu'il tient à se poser en face de lui-même. Il n'appartient réellement qu'au Tout et sera ramené vers ce Tout.

    Le principe d'individuation étant peut-être le noyau dur de nos sociétés occidentales.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts