+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Vivre en paix

  1. #1
    claireclaire Guest

    Smile Vivre en paix

    Voilà, j'ai une dissertation à faire, bien sûr je l'ai déjà un peu travaillé mais je voudrais m'assurer de ne rien avoir oublié d'important, le sujet est "Vivre en Paix" . Si cela vous inspire quelque chose, ou que vous avez étudié ce sujet, ou des textes pouvant s'y référer.. merci de me donner un ptit coup de main.. parce que j'ai du mal avec ma problématique!! merci d'avance

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 948

    Par défaut

    N'est-ce pas contradictoire?
    Les ***233;changes sont des guerres pacifiquement r***233;solues.. les guerres sont l'issue de transactions malheureuses"
    Disait Marcel Mauss (Essai sur le don)
    => Platon disait: c'est le m***234;me qui sait interroger et qui sait r***233;pondre, nous donnant ainsi la cl***233; de la pens***233;e et de la compr***233;hension....
    http://www.philagora.net/ph-prepa/di...nge-guerre.php

    Une piste: L'homme est-il apte ***224; vvre en paix?
    Importance du terme "naturellement" , par nature, selon sa nature.
    En un sens non:voir Bergson:
    http://www.philagora.net/philo-poche/nature-guerre.php

    = Bergson, Les deux sources de la morale et le la religion (pages 27 et 28) en particulier: "La paix a toujours ***233;t***233; jusqu'***224; pr***233;sent une pr***233;paration ***224; la d***233;fense ou m***234;me ***224; l'attaque, en tout cas ***224; la guerre ... Entre la nation ... et l'humanit***233;, il y a toute la distance du fini ***224; l'ind***233;fini ... C'est seulement ***224; travers la Raison, dans la Raison par o***249; nous communions tous, que les philosophes nous font regarder l'humanit***233; pour nous montrer l'***233;minente dignit***233; de la personne humaine, le droit de tous au respect."

    - Projet de Kant: ce que la raison pose comme possible n'est pas un r***234;ve, un id***233;al de l'imagination, mais une id***233;e que le vouloir peut r***233;aliser: la paix v***233;ritable informe progressivement la paix r***233;elle = esp***233;rance.
    En voiture et...en moto "chi va piano va sano"

  3. #3
    claireclaire Guest

    Red face réponse

    mais peut-on réduire le mot "vivre" à effectuer des échanges ? j'ai toujours beaucoup de mal à cerner le paradoxe.. j'ai bien situé le sujet dans divers contexte, tels que la paix dans la société (Rousseau, Kant..), mais aussi la paix avec soi-même.. dois-je inscrire aussi le fait de vivre en paix dans la recherche du bonheur.. à vrai dire, tout serait plus simple si j'avais réussi à mettre en place le paradoxe réel entre paix et vivre.. le problème étant que je n'arrive pas à trouver de bonne définition de "vivre" et que donc je ne peux pas mettre en place de réelle problématique.. si pour vous, l'opposition ou le problème est clair, merci d'éclairer ma lanterne ce qui me permettrait de construire mon raisonnement...

  4. #4
    claireclaire Guest

    Par défaut encore un peu d'aide s'il vous plait..

    ma problématique articule la présence de la paix et la nécessaire mise en place de la guerre pour y parvenir. Mais je n'arrive pas à faire de plan qui réponde à ce paradoxe.. pourrai-je avoir un peu d'aide s'il vous plait ?

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2001
    Messages
    1 599

    Par défaut

    Comment peut-on consid***233;rer que la guerre et la paix s'inscrivent dans une dialectique insurmontable ?
    http://www.philagora.net/dissert2/paix-guerre.php

    La paix est-ce l'absence de guerre ?
    http://www.philagora.net/ph-prepa/la...aix-guerre.php


    Ne pas se prendre au sérieux mais prendre la culture au sérieux.

    Joëlle Llapasset - Internet culturel http://www.philagora.net/

  6. #6
    yannos Guest

    Par défaut Sur la paix

    Salut Claire.

    Je me permet de te soumettre ma reflexion sur ton sujet en la mettant en parrallèlle avec une dissertation qui elle aussi m'a posé quelques difficultés, à savoir : "Faut-il justifer l'existence du mal ?". Ce sujet concernait un cours de philosophie politique dont le thème était "la tolérance".

    Si j'effectue ce rapprochement, c'est parce que la "paix" (ou absence de tout mal, c'est-à-dire maladie, douleur, echec, guerre, etc..bref, l'absence de toute contradiction) me semble avoir pour cause l'opposition séculaire entre bien et mal, laquelle recoupe la logique de l'identité et de l'UN. Je m'explique :
    Si je m'interroge ou si l'on me questionne à ce sujet, je ne peux dire : je ne veux pas vivre en paix. La paix semble être un objectif au terme duquel la vie enfin serait pleine, sans vide, réalisée. Mais, à y bien regarder, cet état est bien plus proche d'une Idée régulatrice, un Idéal nécessaire (au sens de Kant),qu'un état vécu et souhaitable et à réaliser. Car la paix absolue (vivre EN paix dit ton sujet comme on dit marcher dans la rue, y être, dedans) rime avec l'absence totale, à savoir la "mort". La paix, en ce sens, et non dans le sens d'un état de relation enfin pacifiée après la guerre, ne correspond pas à la vie, si l'on conceptualise celle-ci selon l'inuition d'une "dynamique" où l'opposition, la contradiction, la différence en général ( de soi à soi, de soi avec autrui, de soi avec le réel) en constitue "l'essence".

    Je t'indique que tu peux trouver chez nietzsche et chez Heidegger (pour ne citer qu'eux..) des passages pour appuyer cette opposition entre vie et/paix. Cependant, il me semble que là n'est pas la difficulté, mais dans ce qui doit suivre, à savoir l'affirmation (la position de l'existence à partir de l'essence)d'un monde vécu qui à pour "moteur" tout ce qui ne coîncide pas avec le concept de paix tel que je viens de l'exposer. Par exemple, l'absence de contradiction envers soi suppose une identité absolue, un achèvement, et, en conséquence, une absence de désir, de volonté à devenir ce que l'on est pas encore...A contrario, en l'absence d'un état de paix, la vie verrait les hommes et les femmes s'affronter pour réussir leurs désirs, selon le principe social de la rareté des biens convoités... Il n'y a donc plus qu'un pas pour légitimer, justifer, la compétition totale, voir la fameuse lutte à mort (Hegel). La problématique pourrait alors être la suivante : Est ce que vivre en paix sur un plan social consiste à pacifier les oppositions, les contradictions nécessaires,sans les détruire, par le règne du droit (sinon pointe le totalitarisme...) Est-ce que le droit permet l'instauration d'une paix vivante ou d'une guerre pacifiée ?
    Voilà. J'espère que cela t'interressera.

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts