+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: TPE 1ère L: les points communs entre le positivisme et les idées des Lumières

  1. #1
    Kyllian Guest

    Par défaut TPE 1ère L: les points communs entre le positivisme et les idées des Lumières

    Bonjour à tous. Avant toute explication, voici une courte présentation: je me prénomme Kevin, j'ai 17ans et je suis actuellement en 1ère littéraire.

    Mon problème est le suivant: nous faisons un TPE dont le thème est "l'art, la littérature et la politique"; nous avons donc imaginé un sujet qui s'avère très ambitieux voire trop. Dans mon groupe, nous voulons faire une étude comparée de Taine et de Voltaire, deux philosophes de deux siècles différents. Dans notre plan, il y a une partie où je dois traiter des points communs entre les idées philosophiques des Lumières et celles que met en avant le Positivisme, j'ai fait une recherche avec une explication de ces deux mouvements et des idées qu'ils représentent respectivement, dans deux paragraphes séparés. Notre professeur d'histoire est venu nous conseiller et m'a particulièrement demandé de faire une confrontation de ces deux mouvements en un seul paragraphe. Pour ce faire, il mon professeur m'a prêté un gros livre de philosophie, mais malheureusement, n'étant qu'en première L, je n'ai jamais été initié à la philosophie, ce qui me pose un problème dans ce sens et me défavorise. J'aimerais savoir si quelqu'un pouvais m'aider,à me donner les points communs entre les idées des Lumières et celles du positivisme, je vous dis ce que j'ai trouvécomme points communs jusqu'à maintenant:
    -je propose que ce qui unit ces deux philosophies réside en ce qu'ils prônent une philosophie de l'individu portée sur le discours scientifique.
    -Aussi, vis-à-vis du monde religieux, qu'ils tendent à mettre de côté dans un dessein d'émancipation individuelle

    Donc, les points communs que j'ai trouvés jusqu'à miantenant seraient:le discours individu (aliste),le discours scientifique de ces deux mouvements

    avec néanmoins, une nuance: le discours scientifique est plus atténué chez les lumières que dans le Positivisme.

    Comment inclure ces points communs dans un paragraphe en les expliquant, notamment par rapport au contexte de l'époque respective de ces deux mouvements ? Y'aurait-il d'autres points communs?


    Amicalement

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 954

    Par défaut

    Renan est né en 1823 et décède en 1892. Il a huit ans quand commence à paraître le Cours de philosophie positive (Comte) en 1830. Nous sommes donc au XIX è siècle qu'on a appelé le siècle de l'histoire. Ce siècle voit l'enthousiasme de la science conquérante se propager, et une volonté de travailler sur des traces du passé: c'est le siècle de l'histoire. L'effort que nous venons de faire peut nous permettre de comprendre des aspects essentiels du texte de Renan.
    Je vous propose trois présupposés:
    - Le positivisme qui exclut tout phénomène surnaturel que saisirait la théologie .
    - L'idée de Progrès continu de la raison.
    - Le refus de l'être, de l'absolu et l'affirmation d'un devenir toujours à l'oeuvre: Dieu n'est pas, il est le devenir et rien d'autre.
    trois axes issus du positivisme scientifique: l'objectivité, la mesure, l'utilisation des mathématiques
    Lumières?
    Kant a fait le travail dans un petit écrit: Qu'est-ce que les lumières? (GF Flammarion pages 44 à 72):
    "Sapere aude! Aie le courage de te servir de ton propre entendement."
    Sur un entretien aves Monsieur Besnier , dans la prestigieuse revue, Sciences et Avenir

  3. #3
    Kyllian Guest

    Par défaut

    Monsieur l'administrateur, je tiens ***224; vous remercier pour la r***233;ponse que vous avez fournie, assez simple en plus; c'est ***224; peu pr***232;s ce que je recherchais. Cela fait depuis le 15 d***233;cembre que je fais des recherches ***224; ce sujet et sur internet je n'ai pas trouv***233; de site ou de texte qui compare ces deux mouvements. Je n'avais jamais demand***233; d'aide sur un forum pour quoi que ce soit, mais je dois reconnaitre que j'***233;tais r***233;ellement coinc***233;.
    Je vais essayer de coincider ce que vous avez dit avec Taine et Voltaire

    Je sollicite les autres personnes qui pourraient r***233;pondre ***224; ma question afin de compl***233;ter.

    Merci encore Admin-philagora

    Cordialement
    Dernière modification par Kyllian 04/01/2006 à 16h52

  4. #4
    vens Guest

    Par défaut

    Justement ...

    regarde cette page le
    1) Connais-toi toi même.... sapere aude

    http://www.philagora.net/corrige3/connaitre-soi.php
    "La devise des lumières reprend donc en un sens la même exigence que la formule socratique ..."

    Bonne continuation

  5. #5
    Kyllian Guest

    Unhappy

    Citation Posté par admin-philagora
    - Le refus (...)d'un devenir toujours ***224; l'oeuvre: Dieu n'est pas, il est le devenir et rien d'autre.
    ."
    J'avoue ne pas bien comprendre la phrase, j'ai compris que vous donniez un contre-exemple avec Dieu, mais je ne suis pas s***251;r que ce soit la bonne interpr***233;tation

    Veuillez m'excuser si je parais un peu b***234;te, mais je pr***233;f***232;re comprendre avant d'utiliser une id***233;e

    cordialement

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts