+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: "La recherche du bonheur est-elle celle du plaisir?"

  1. #1
    Evelyne-Claire Guest

    Talking "La recherche du bonheur est-elle celle du plaisir?"

    Bonjour, je viens de m'inscrire, je m'appelle Claire ou plus précisément Evelyne-Claire et je suis en mpsi.
    S'il vous plaît, avez vous quelques idées pour cette dissertation :
    "La recherche du bonheur est-elle celle du plaisir?"
    J'ai quelques idées à partir de Sénèque, Epicure et Aristote, mais j'aimerai avoir votre avis, merci!!!!!

  2. #2
    mycisme Guest

    Par défaut

    Citation Posté par Evelyne-Claire
    Bonjour, je viens de m'inscrire, je m'appelle Claire ou plus pr***233;cis***233;ment Evelyne-Claire et je suis en mpsi.
    S'il vous pla***238;t, avez vous quelques id***233;es pour cette dissertation :
    "La recherche du bonheur est-elle celle du plaisir?"
    J'ai quelques id***233;es ***224; partir de S***233;n***232;que, Epicure et Aristote, mais j'aimerai avoir votre avis, merci!!!!!
    la recherche du bonheur vient d'un ***233;lan raisonn***233; quand la recherche du plaisir est li***232;e ***224; la biochimie.
    CELA DIT LE BONHEUR SE TROUVE SOUVENT AVANT ET APRES LE PLAISIR;
    lE BONHEUR est li***233; ***224; la sagesse et le plaisir au d***233;passement de "dik***233;"
    aller ***224; la recherche du bonheur c'est d***233;cider que la vie ***224; un sens et qu'elle est globalement bonne. Le plaisir peut ^tre un frein si on en est esclave mais il ne peut jmais ***234;tre ***233;carter sur la voix du bonheur par principe. le bonheur c'est quand s'accordent nos raisons sup***233;rieures et nos raisons pratiques
    quand le dasein l'***234;tre jet***233; dans l'histoire est en communion avec son ***234;tre fruit de l'ecc***232;it***232;, et d***233;clinaison de l'Etre qui est la vie.
    Si l'on fait l'***233;conomie d'une raison de l'existence le d***233;bat esst tout autre

  3. #3
    mycisme Guest

    Par défaut

    Citation Posté par Evelyne-Claire
    Bonjour, je viens de m'inscrire, je m'appelle Claire ou plus pr***233;cis***233;ment Evelyne-Claire et je suis en mpsi.
    S'il vous pla***238;t, avez vous quelques id***233;es pour cette dissertation :
    "La recherche du bonheur est-elle celle du plaisir?"
    J'ai quelques id***233;es ***224; partir de S***233;n***232;que, Epicure et Aristote, mais j'aimerai avoir votre avis, merci!!!!!
    la recherche du bonheur vient d'un ***233;lan raisonn***233; quand la recherche du plaisir est li***232;e ***224; la biochimie.
    CELA DIT LE BONHEUR SE TROUVE SOUVENT AVANT ET APRES LE PLAISIR;
    lE BONHEUR est li***233; ***224; la sagesse et le plaisir au d***233;passement de "dik***233;"
    aller ***224; la recherche du bonheur c'est d***233;cider que la vie ***224; un sens et qu'elle est globalement bonne. Le plaisir peut ^tre un frein si on en est esclave mais il ne peut jmais ***234;tre ***233;carter sur la voix du bonheur par principe. le bonheur c'est quand s'accordent nos raisons sup***233;rieures et nos raisons pratiques
    quand le dasein l'***234;tre jet***233; dans l'histoire est en communion avec son ***234;tre fruit de l'ecc***232;it***232;, et d***233;clinaison de l'Etre qui est la vie.
    Si l'on fait l'***233;conomie d'une raison de l'existence le d***233;bat esst tout autre
    le bonheur est alors ***233;gal aux plaisirs
    il est recommand***233; dans ce cas de p***233;rir dans un symposium..

  4. #4
    Augustin Guest

    Par défaut

    préciser les concepts : bonheur, plaisir. en général on appelle plaisir une satisfaction purement "mécanique" ou "chimique", immédiate ou de peu de temps, là où le bonheur décrit un état de plénitude dans sa vie-même, état qui peut être stable au cours d'une période de temps plus longue. le bonheur semble être, quelque soit le contenu qu'on lui donne, la valeur suprême de la vie ou tout du moins s'impose comme tel. (définitions très approximatives)

    je commencerais par constater qu'aujourd'hui on associe facilement recherche du bonheur et recherche du plaisir. (remarquer le terme de recherche - on ne parle pas de bonheur en général et de plaisir en général mais de recherche du bonheur ou du plaisir - cela doit mettre la puce à l'oreille sur ce qui est véritablement la quête moderne).
    je ne sais pas si cela aurait sa place dans une dissert de philo sinon mais je crois qu'il peut être intéressant de retracer la généalogie de l'émergence de cette conception. en particulier héritée de l'entertainment (divertissement) américain et de l'effondrement des valeurs religieuses ou autoritaires en général (apparition de la démocratie, individualisme en rupture avec le holisme des sociétés traditionnelles, capitalisme et bien-être matériel)

    ce premier constat appelle à une remise en question, à une mise en évidence de ses limites : cette conception du bonheur ne semble pas apte à donner un sens et une valeur à une existence individuelle. à la rigueur, on peut mesurer la valeur d'une vie à la quantité de plaisir accumulée. bref cette conception ne semble pas cerner en totalité ce qui fait la richesse de la vie, on aboutit à une conception mécaniste.
    d'ailleurs, il n'est pas rare qu'apparaise à certains âges de la vie de brusques remises en question sur "ce qu'on a fait de sa vie"

    quel est ce "supplément d'âme" qui serait dans le bonheur et que le plaisir n'offre pas ? on dit souvent du bonheur qu'il n'est plus dès qu'on le met en question. il serait cet état d'inconscience qui nous ferait aller vers la vie sans que nous ayons à nous en justifier par la réflexion.

    je pense qu'on peut tenter une définition biologique mais évoluée du bonheur (incluant la psychologie et non pas seulement les composantes chimiques ou réactionnelles du plaisir/déplaisir) : ce serait cet état physiologique durable, cette organisation du corps et de l'esprit héritée d'une histoire individuelle qui reconnait la vie comme valeur naturelle, avant même que le questionnement n'intervienne. à la rigueur, on pourrait dire que pour être heureux il faut bel et bien conserver quelque chose comme de l'innocence, quelque chose qui tient de l'animal et qui se referme naturellement sur lui-même.

    en ce sens, on aboutit sur ce qui serait peut-être finalement à une recherche du plaisir, mais un plaisir évolué ou "complexifié" (d'ailleurs la science moderne efface de plus en plus la différence de nature qui semblait exister entre le physique et le psychologique) parce que comme le bonheur, le plaisir appelle à son propre renforcement, il appelle le désir et se situe donc dans un mouvement de continuité. au contraire la souffrance est l'expérience d'une séparation, d'un manque, d'une incomplétude ou d'une finitude. autant de choses qui ne sauraient appartenir au bonheur tel que je l'ai défini.
    il faudrait donc songer à une définition du bonheur comme plaisir complexe, prenant en compte non seulement la dimension réactionnelle mais aussi la dimension psychologique.

    cela va sans dire qu'il ne faut pas prendre ce que je dis comme réponse éthique (c'est-à-dire que le bonheur tel que je l'ai décrit devrait être le but de nos vies) mais plutôt une tentative plus ou moins cohérente de définition de l'ensemble empirique constitué aujourd'hui par ce qu'on appelle recherche du bonheur. (la signification d'un mot, ici bonheur, ne dépend jamais que de celle qu'on lui donne, càd de celle que l'histoire lui donne. ce n'est pas une entité intemporelle et bien délimitée. un concept est toujours création humaine)
    Dernière modification par Augustin 28/09/2005 à 14h15

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    Une page d'aide vient de paraître:
    La recherche du bonheur est-elle celle du plaisir ?
    http://www.philagora.net/ph-prepa/di...ur-plaisir.php

    -Abonnez-vous à la lettre de philagora http://www.philagora.com/abonne.php
    pour recevoir directement les nouveautés du site (gratuit)
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts