+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: commentaire de texte sur la logique "Leibniz"

  1. #1
    skaarj Guest

    Par défaut commentaire de texte sur la logique "Leibniz"

    Bonjour,

    Voilà j'ai ce devoir à faire, mais vu que c'est une option et que je ne fait pas des études de philo je voudrai un petit peu d'aide.
    En effet il faut commenter ce texte, et je suis pas trés fort en logique, deplus leibniz c'est trompé , le mode n'est pas en Disamis, et il faut le démontrer.
    Donc si des âmes charitables pouvaient m'aider se serait sympa.

    Merci d'avance


    "Je dis donc que le seul principe de contradiction suffit pour démontrer la seconde et la troisiéme figure des syllogismes par la première. Par exemple, on peut conclure dans la première figure, en Barbara :

    Tout B est C
    Tout A est B,
    donc Tout A est C.

    Supposons que la conclusion soit fausse (ou qu'il soit vrai que quelque A n'est point C), donc l'une ou l'aure des prémisses sera fausse aussi. Supposons que la seconde est véritable, il faudra que la première soit fausse, qui prétend que tout B est C. Donc sa contradictoire sera vraie, c'est a dire : quelque B ne sera point C. Et ce sera la conclusion d'un argument nouveau, tiré de la fausseté de la conclusion et de la vérité de l'une des prémisses du précédent. Voici cet argument nouveau:

    Quelque A n'est point C
    Ce qui est opposé à la conclusion précédente supposée fausse.
    Tout A est B.
    C'est la prémisse B n'est point C.
    C'est la conclusion présente vraie, opposée à la prémisse précédente fausse.

    Cet argument est dans le mode Disamis de la troiséme figure, qui se démontre ainsi manifestement et d'un coup d'oeil du mode Barbara de la première figure, sans employer que le principe de contradiction. Et j'ai remarqué dans ma jeunesse, lorsque j'épluchais ces choses, que tous les modes de la seconde et de la troiséme figure se peuvent tirer de la premiére par cette seule methode, en supposant que le mode de la premiére est bon, et par conséquent que, la conclusion était fausse, ou sa contradictoire étant prise pour vraie, et une des prémisses étant prise our vraie aussi, il faut que la contradictoire de l'autre prémisse soit vraie. Il est vrai que dans les écoles logiques on iame mieux se servir des conversions pour tirer des figures moins principales de la premiére qui est la principale, pare que cela paraît plus commode pour les écoliers. Mais pour ceux qui cherchent des raisons démonstratives, ou il faut employer le moins de suppositions qu'on peut, on ne démontrera pas la supposition de la conversion ce qui se peut démontrer par lae seil principe primitif, uqi est celui de la conctradiction et qui ne suppose rien."

    G.W. Leibniz, nouveaux essais sur l'entendement humain, livre IV, chap. II, §1, écrits en 1704, publiés en 1765.

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 924

    Par défaut

    J'espère que quelqu'un va pouvoir vous aider....
    Nous ne donnons pas d'aide pour un texte....
    Cordialement

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts