+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: texte de DESCARTES

  1. #1
    krolduhavre Guest

    Par défaut texte de DESCARTES

    Bonjour tout le monde!

    Je dois faire pour mardi (J-3 !! ) l'explication du txt de Descartes extrait du Discours de la méthode. (extrait qui concerne la 1ère maxime) :

    "La première (maxime) était d'obéir aux lois et aux coutumes de mon pays, retenant constamment la religion en laquelle Dieu m'a fait la grâce d'être instruit dès mon enfance, et me gouvernant en toute autre chose suivant les opinions les plus modérées et les plus éloignées de l'excès qui fussent communément reçues en pratique par les mieux sensés de ceux avec lesquels aurais à vivre.(thèse) Car, commençant dès lors à ne compter pour rien les miennes propres, à cause que je les voulais remettre toutes à l'examen, j' étais assuré de ne pouvoir mieux que de suivre celles des mieux sensés. Et encore qu'il y en ait peut-être d'aussi bien sensés parmi les Perses ou les Chinois que parmi nous, il me semblait que le plus utile était de me régler selon ceux avec lesquels aurais à vivre ; et que, pour savoir quelles étaient véritablement leurs opinions, je devais plutôt prendre garde à ce qu'ils pratiquaient qu'à ce qu'ils disaient, non seulement à cause qu'en la corruption de nos moeurs il y a peu de gens qui veuillent dire tout ce qu'ils croient, mais aussi à cause que plusieurs l'ignorent eux-mêmes ; car l'action de la pensée par laquelle on croit une chose étant différente de celle par laquelle on connaît qu'on la croit, elles sont souvent l'une sans l'autre.(Là d'accord c un argumt) Et, entre plusieurs opinions également reçues, je ne choisissais que les plus modérées, tant à cause que ce sont toujours les plus commodes pour la pratique, et vraisemblablement les meilleures, tous excès ayant coutume d'être mauvais, comme aussi afin de me détourner moins du vrai chemin, en cas que je faillisse, que si, ayant choisi l'un des extrêmes, c'eût été l'autre qu'il eût fallu suivre. Et particulièrement je mettais entre les excès toutes les promesses par lesquelles on retranche quelque chose de sa liberté "

    J'ai le contexte, historique (opposition à l'éducation scolastique, à la philo d'Aristote..) et la situation ds l'oeuvre, MAIS QUE FAIRE DE PLUS A PART "TRADUIRE" LE TEXTE et expliquer l'IMPLICITE??
    De + je trouve que Descartes n'utilisent pas vrmt d'argumt valable ds cet extrait, il écrit son idée "je trouvais,... il me semblait que" CMT FR UN PLAN DEXPLICATION ??
    J'aimerais des éléments sil vs plait!!! (sur la morale par exple...)

    !!!SURTOUT : QUEL EST L INTERET PHILOSOPHIQUE DU TEXTE?

    AIDEZ MOI svp!
    Merci d'avance! :

    Carole (TERMINALE S)

  2. #2
    Gian Guest

    Par défaut

    Je pense que cet extrait montre précisement que la réflexion morale de Descartes ne semble pas avoir l'unité ni la profondeur de sa physique ou de sa métaphysique.
    D'emblée, il est tout de même étonnant que le doute hyperbolique( Vertigineux !!! )de Descartes cède le pas à une bien fade morale par provision...
    Il y a peut-être quelques petites choses à dire quant à l'oeuvre morale de Descartes: d'abord elle se constitue progressivement et en plusieurs temps ( contrairement à l'oeuvre physique et métaphysique ) ... comme morcelée.
    Enfin, mpas d'oeuvre purement morale ... même le traité des passions de l'âme, Descartes dit l'avoir écrit en tant que physicien.
    Mis à part, il y a donc la troisième partie du discours de la méthode qui expose quelques maximes d'une morale par provision, dictées davantage par le soucis d'être en règle avec les autorités temporelles et spirituelles que par d'authentiques préoccupations morales.
    Tout cela semble s'accorder avec la volonté de Descartes de ne pas se méler des moeurs des autre ( et de laisser cela aux souverains ) et avec son désir de tranquilité ...
    Tout ça pour dire qu'il me semble important de mettre l'accent sur la profonde originalité de lamorale cartésienne: cette morale qui tranche d'emblée avec la plupart des morales philosophiques qui intègrent lamorale à leur système philosophique ... il semble important de souligner que chez Descartes, la coupure, ou du moins la non nécessité du lien entre morale et système philosophique soit pour le moins soutenue,

  3. #3
    krolduhavre Guest

    Thumbs up merci!

    merci bcp Gian!

  4. #4
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 924

    Par défaut

    Bravo ,
    A bientôt Rubrique Aide-texte http://www.philagora.net/aide-texte/index.php
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts