+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Les bêtes constituent d’âge en âge une épuisable réserve métaphorique.

  1. #1
    cassiopee Guest

    Par défaut Les bêtes constituent d’âge en âge une épuisable réserve métaphorique.

    Bonjour !

    Premiere dissert' de prépa, sur le thème de L'animal et l'homme, évidemmen,t...
    "Les bêtes constituent d’âge en âge une épuisable réserve métaphorique. (dixit Elisabeth de Fontenay)"
    Vous présenterez une réflexion argumentée en vous appuyant sur les oeuvres du programme.

    Il n'est pas très facile de savoir où se lancer (surtout que ce ne doit être ni une dissert de français, ni de philo, mais un savant mélange qui n'a finalement rien à voir) alors auriez-vous des pistes pour m'aider à débuter sur ce sujet?

    Merci d'avance !

    K-sio-P, perplexe

  2. #2
    Yatan Guest

    Par défaut pistes

    A mon avis il faudrait que vous alliez faire un petit tour du côté du Zarathoustra de Nietzsche... dans la dernière édition GF vous trouverez un index de toutes les métaphores animales en fin d'ouvrage.
    Sinon pensez à Lavater et la physiognomonie. Socrate et la torpille (Ménon ? je ne sais plus).

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    Une réserve c'est ce dans quoi on puise. Elle s'épuise et ici elle est inépuisable.
    Une métaphore c'est une comparaison abrégée:
    Exemple: L'homme ne supporte pas la domestication = métaphore: c'est un loup.
    Un renard.... un lion.... un âne....
    Vous pourriez alors utiliser La Fontaine et Kafka = Grégor. ( c'est une ( sorte de) blatte métaphysique )

    http://www.philagora.net/ph-prepa/an...omme/index.php
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts