+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: la peur

  1. #1
    aze Guest

    Question la peur

    un petit sujet sympa...mais je ne sais pas où commencer...merci de votre aide...
    la peur est-elle toujours bonne conseillère?

  2. #2
    aze Guest

    Par défaut

    j'ai lu avec attention votre remarque et j'y ai réfléchie....
    Mais en quoi l'instinct de conservation qu'entraine la peur est mauvaise? Au contraire, si la peur permet une protection, un maintient en vie face à unE situation de danger, la peur est bénéfique.

    Pouvez-vous m'éclairer? MERCI

  3. #3
    riri2 Guest

    Par défaut

    j'ai peur
    Dualité, raisonnement binaire. Le sens du vrai mais l'absence du sensé.
    La peur est une émotion d'anticipation. Elle informe l’organisme d’un danger potentiel. Ce n’est pas ce qui se produit dans le présent qui représente un danger, mais ce qui pourrait survenir dans un avenir plus ou moins rapproché

    La peur est subjective

    L’évaluation du danger est toujours subjective; la peur donc, comme toutes les émotions, est subjective. Dans le premier exemple, on est enclin à considérer la peur comme “objective”, mais elle ne l’est pas plus que dans les deux autres. Dans cette même situation, en effet, un pilote de voiture de course verrait probablement uniquement un défi alors que moi je crains la catastrophe. Cette différence d’interprétation du danger repose sur l’inégalité de notre expérience et de nos habiletés en tant que conducteurs.

    Réaliste ou irréaliste

    La peur est déclenchée par la perception d’un danger. Cette perception n’est pas forcément réaliste même si celui-ci est vécue comme inéluctable. L’imagination joue un rôle important dans la formation de la perception

    Dans le cas de la peur, c’est l’anticipation, donc le fait d’imaginer ce qui pourrait se produire (étant donné les faits observés), qui déclenche l’émotion

    À quoi sert la peur?

    La peur nous avertit de la présence possible d’un danger. L’information qu’elle fournit nous permet de prendre les mesures pour nous protéger. À ce titre, elle est très précieuse et même indispensable à la vie. Les animaux disposent eux aussi de cette émotion protectrice.

    Nous avons toutes sortes de réactions devant la peur. Certaines fois ces réactions sont tout à fait fonctionnelles mais à d’autres moments, elles nous handicapent.

    La paralysie

    Dans certains cas, la paralysie est une réaction protectrice fort efficace. Si j’assiste à un cabriolage où les voleurs sont armés, il est probablement mieux que je me fasse oublier plutôt que de tenter de m’échapper ou de crier de peur. Mais lorsque je rencontre un danger sur la route, il est généralement plus efficace de tenter de l’éviter que d’attendre passivement.

    L’évitement

    Il est tentant d’éviter, sans discrimination, tout ce qui nous fait peur. Si on vit ainsi, toutefois, on s’aménage une existence qui s’avérera de plus en plus restreinte. Pour gagner de la liberté dans la vie il est nécessaire, au contraire, d’apprivoiser ses peurs.

    Jusqu’à quel point et sur lesquelles de nos peurs nous choisirons d’investir sont des décisions que nous devons prendre en fonction de ce qui nous importe. Certains mettront beaucoup d’énergie à vaincre leur peur des hauteurs parce que la montagne les attire, mais choisiront de ne jamais relever le défi de donner une allocution ou de se produire devant les médias, parce que le défi leur semble trop grand ou parce que ces activités ne présentent aucun intérêt à leurs yeux. L’important, pour décider de ce que l’on fait avec une peur, est de prendre soin d’évaluer le prix que nous paierons à l’apprivoiser comparativement à celui de l’éviter.

    La négation du danger

    À l’opposé de l’évitement on trouve les comportements “contre-phobiques” où la personne fonce, tête baissée, apparemment insensible au danger. Elle aborde le danger en le minimisant ou en ne le considérant pas comme réel.


  4. #4
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 950

    Par défaut

    La peur est toujours la prise de conscience d'une menace, d'un danger réel ou imaginé.=> Etat émotionnel provoqué par l'imminence d'un grand mal.
    "Tantôt elle nous donne des ailes, tantôt elle nous cloue" Montaigne

    => Oui...car la peur" n'applique jamais de remède à propos"Cardinal de Retz (A développer)

    Elle conduit à la lâcheté contemporaine...On laisse se dérouler une agression dans la rue....Elle conseille de se taire devant l'injustice commise par un grand...

    - "La peur est absurde....elle fait perdre ses moyens....elle exagère l'importance d'une riposte....Elle engendre le racisme, la violence....

    => Non Car elle a pour origine l'instinct de conservation....
    - C'est une puissante alliée de l'imagination qui invente des moyens de s'en sortir....

    -"Il fallait qu'il eut bien peur pour avoir tant de courage" Hugo
    = http://www.philagora.net/ph-prepa/sartre3.php

    "La peur d'avoir peur ,qui est toute la peur" Alain, Les idées et les ages, I,p 55
    En voiture et...en moto "chi va piano va sano"

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts