+ Répondre à la discussion
Page 6 sur 7
PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 7 DernièreDernière
Affichage des résultats 51 à 60 sur 69

Discussion: la philosophie n'est-elle pas une religion

  1. #51
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    est
    Messages
    1 073

    Par défaut

    a margo soprano

    désolé de t'avoir importunée. Cela n'était pas vraiment mon intention.


    je croyais dans ton premier post que tu attendais une réponse de ma part.

    Je suis tout à fait d'accord pour changer d'opinion. J'ai déja changé d'opinion plusieurs fois alors une fois de plus, un fois de moins.....


    tres amicalement

  2. #52
    MargoSoprano Guest

    Par défaut

    Provient du message de francois2
    a margo soprano
    "désolé de t'avoir importunée. Cela n'était pas vraiment mon intention. "

    ===> il n'y a pas de problème! Sans rancune!

    "je croyais dans ton premier post que tu attendais une réponse de ma part."

    ===> en effet, mais je ne pensais pas que tu insisterais autant pour me convaincre !!!! Je dois dire que j'ai été assez surprise de cette réponse !

    "Je suis tout à fait d'accord pour changer d'opinion. J'ai déja changé d'opinion plusieurs fois alors une fois de plus, un fois de moins....."

    ===> c'est vrai que ça fait jamais de mal.... Mais alors sans abus, sans excès.... Il ne faudrait pas que ça devienne systématique! Où serait notre personnalité sinon? Mais bon là je m'engage dans un autre débat que je ne serais pas capable de poursuivre maintenant (de plus je ne sais pas si ce débat serait d'un grand intérêt !)

    Bonne soirée !

  3. #53
    Date d'inscription
    May 2003
    Messages
    388

    Par défaut

    Monsieur,

    Il serait peut-être meilleur de ne pas opposer les deux.....
    Regardez la différence des fonctions,par exemple.....

    Personne ne connaît l'objet exact de la philosophie....Pourquoi,d'ailleurs, faudrait-il qu'elle est un objet précis?
    Pourquoi donc ne pas laisser ce contexte"ouvert",indéterminé?....

    Chacun donc peut en discuter comme il veut....De Dieu,par exemple....
    Mais si l'on veut faire de la philosophie une religion de quoi va-t-on parler en théologie?

    Et en histoire,pourquoi ne pas parler uniquement de Dieu?
    Est-ce que"l'histoire" n'est pas une "idée" divine?

    Et la terre n'a-t-elle pas été faite par Dieu?
    Ne faudrait-il pas parler de Dieu lorsque l'on parle de la terre?
    Y-a-t-il,dailleurs, un seul domaine qui ne soit pas divin?

    Que vient donc faire"Dieu" en philosophie plus qu'ailleurs?

    Avec mes salutations distinguées,Brezing-Hamm

  4. #54
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    est
    Messages
    1 073

    Par défaut

    a tous


    juste une petite reflexion pour finir ce forum

    je pense que tout le monde connait le " je pense donc je suis"

    j'ai tendance à penser que que tout le monde dit " je pense donc je suis" et non " je pense donc il se peut que je sois". Cette affirmation me semble etre un acte de foi implicite.

    j'ai tendance à penser que la philosophie fondamentale n'existe pas en tant que "philosophie" ce n'est qu'une religion dont le credo est en chacun de nous. j'ai tendance à penser que l'existentialisme et son neant n'est qu'une construction intellectuelle sans fondation et que Heidegger s'est rendu compte que sans dieu tout son montage ne reposait sur rien cf forum sur Dérrida.

    j'aimerai que quelqu'un me démontre le contraire mais troquemada s'est enfuit.

    maintenant vive la philosophie empirique. c'est tout de même plus gai et cela permet de discuter.

    tres amicalement

  5. #55
    Augustin Guest

    Par défaut

    toute connaissance même la plus "exacte" repose sur des postulats de départ. tu peux appeler acte de foi le fait de les admettre.

    toutefois je pense qu'il faut bien différencier cette démarche rationnelle et consciente de ce qui est communément appelé "foi" par le plus grand nombre : à savoir admettre l'idée d'un Dieu Sauveur, Homme, etc.

    là encore tout est une question de langage, on peut employer le même mot mais ce sont deux réalités bien différentes.


    ps. je ne parle bien sûr pas ici des vrais théologues mais je crois que ceux-ci ont une idée de Dieu bien plus proche de celle des philosophes que de la majorité des croyants…

  6. #56
    MargoSoprano Guest

    Par défaut

    Provient du message de Brezing-Hamm
    Monsieur,
    Il serait peut-être meilleur de ne pas opposer les deux.....
    Regardez la différence des fonctions,par exemple.....
    Personne ne connaît l'objet exact de la philosophie....Pourquoi,d'ailleurs, faudrait-il qu'elle est un objet précis?
    Pourquoi donc ne pas laisser ce contexte"ouvert",indéterminé?....
    Chacun donc peut en discuter comme il veut....De Dieu,par exemple....
    Mais si l'on veut faire de la philosophie une religion de quoi va-t-on parler en théologie?
    Et en histoire,pourquoi ne pas parler uniquement de Dieu?
    Est-ce que"l'histoire" n'est pas une "idée" divine?
    Et la terre n'a-t-elle pas été faite par Dieu?
    Ne faudrait-il pas parler de Dieu lorsque l'on parle de la terre?
    Y-a-t-il,dailleurs, un seul domaine qui ne soit pas divin?

    Que vient donc faire"Dieu" en philosophie plus qu'ailleurs?
    Avec mes salutations distinguées,Brezing-Hamm
    C'est à moi que vous parlez? Si c'est le cas, ça fait deux fois que vous m'appelez Monsieur.... Soyez plus observateur à l'avenir....

    Quant à vos arguments, désolée mais je suis TOTALEMENT contre eux. Notamment concernant ça :
    "Personne ne connaît l'objet exact de la philosophie...."

    "Et la terre n'a-t-elle pas été faite par Dieu?
    Ne faudrait-il pas parler de Dieu lorsque l'on parle de la terre?"
    ==> alors là sans commentaire parce-que sinon je vais m'énerver...

    Une fois de plus je le répète: je ne préfère pas continuer ce débat; on est pas d'accord, point. Ce n'est pas la peine d'essayer de me convaincre, vous n'y arriverez pas. (Désolée si ça fait un peu étroit d'esprit mais je crois que j'ai été suffisamment ouverte pendant la discussion (cf mes messages précédents) )
    Dernière modification par MargoSoprano 21/10/2004 à 08h48

  7. #57
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    Lévinas, Henry, Ricoeur :trois philosophes qui ont marqué et qui rélèvent d'une religion monothéiste: Un rabbin, un catholique, un protestant.
    La philosophie n'existe que comme différences ou diversité, mais le lien au transcendant demeure.
    Le lien à la religion aussi: ne forment-ils pas des chapelles? (Par exemple celle d'Alquié) Et nos amis d'amérique en clamant que Derrida était le plus grand des philosophes actuels ne voulaient-ils pas élire un pape?
    L'athée déclaré, Régis Debray , étant lui aussi homme de foi, ouvert au dialogue, ami des monastères..., a l'air d'un bon curé.
    Joseph

  8. #58
    Date d'inscription
    May 2003
    Messages
    388

    Par défaut

    Provient du message de francois2
    Estelle
    je ne prends ,pour ma part, ni la philosophie, ni la religion pour une autorité supérieure mais plutôt comme des guides à reflexion.
    la religion nous montre dieu, la philosophie nous ramène au tout. Quelle différence?
    La religion a ses différentes eglises, la philosophie ses différents penseurs; leurs codes moraux sont en définitives assez proches. Peux-t-on vivre vraiment sans codes moraux et sans conscience.
    La majorité des personnes, dont moi récemment, ne se posent pas de questions ( ou n'ont pas (de) conscience).


    A Mr Brezing Hamm
    je vous remercie de votre post
    si je comprends bien l'intelligence fabrique la conscience morale. Ou l'éthique si le mot moral renvoie trop à la notion de bien et de mal.
    Comment fait-elle et sur quels critères?
    votre reponse me sera d'une grande aide. En effet je me pose beaucoup de question sur la conscience et l'intelligence.
    veuillez agréer Monsieur l'expression de mes sentiments les plus respecteux.
    Monsieur,

    L'intelligence est plus ancienne que la conscience.Elle est la première.
    Par contre la conscience est une construction.Elle peut,d'ailleurs, être définie de différentes manières parce qu'elle existe sous différentes formes.
    A coté de la conscience "morale"(qui est sociale,d'ailleurs) il existe aussi une spatio-temporelle qui intéresse particulièrement
    ceux qui aiment la pensée ésotérique.....
    Puis,il existe aussi une conscience du passé:la chronique Akacha,
    le violon d'ingre des Antroposophes......
    Il existe aussi les consciences "médiuminiques": savoir ce qui arrive à un autre endroit ou "voir" la pensée des autres
    etc.....

    Par contre l'intelligence est toujours une:comprendre comment les choses sont"réllement"....Et cela,de préférence,le plus vite possible....
    C'est donc l'intelligence qui dirige la conscience:elle connaît la direction si elle est "suffisante".......



    Avec mes salutations,Brezing-Hamm

  9. #59
    Xence Guest

    Par défaut

    Brezing-Hamm
    L'intelligence est plus ancienne que la conscience.
    Que voilà une affirmation bien péremptoire ! L'intelligence serait-elle alors le produit d'une aveugle inconscience ?
    Non mais blague à part, je pense que c'est aller un peu vite en besogne que de vouloir "ranger" sur une quelconque échelle du temps deux notions qui ont tout l'air de relever de l'intemporel, ou à tout le moins qui sont à l'étroit dans le cadre spatio-temporel d'une raison qui a l'humilité de reconnaître, avec Kant, ses propres limites.
    Cette affirmation est d'autant plus surprenante que tu cites l'anthroposophie et autres sciences ésotériques. Que je sache, l'éveil total de la conscience demeure l'objectif suprême des ésotéristes authentiques. Le cheminement y conduisant est par définition cette évolution de l'être s'appuyant sur l'intelligence du coeur...

  10. #60
    Date d'inscription
    May 2003
    Messages
    388

    Par défaut

    Provient du message de Xence
    Que voilà une affirmation bien péremptoire ! L'intelligence serait-elle alors le produit d'une aveugle inconscience ?
    Non mais blague à part, je pense que c'est aller un peu vite en besogne que de vouloir "ranger" sur une quelconque échelle du temps deux notions qui ont tout l'air de relever de l'intemporel, ou à tout le moins qui sont à l'étroit dans le cadre spatio-temporel d'une raison qui a l'humilité de reconnaître, avec Kant, ses propres limites.
    Cette affirmation est d'autant plus surprenante que tu cites l'anthroposophie et autres sciences ésotériques. Que je sache, l'éveil total de la conscience demeure l'objectif suprême des ésotéristes authentiques. Le cheminement y conduisant est par définition cette évolution de l'être s'appuyant sur l'intelligence du coeur...
    Monsieur,

    Malheureusement il n'est question (en philosophie comme partout ailleurs) que de la connaissance et rien d'autre....
    Seul les .... peuvent croire ou vouloir comprendre autre chose....
    ....Une perte de temps stupide....
    Comment l'on parvient à savoir n'est pas philosophique:seul le résultat compte....
    Et,contrairement(pour ne pas dire différemment par rapport à la science) on n'a besoin que d'un instrument:l'exclusion de l'erreur...
    Le reste n'est,évidemment, que la même chose:une perte de temps également inutile....

    L'intelligence est plus ancienne que la conscience et ne pas le savoir est une catastrophe.Un arrêt. Un empêchement"regrettable"....
    Et puis....La pensée "ésotérique" n'est pas la seule "source"
    universelle....
    Il y a là une vieille dispute qui n'est pas très bien connue...
    Pensez,par exemple, au mythe prométhéen,s'il vous plaît....
    Ne doit-il être uniquement question que d'une technique?
    Et,alors,le moyen ou l'objectif est une conscience.....
    Ou doit-on maîtriser un pouvoir?(L'image[symbolique]du porteur de la flamme olympique)par exemple....
    Et,selon ce second point de vue, c'est l'intelligence qui a la couronne....De toute manière....
    Ne vous laissez donc pas pièger par la tradition....
    Sondez au lieu d'occulter involontairement...
    En philosophie l'on ne croit pas:c'est un principe tout aussi positif qu'irrévocable que nous avons culturellement"hérité" du siècle des lumières....

    Avec mes salutations distinguées,Brézing-Hamm

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts