+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 3
PremièrePremière 1 2 3
Affichage des résultats 21 à 23 sur 23

Discussion: PCEM1 - Normativité médicale, normativité sociale

  1. #21
    Docteur-Sauveur Guest

    Par défaut

    Pour être juste, il semble bon de préciser que, dans Le Monde du 21 décembre 2004, Il s'agit d'un article sur Martin Wincker.
    "L'auteur de La maladie de Sacks poursuit (avec Les Trois Médecins) son combat contre la bêtise et l'hypocrisie du corps médical"
    -Qu'on me permette d'affirmer ici que ce sera une rude tâche (infinie) si on constate la bêtise du corps médical, bête comme ses pieds.
    "L'auteur s'emporte contre les crapules qui utilisent leur fonction comme instrument de pouvoir"
    En encadré les propos prétés à un prof de première année:
    "C'est moi qui suis le responsable de cette année de concours.C'est moi qui désignerai ceux qui passent ou non"
    -On dirait un mauvais film cherchant à discréditer l'armée....
    " Si vous n'ètes pas prêts à en chier, vous ferez bien de ranger vos foutus papiers...."
    -C'est sûr qu'en les faisant chier on obtiendra de bons médecins , bien formés à faire chier les patients. Bienvenue dans le corps médical!
    Espérons qu'il ne s'agit que d'une exception :remarquons que s'il est vrai que cette mauvaise tragédie se répête chaque année elle se déroule dans un corps où il existe quelques étincelles de lâcheté.
    Quand le corps va s'ébrouer plus aucun étudiant de pemière année n'osera venir sur ce forum de philagora pourtant bien utile .
    En ce début d'année je souhaite à tous les premières années le courage qui manque à leurs ainés pour arrêter de tels débordement.
    Grâce à la journaliste du monde, Raphaëlle Rérolle, et au rédacteur en chef qui a laissé passé l'article Le CONSEIL ne pourra pas dire: "Je ne savais pas":je les remercie.
    Bonne année à tous.


    Dernière modification par Docteur-Sauveur 03/01/2005 à 12h06

  2. #22
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 942

    Par défaut

    Qu'on me permette de demander: ne s'est-on pas écarté du sujet
    de ce débat?
    Ou alors certains veulent suggérer que le thème est une construction arbitraire basée sur une distinction purement verbale!Qu'elle prétention dans la distinction de deux normativités, comme si il n'y avait pas qu'une normativité sociale.
    Cherche-t-on à dénoncer la prétention de mettre en premier normativité médicale comme si elle était un empire dans un empire, un domaine réservé alors qu'elle est engluée dans la technique et dans le profit, pour ne pas dire l'intérêt?
    Un peu comme dans le vieux programme qui , sans rire , disait: l'homme et le monde.
    S'il s'agissait de cela, ne peut-on penser que le thème se place au niveau de la réalité sociale où , en fait, la distinction apparaît.
    Nous voilà devant un problème, précieux dans notre recherche: où la normativité médicale apparaît-elle?Emerge-t-elle dans le corps médical? Le corps médical a t il un esprit? Une âme? Si oui, pourquoi se tourne-t-il vers le législateur ?
    Une enquête s'impose , et nous allons avoir des surprises!
    Pardon si j'ai mal compris.
    RESTONS PRUDENTS,



    plutôt que : Restez prudents

  3. #23
    jacqueschaurand Guest

    Par défaut la normativitée est la creativité

    le bon docteur georges canguihem dit:
    1 il faut partir du pathologique pour comprendre la normal.
    2 il y à 2 allures
    21 retropulsive
    22 propulsive
    3 la normativité = la cerativité
    jc4

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts