c'est quoi un philosophe?
+ Répondre à la discussion
Page 35 sur 35
PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35
Affichage des résultats 341 à 345 sur 345

Discussion: c'est quoi un philosophe?

  1. #341
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    perpignan
    Messages
    784

    Par défaut

    tout à fait d'accord.....

  2. #342
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 521

    Par défaut

    Une dizaines d'années après....

    Elbed, cher ami,

    Pour moi un philosophe est un être qui place la liberté au centre de sa vie, qui ne s'incline que devant le beau, le vrai, le juste, le bien , ce à quoi il ne manque rien et donc qui ne s'incline jamais.
    Il ne sait rien mais il le sait, ce qui lui évite de participer aux persécutions.
    C'est un passant qui ne regarde pas sa montre mais qui échange pour des propos que l'opinion qualifie d'inutiles.
    C'est quelqu'un qui marche et qui partira sans regret et sans remords avec le regard d'un enfant étonné d'avoir été si heureux.
    Joseph

  3. #343
    Date d'inscription
    October 2015
    Messages
    1

    Par défaut

    Un philosophe, aujourd***8217;hui, est fort différent de ce que l***8217;on comprenait autrefois par cette désignation. J***8217;ai entendu que les médias en France (je vis au Canada) désignaient Michel Onfray de « plus grand philosophe français. » Déjà, on peut se demander s***8217;il en est véritablement un ou s***8217;il est simplement un bon professeur ? Mais ne jouons pas les abstracteurs de connaissance et accordons-lui ce statut. Dans ce cas, on constate qu***8217;un philosophe peut parler de choses qu***8217;il connaît à peine mais qu***8217;il utilise pour boucler sa philosophie. C***8217;est dire que celle-ci est tombée bien bas. Déjà que l***8217;émergence de la science dans sa version moderne avait donné un coup dure à la philosophie qui avait du mal à suivre, mais là, avec l***8217;exemple des nouveaux philosophes, cela ne fait qu***8217;enfoncer le clou.
    Le philosophe, comme le dit bien Joseph, est un individu qui ne sait rien, comme tout le monde, et qui décide qu***8217;il va écrire ses expériences intellectuelles sans jamais user, théoriquement, de moyens irrationnels. C***8217;est dire encore les limites dont il borne son expérience.

    Autrefois, c***8217;est la science qui a dérouté le philosophe et l***8217;a descendu de son piédestal, de nos jours c***8217;est la mondialisation qui le met hors-jeu. Face aux diverses manières de penser des peuples sur la planète et de leur histoire, le philosophe n***8217;est plus capable d***8217;en faire une synthèse. Le plus souvent c***8217;est parce qu***8217;il n***8217;est pas assez curieux et que, par conséquent, la tâche le dépasse.

    En effet, c***8217;est bien là le problème du philosophe. Il croyait avoir tué Dieu ou l***8217;avoir mis dans sa poche, mais la mondialisation et les technologies, comme l***8217;Internet, nous dévoilent la naïveté d***8217;une telle vision : le monde est toujours aussi mystérieux et seul le religieux a été assez prudent et sage pour comprendre la complexité de notre être, du monde qui nous entoure et de l***8217;interaction entre les deux.

    Voilà grosso modo mon idée sur cette question. C'était ma première contribution sur ce site où j'ai eu beaucoup de mal à m'inscrire. Et désolé si ce que je dis là a déjà été discuté, car je n'ai pas tout lu le fil des échanges.

  4. #344
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 521

    Par défaut

    Bonjour
    Ce que vous écrivez apporte au débat et je le trouve vraiment intéressant.
    Je crois que la philosophie, par essence, est menacée par tout ce qui relève de l'opinion. Et que la mondialisation fait la part belle à l'opinion qui affirme ce qu'elle affirme, et traduit ce qui lui va bien en connaissances.
    Pour moi, et pour Platon le philosophe se tourne vers les idées, ce à quoi rien de sensible ne correspond, et singulièrement la vérité, la justice et la beauté.
    Par le questionnement il invite à penser. Il a donc un rôle à notre époque où il est urgent de penser.
    C'est un gueux qui court les rues en quête de liberté?

    Joseph

  5. #345
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 521

    Par défaut

    Il me semble qu'une question se pose:
    ne faut-il pas transformer la question: c'est quoi un philosophe en c'est qui un philosophe?

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts