c'est quoi un philosophe?
+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 35
PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 347

Discussion: c'est quoi un philosophe?

  1. #21
    Gian Guest

    Par défaut

    René disait:

    "la philosophie donne moyen de parler vraisemblablement de toutes choses, et se faire admirer des moins savants"

  2. #22
    CroNo Guest

    Par défaut

    Jviens juste balancer ma définition : ce n'est alors plus sagesse mais sagesse apparente, c'est à dire sophistique.

    Hihi

  3. #23
    naud.philippe Guest

    Par défaut

    Un philosophe est quelqu’un qui cherche la vérité, qui s’interroge sur le sens de son existence, sur la mort etc. On est tous à peu près d’accord.
    Un philosophe peut-être aussi cet étranger inculte qui n’a pas eu la chance d’aller à l’école. Sa nourriture il la puise dans la souffrance, dans l’observation de la folie des hommes, dans l’injustice de vivre dans un pays de misère… il veut comprendre.
    On peut avoir suivi des études de philosophie pendant 10 ans et être moins philosophe que le pauvre malheureux cité plus haut. La lecture des philosophes peut nous aider à prendre des raccourcis dans notre recherche, mais trop de lecture peut nous embrouiller. On ne peut pas éviter le risque d’être influencé et de ne plus savoir vraiment si l’on aurait défendu les mêmes idées si on avait du les trouver tout seul. Sommes-nous maîtres de notre pensée ?
    On n'apprend pas à être philosophe, on l’est ou on ne l’est pas, c’est comme être sensible ou avoir le sens artistique.
    On doit être capable de se poser les questions tout seul et de trouver les réponses au fond de soi.
    Citer les pensées de grands philosophes ne suffit pas à faire de vous un philosophe d’ailleurs un philosophe est un humain humble, il ne cherche pas à épater la galerie, plus il avance, plus il comprend, plus il prend conscience de son ignorance.
    Le philosophe cherche la vérité mais pourra t-il un jour la trouver ? Je pense que pour cela il faut quitter le domaine de la philosophie que je respecte, pour aller vers le spirituel.
    Le spirituel qui selon moi n’a rien à voir avec les religions mais là est un autre débat.

  4. #24
    Estelle br Guest

    Par défaut

    candie

    "un philosophe est quelqu'un qui cherche la vérité...mais pour cela il faut quitter le domaine de la philosophie pour aller vers le spirituel"

    je suis d'accord avec toi. à chaque fois dans ce sujet on m'a répondu que le philosophe cherchait la vérité. mais je pense aussi que la vérité se trouve ailleurs. le philosophe est critique.

    est ce que l'observation critique du philosophe donne une vérité?
    une vérité sur les choses, oui...
    une vérité sur moi-même?
    je dirais que la philo est une vérité sur moi -même dans la SURFACE = le plaisir de réfléchir

    mais quand vous dîtes que le philosophe recherche "la" vérité , vous parlez de quoi exactement? vérité sur vous même, la vie, les choses...

    et vérité pour quoi? dans quel but? juste la quête? le plaisir de connaître?
    pour défendre des valeurs ?

    PHILO = IDEALISME OU REALISME ?

  5. #25
    Gian Guest

    Par défaut

    "On peut avoir suivi des études de philosophie pendant 10 ans et être moins philosophe que le pauvre malheureux cité plus haut. La lecture des philosophes peut nous aider à prendre des raccourcis dans notre recherche, mais trop de lecture peut nous embrouiller."

    Ok Candie, mais le risque de faire de la philo de pacotille n'est-il pas au moins aussi important ... La lecture de philosophe est un alimentation essentielle et parfois indigeste certes, à nous de ne pas nous embrouiller ... je crois que cette lecture est aussi necessaire en ce sens qu'elle nous remet les pieds sur terre, par rapport à ce que l'on est en mesure de comprendre, et ce qui demeure trop abscons pour nous ... ça aide à relativiser et justement à ne pas trop se prendre pour de grands philosophes ... personnelement j'ai fait de la philo pendant 10 ans et j'en fais encore, mais je n'ai pas honte de dire que n'entrave rien à Hegel ( et à bien d'autres ...)

    Enfin, que vaut un individu qui se dit philosophe sans avoir la passion du livre, des philosophes, de l'histoire de la philosophie etc ...

    Que vaut un individu qui se dit philosophe ?

  6. #26
    naud.philippe Guest

    Par défaut

    Estelle
    En fait ce que cherche le philosophe est vaste. Il peut s’agir de l’origine de notre venue sur terre, de l’existence de Dieu, de notre nature profonde, de notre devenir après la mort etc. A chacun son souci majeur. Je pense que le philosophe honnête cherche la réalité, l’unique. Maintenant, comme les preuves font défaut, il est facile de tomber dans l’idéalisme. Cette quête est un besoin, qui est causée essentiellement par notre peur de la mort.
    Les pensées de différents philosophes sont cohérentes, et pourtant souvent contradictoires, tout le monde peut avoir raison mais rien ne peut être vérifié, et la vérité, il n’y en a qu’une et c’est elle seule qui doit nous préoccuper. (vérité sur ce que nous sommes, d’où nous venons, où nous allons) La pensée philosophique tourne en rond, il faut-être plus exigent et se donner les moyens de quitter le domaine de la philosophie pour entrer dans le domaine du spirituel. (pas des religions)
    Personne n’a pu trouver des réponses avec les seuls outils que sont la réflexion, la pensée, la logique etc. Notre intelligence est surestimée, il nous faut donc essayer d’employer des outils autres que ceux que nous avons l’habitude d’utiliser si nous voulons nous rapprocher de la vérité. Il faut mettre en sommeil notre intelligence et notre affectif (notre subjectivité) et apprendre à sentir les choses sur un plan supérieur. La sophrologie peut nous y aider. Apprendre à respirer modifie nos niveaux de conscience et notre vision devient plus clairvoyante. Avec un long travail on peut espérer entrapercevoir des fragments de vérité sur lesquels nous nous appuierons pour aller plus loin. Mais là, on ne peut pas transmettre un savoir, les réponses sont ressenties, c’est personnel, c’est à chacun de vivre ses expériences.

  7. #27
    Date d'inscription
    May 2003
    Messages
    388

    Par défaut

    Provient du message de Gian
    René disait:

    "la philosophie donne moyen de parler vraisemblablement de toutes choses, et se faire admirer des moins savants"

    ....La philosophiec'est,sans doute,la science des imbéciles
    qui savent toujours tout critiquer et sont également incapables de comprendre ce qu'ils disent....


    Avec mes salutations;B.-H.

  8. #28
    Laurence M Guest

    Par défaut

    "C'est proprement avoir les yeux fermés sans tâcher jamais de les ouvrir,
    que de vivre sans philosopher."
    René Descartes, Lettre-préface des Principes de la philosophie.


    "Se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher."
    Blaise Pascal, Pensées, 4.

  9. #29
    Date d'inscription
    May 2003
    Messages
    388

    Par défaut

    Provient du message de Laurence M
    "C'est proprement avoir les yeux fermés sans tâcher jamais de les ouvrir,
    que de vivre sans philosopher."
    René Descartes, Lettre-préface des Principes de la philosophie.


    "Se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher."
    Blaise Pascal, Pensées, 4.

    .....Se moquer de se que l'on fait(comme n'importe qui peut le faire,qu'il s'appelle Pascal ou Dupont)s'appelle "se" mépriser .....

    Comme celapeut-on montrer son vrai niveau .....

    Avec mes condoléances psychologiques,B.-H......

  10. #30
    Estelle br Guest

    Par défaut

    Candie

    décidemment on est sur la meme longueur d'onde
    le philosophe cherche ce qui reste mystérieux '"existence de dieu, notre nature profonde..."

    "personne n'a pus trouver des vérités avec la réflexion, la pensée logique..."

    ce que je me dis, c'est que là ou réside l'inconnu c'est ce qui ne nous est pas accessible dans l'immédiat. pourquoi? parce que l'homme utilise majoritairement le cerveau de surface ( nous avons trois couches de cerveau) celui de surface est celui qui ordonne, celui qui nous donne la notion de libre arbitre car = pouvoir d'AGIR sur les choses.
    mais là ou nous sommes OBJET d'émotions, de sensation, cet intellect ne peut nous aider; car c'est le domaine de notre cerveau premier, émotionel ,des PERCEPTIONS.
    la raison a des limites énormes "on tourne en rond" . je comprend l'artiste qui fait un gros travail pour trouver cette approche des choses et de la vie, avec le regard de l'enfant qui "voit" les choses dans leur "essence"; là ou je ne CONTROLE PAS.
    et je me dis que la folie au sens dur du terme_pas la folie philosophique- c'est cet état: je ne contrôle rien, mes perceptions changent totalement, d'ou cette impression que c'est le monde qui agit sur nous

    tu parles des techniques des repirations... je pratique ce genre d'exercices. mais çà va plus loin, c'est un rapport direct au corps, au ressenti, ou je suis TEMOIN (objet) l'absence de contrôle, de raisonnement.
    ce sont les techniques du ki gong et des pratiques énergétiques en général. j'en fait depuis la rentrée de septembre et çà m'a mis en relation directe avec d'anciennes souffrances
    c'est vraiment une manifestation du corps; mémoire corporel

    c'est quoi un philosophe? =quelqu'un qui raisonne, qui veut comprendre. mais toute mon approche au monde ne doit pas être ordonné
    il faut se fier au ressenti

    qu'en pensez vous?

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts