c'est quoi un philosophe?
+ Répondre à la discussion
Page 29 sur 35
PremièrePremière 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 DernièreDernière
Affichage des résultats 281 à 290 sur 347

Discussion: c'est quoi un philosophe?

  1. #281
    Gian Guest

    Par défaut

    Je précise ...
    Kant différencie pensée et connaissance. La pensée métaphysique est possible... une connaissance métaphysique ne l'est pas. L'espace et le temps sont les formes à priori de notre intuition sensible. La connaissance est possible dans ce cadre ( cf prolégomènes à toute métaphysique future qui pourra se présenter comme science ... tu veux la page ? ) Donc la pensée dépasse infiniment la connaissance .

  2. #282
    bulletin Guest

    Par défaut Il faut apeller un chat un chat

    D'accord... mais en fait ce n'était pas cela qui m'interessait...
    J'aurai voulu savoir si tu connaissait un philosophe traitant justement de l'indisociabilité du "pourqoi" avec le temps.

    "L'espace et le temps sont les formes à priori de notre intuition sensible."
    --->Mais pas seulement, c'est dimensions regisse notre structure mental donc la pensé

  3. #283
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Atlantis
    Messages
    72

    Par défaut

    ce n est qu a titre d exemple, mais il existe certains domaines ou l homme, a l aide d une logie implacable unique et commune, a pu dépasser les barrieres de son environnement réel, j ai nommé l algebre linéaire (mathématiciens venaient me corriger! non mathématiciens je v essayer d etre clair)

    le cromagnon devait resoudre des problemes de math simples avec des entiers (compter les troupeaux etc)
    Mais s apercevant de ces limites en voulant partager un bout de tarte au mammouth a plusieurs il s est dit "grrrgr gnngng geg houga" ( comprendre je vais inventer les fractions )
    Ainsi désireux de résoudre des équations de plus en plus sophistiquée il a inventé de nouveaux objets tel que les négatifs les irrationnels, les imaginaires (i²=-1).

    A des ensembles d objet il a donc associer certaines lois de composition (comme l addition, la multiplication,...), c est ce qu on appelle un sphére algébrique... euh non un structure algébrique c ca!

    je ne me souviens plus tres bien de la démarche historique mathématique réelle, mais fort de constater que ces structures s appliquaient au monde que tout le monde connait, il s est apercu qu il pouvait étendre cette notion a des objets mathématiques bcp moins courant ( a des fonctions par exemple ou a des matrices).

    et parmi ces structures algébriques ont trouve l espace vectoriel dont l une des caractéristiques principales est la donnée de sa dimension: ainsi un espace de dimension 1 est un droite, de 2 un plan et de 3 l espace tri-dimentionnnel et lorsque on applique cette structure au vecteur de l espace on se retrouve chez nous (et on se dit que c vachement bien foutu les noms qu ils donnent non?)
    Cependant il exisste des espaces de dimensions supérieur que le cerveau ne peut alors plus appréhender, mais grace l application de la logique les lois définis précedement fonctionnent tjs et l homme sans pouvoir concevoir cette chose évolue dedans et la manipule avec "aisance".

    Voila cependant je me demandais si la logique (mathématique) s inscrivait ds la dimension(saptio)temporelle dont parlait fibule.

    je crois que ca rejoint un autre topic, ds certains cas le sensible peut amener a établir des concepts plus puissant

  4. #284
    Estelle br Guest

    Par défaut

    Fibule,

    finalement je me demande quel sens à ce lien du sens de l existence avec le temps. parce que le temps implique une notion de cause tu le met en relation avec ton "pourquoi" de l existence. est ce que cette façon de penser n est déjà pas une déduction logique de ce cerveau dont on parlait. (je vais essayer de faire des liens avec des sites comme j ai pus en aire des recherches)

    pourquoi attacher aussi fortement ce lien existence-temps? je penserais plutôt que se sposer la question de la cause , du pourquoi, de qu est ce que l existence est une preuve de notre démarche logique. le lien au temps ne serait alors qu un processus dde cette pensée, q u une déduction logique. est ce que cette déduction logique a un sens, une vérité?

    est ce que notre cerveau serait mal adapté? et bien je te répondrai que c'est plutôt notre façon commune et institué dans la société qui nous poussent à voir le monde ainsi. je te dirai qque le cerveau peut être intimement lié au corps et aux émotions et révélateurs de nos propres qquestionnements.
    et oui me revoici me revoilà avec ma théorie du corps !
    je dis çà parce que tous le mois dernier j étais plutôt mal et je me posais ce genre de question, le sens de mon existence, pu plutot au delà du sens, je me demandais "qu est ce que ce sentiment" ? "quelle existence je souhaite" . ma démarche était un peu différente de la tienne car avant de me poder la question du "pourquoi", je me posais celle du "qu est ce que"?

    PS : pour ce qui est des émotion s , et de la problématique vu dans d autres sujet me concernant, je sais que la défénition est en train de changer, et ce grâce à vous et à toi Fibule qui m abien fait chier!

    je disais que savoir était une volonté de la raison, excluant d autre formes d être , doù ma "philosophie de la vie", qui voulait dire "il y a autre chose ! " et qui est en relation aux questions de la philosophie. bref ...

    j aime bien le paradoxa quand tu me dis " penser l existence serait un mirage" qalors que ma question était "est ce une illusion" ? l image du mirage je treouve est en accord (coucou aloui! ) avec cette problématique= le mirage, sorte de miroir déformant. en effet je pense que se poser la question du sens de l existence part d un sentiment, et que la raison du pourquoi, du comment, etc... cherche par des moyens pas très efficaces à y répondre.
    donc , l image donnée ,si je CROIS au raisonnement et à la déduction de ma logique et ce ma pensée, peut être illusoire= le résultat ne sera pas un miroir du sentiment;
    par contre le questionnement en lui même est un mirage , une manifestation du mental pour comprendre ce genre de sentiment.

    la prise de conscience même d un mal va chercher d elle même à le copmrendre. la logique créera une déduction, une raison à ce sentiment.
    est il porteur de vérité? je dirais peut être oui pour le fond, mais pour la forme...

    à vous les studios!

  5. #285
    Estelle br Guest

    Par défaut

    question importante je trouve, pour se rattacher aux faits?
    dans quoi, si çà vous est arrivé, avez vous la sensation d exister?

    pour ce qui me concerne, je répondrais dans la beauté en générale. beauté de l amour, de l art, de la nature. et dans ces moments q u est ce que je peux m aimer! j y suis tellement belle! comme narcisse..;

  6. #286
    Estelle br Guest

    Par défaut

    petite définition de nos trois cerveaux:

    http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching.../bin27/c11.php


    et une petite idée sympa:

    http://www.bonheurpourtous.com/botext/lecervo.php

  7. #287
    Estelle br Guest

    Par défaut

    bon,mes liens ne marchent pas çà ménerve !

  8. #288
    Estelle br Guest

  9. #289
    Estelle br Guest

    Par défaut

    je ne sais pas pourquoi l adresse se modifie , si vous voulez accéder à ce site c est la meme adresse sauf que à "teachin..1" il faut marquer "teaching"

    ce site décrit nos 3 cerveaux, et je pense peut nous éclairer sur le fonctionnement de cet organe bizarre.
    sinon, faites des recherches avec marquer "cerveau reptilien" ou limbique ; ... vous devriez arriver sur ce site à un moment doné.

    bon! salouté!

  10. #290
    bulletin Guest

    Par défaut

    Je crains Estelle que tu ne t'écarte totalement du sujet...
    " ce lien existence-temps"
    --->Il sagit du lien : sens de l'existence(recherche logique d'une cause) - temps (dimension relative).
    L'un dépendant de l'autre, si le temps n'est pas absolue alors il convient de remettre en cause la validité de la premiere question (quel sens à l'existance).

    "est ce que cette déduction logique a un sens, une vérité?"
    --->Il faut ajouter... dans un "espace " sans dimension temporel tel que nous la connaissons.

    "est ce que notre cerveau serait mal adapté? et bien je te répondrai que c'est plutôt notre façon commune et institué dans la société qui nous poussent à voir le monde ainsi"

    --->Mais pas du tout, la société n'a rien a voir avec cela. Il sagit de la nature même du cerveau, qui depuis l'enfance est baigné dans un espace tridimentionel(plus le temps donc quadri)...

    "je te dirai qque le cerveau peut être intimement lié au corps et aux émotions et révélateurs de nos propres qquestionnements."
    --->C'est bien cela le problème, c'est qu'il ne peut touché a cette objectivité "adimensionelle" vue qu'il se lie beaucoup trops au corps, et donc a cette conception subjective de 4 dimensions ..bla bla bla...


    "je dis çà parce que tous le mois dernier j étais plutôt mal et je me posais ce genre de question"
    --->Je ne vois pas le rapport, si tu ne te pose cette question que quand tu est "plutot mal" alors laisse tomber la philo

    "qu est ce que ce sentiment" ? "quelle existence je souhaite"
    --->Ca n'a rien avoir a voir avec le problème

    "je disais que savoir était une volonté de la raison, excluant d autre formes d être ,"
    ---> Le savoir n'a rien a voir avec le problème

    " penser l existence serait un mirage" qalors que ma question était "est ce une illusion" ? l image du mirage je treouve est en accord (coucou aloui! ) avec cette problématique= le mirage, sorte de miroir déformant."
    ---->Il ne sagit pas du tout de cela, l'existence n'est pas une illusion ou en est une, je ne traite pas cette question qui me parait très difficile à répondre voir impossible (mise a part le cogito ergo sum)... Je vais affiner ma question affirmative:

    La validité qu'inconsciement on attribue à la question pourquoi existons nous ("penser l'existence") est un mirage, un présuposé sur lequel il faut s'attarder.
    Lorsque l'on se demande "Pourquoi" on présupose l'existance d'un écoulement linéaire temporel... voila le problème...voila pourquoi on ne trouve pas de réponse logique à pourquoi exitons nous( ou pourquoi la matière existe).
    Je sais je radotte...

    Donc il n'est pas question de miroir déformant .
    Pour la suite du message il n'a rien a voir avec la problematique que j'ai exposé...

    Pour une fois si j'ai été cassant ce n'était pas voulu, mais c'était juste pour être concis

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts