+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: "suivre sa voie"

Threaded View

  1. #1
    Zedjiga Guest

    Unhappy "suivre sa voie"

    Je dois rendre une dissertation dont le sujet est "suivre sa voie" je suis en 1ère année de prépa hec et pour tout vous dire je n'ai pas eu de cours l'année dernière parce que j'avais une prof de philo plus que spéciale. Vous comprendrez j'en suis sûre que je suis dans une situation très inconfortable c'est pourquoi j'appelle à l'aide si quelqu'un a déjà traité ce sujet ou peut me donner des pistes... merci.

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2001
    Localisation
    France -
    Messages
    21 927

    Par défaut

    1)Suivre sa voie.

    Ici "voie" signifie la conduite qui convient à quelqu'un comme
    dans l'expression: il a été long à trouver sa voie.

    Pour la problématisation:

    Cela pose un problème: qu'une voie puisse être ajustée à quelqu'un au
    point qu'on déclare que c'est sa voie, semble indiquer qu'il y a une
    nature humaine et une nature propre à chacun. Par exemple chez Platon il y a un
    naturel philosophe que l'on peut découvrir en regardant les enfants jouer:
    certains ont des ailes et respectent naturellement les règles du jeu. Pour un
    naturel philosophe, suivre sa voie c'est adopter une conduite ajustée à son
    naturel.

    A y regarder de prêt, l'expression "suivre sa voie" pourrait signifier
    un déterminisme et une absence de liberté: on suit sa voie ou alors on échoue
    dans sa vie. Voilà pourquoi l'existentialisme affirme que s'il n'y a pas de
    nature humaine, l'homme est libre de se réaliser par ses choix et qu'alors
    suivre sa voie c'est exercer sa liberté pour tracer son chemin dans une
    existence où il n'y a pas de chemin tout tracé. Être c'est se faire.

    Entre devenir ce que l'on est et être ce que l'on devient, il y a une distance.

    Dans une optique de croyance, on pourrait dire que suivre sa voie c'est ou bien
    suivre un destin, ce qui est écrit dans un grand livre ou répondre à un appel
    de l'absolu.

    Dans "Femmes damnées", une pièce condamnée des Fleurs du mal,
    Baudelaire écrit ce vers: "Faites votre destin ...Fuyez l'infini que vous
    portez en vous."

    Là où il n'y a pas de juste mesure, là où Dieu n'est pas la mesure de toute
    chose, la démesure s'introduit et la nécessité s'exerce.

    Ces quelques remarques n'ont pour but que de ne pas vous laisser seul.

    => http://www.philagora.net/prepaid.php 

    Bon courage.

    et n'oubliez pas le moteur de recherche dans philagora: http://www.philagora.net/farfouineur.php 

    --Si ce n'est déjà fait abonnez-vous à "Graphitti" (gratuit) http://www.philagora.net/abonne.php
    pour recevoir directement les nouveautés. ©



    2) http://forum.philagora.net/showthrea...ht=suivre+voie
    http://forum.philagora.net/showthrea...-sur-Philagora

    Des pistes...pas des corrigés qui servent très peu.....

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts